Il y a encore 5 ans, la venue de fonds du Qatar dans notre belle Ligue 1 soulevait la suspicion. Après le désastre japonais à Grenoble, et après quelques années à comprendre que Colony Capital avait des oursins dans les poches, les mentalités ont évolué. C'est aujourd'hui un vent d'espoir qui anime le PSG, une nouvelle ère peut s'ouvrir. 10 preuves qu'une bonne nouvelle n'arrive jamais seule.

  1. Un destin à la Manchester City : Un recrutement ambitieux, des sommes folles annoncées et une victoire en Coupe Nationale... Comme avant en fait.
  2. Un recrutement qui claque : Et la possibilité de re-re-recruter Nicolas Anelka 45 fois son prix. Ce n'est pas parce qu'on a plus d'argent qu'on devient un meilleur gestionnaire.
  3. La Coupe du Monde 2022 : Acheté par un fonds souverain, le Parc des Princes, renommé "Parc des Cheikhs", devient territoire qatari et est retenu pour la Coupe du Monde 2022.
  4. Un entraîneur expérimenté : Au Qatar, on aime les mercenaires, les vrais. Exit Kombouaré, trop "PSG vintage", et un coup de fil à Gerets. Si il fait des manières, on se rabat sur Robert Nouzaret ou Philippe Troussier.
  5. Un grand club à Paris : Les plus grosses pointures du championnat viennent chercher un chèque dans la capitale, le club se fixe pour objectif la Ligue des Champions dans les trois ans. Le Matra Racing est de retour, pour le plus grand bonheur des vrais amoureux du foot.
  6. Une participation chaque année au Mondial des Clubs : En tout cas si Mohamed bin Hammam ne se fait pas virer de la FIFA pour corruption. Sinon, il deviendra directeur sportif au PSG. Ou agent de joueur. On sait apprécier la comptabilité créative à Paris.
  7. Des tribunes plus saines : Les franges les plus extrémistes des virages du Parc ne sont plus les bienvenues au Stade. Le fait de donner le prix de leur abonnement à un fonds qatari devrait les décourager définitivement, et les pousser à devenir supporters de la Lazio ou de Vérone.
  8. Un carnet d'adresse bien rempli : A Paris, on avait perdu les numéros de téléphone de pointures comme Amara Diané ou Talal El-Karkouri. Bonne nouvelle, ils sont dans les pages jaunes du Qatar.
  9. Une mine de jeux de mots : L'Equipe a sorti les carnets à spirales : "Un PSG Qatar-strophique", "Et Cheikh et mat pour Paris", "Paris se fait taper sur les Doha"... Ca va être une bonne saison...
  10. On va pouvoir racheter du Colony : Le fonds de pension Colony Capital va redevenir un bon placement pour tous les investisseurs qui flippaient de savoir qu'une partie de leur patrimoine dépendait des choix d'Alain Roche. La crise financière mondiale, c'est aussi un peu le recrutement de Kezman.

Et vous, vous avez d'autres bonnes raisons de vous réjouir de l'arrivée de fonds du Qatar?

Crédits photo (creative commons) : psgmag.net

Footeu-se dans l'âme ? On a déniché les gadgets les plus cool :