Ton chat t’apporte une dose d’amour au quotidien inestimable. C’est la chair de ta chair (à peu de choses près), c’est ton fils, ta bataille. Mais quand le moment vient de partir en vacances, tu peux vite te retrouver en galère avec le bestiau. Faut-il l’emmener avec toi ? Faut-il le confier à un ami ? Faut-il le laisser seul chez toi ? On te livre nos conseils les plus félinement avisés.

1. C'est pas forcément la meilleure idée de l'emmener avec toi (si tu pars moins de 10 jours)

Tu n’arrives pas à te séparer de ton chat ? OK c’est cool mais ton chat lui peut très bien vivre sans toi. Le chat est solitaire et territorial donc en principe il n’aime pas qu’on le trimbale n’importe où. Après bien sûr il faut t’adapter à ton chat, certains sont plus aventureux que d’autres mais la plupart du temps, ça ne les fera pas bander de se taper un voyage en voiture. Même si ça dépend de ses habitudes. Si tu l’emmènes partout avec toi depuis qu’il est chaton il sera moins chiffonné par ces chamboulements vacanciers.

2. Si tu penses que l'emmener à la campagne lui fera plaisir, tu l'exposes aussi au risque qu'il fasse une grosse déprime en rentrant dans ton cagibi

Même si encore une fois ça dépend des chats, un chat qui n’est pas habitué à la campagne et découvre qu’il y a une vie en dehors des quatre murs de ton 10m², il y fort à parier que quand tu le ramèneras dans sa prison il va chialer sa race et devenir apathique en attendant qu’un jour peut-être il soit à nouveau en contact avec la nature.

3. Ou carrément te lancer dans le pet-sitting à domicile

Il existe tout plein de site qui proposent de mette en relation des propriétaires d’animaux et des pet-sitter gratuitement (ou pour moins de 20 balles). Le principe est simple et plutôt chouette. Tu proposes aux gens de venir vivre chez toi gratuitement pour une période donnée, et en échange tes locataires s’engagent à s’occuper de ton chat, ton chien, ta poule ou ta tarentule. Ça permet aux gens de partir en vacances sans se ruiner et de la même façon tu peux partir l’esprit tranquille. Echange de bons procédés, quoi !

4. Tu peux demander à une bonne âme de passer tous les jours lui rendre visite pendant ton absence

Un bon pote ça se reconnaît quand il est capable de venir tous les jours une demi heure chez toi pour filer à bouffer et de l’eau à ton chat, le câliner et jouer avec lui. Idéalement il faudrait même deux visites par jour, même courtes. Si tu n’as pas de bon pote sous le coude (parce que tes potes sont de gros enfoirés qui s’en foutent de ton chat), tu peux payer quelqu’un pour le faire. Les pet-sitter professionnels proposent leurs services pour un coût entre 15 et 30 balles la visite ce qui peut vite faire très cher quand tu pars plusieurs jours…

5. Si tu l'emmènes quand même, il faut apporter une attention particulière au voyage

Il ne faut pas qu’il ait trop chaud, il faut l’hydrater. S’il voyage en caisse tu peux lui mettre une sorte de tapis-couche qui lui permette de pisser tranquillou (après il faut bien penser à changer le bordel dès que tu sens qu’il a fait ses besoins).

6. Quand tu arrives, mets-le dans un coin au frais sans accès direct à l'extérieur

En toute logique il devrait être un peu chonchon d’avoir été renfermé dans une caisse pendant quelques heures. Il faut donc qu’il se détresse dans un coin tranquille. Et le mieux c’est d’éviter, du moins dans un premier temps, qu’il ait un accès à l’extérieur avant d’avoir pris ses premiers points de repères sinon c’est fort possible qu’il se paume en deux secondes et que tu le perdes bêtement.

7. Le laisser chez des potes

Solution de facilité qui évite au moins à tes potes ou ta famille ou tes voisins de devoir se taper une visite quotidienne. Si tu choisis cette option il faut toutefois suivre plusieurs consignes : de préférence le laisser chez des gens qu’il connait déjà, et lui apporter des objets qu’il connait bien (ses jouets, son panier, un vêtement qui sent ton odeur), lui maintenir la même alimentation et le même substrat pour la litière.

8. Penses-y longtemps à l'avance

OK un chat n’est pas un enfant. Mais ça demande tout de même un tout petit peu d’organisation notamment pour les vacances. Quand tu pars deux jours ça va, mais ça va être plus compliqué de te barrer trois semaines en Russie sur un coup de tête. Essaie d’avoir un réseau de potes qui vouent un amour malsain pour ton animal et qui peuvent se rendre disponible quand tu es en vadrouille. Plus ton chat connaît ses nounous, plus il sera à l’aise.

Bref, il y a toujours des solutions, s’il te plaît n’abandonne pas ton chat au bord de la route.

Source : Wamiz,