Tu as sûrement déjà assisté, si tu n’en as pas été toi-même victime, à des scènes où, dans un supermarché, des gosses hurlent, se roulent par terre, balancent au sol tout ce qu’ils trouvent devant des parents dépités qui ne savent plus comment faire pour gérer leurs gamins, sous le regard culpabilisateur des autres clients du magasin. La bonne ambiance. Vu que je suis TRÈS sympa, j’vais te filer quelques astuces pour que ça ne t’arrive pas.

1. Achète des menottes et un rouleau de ruban adhésif

Et ficelle ton gamin au caddie. Les mains liées et la bouche fermée, il ne pourra plus bouger, et donc plus te foutre la honte.

Source photo : Giphy

2. File lui un calmant avant d’y aller

Avec une bonne dose, il sera complètement shooté, et n’aura pas la force de l’ouvrir dans les rayons.

3. Menace-le de l’abandonner dans le supermarché

Mais pas genre juste une menace en l’air, hein. Faut être convainquant, lui dire qu’il vivra pour toujours au rayon des culottes de grands-mères, à côté des pantoufles.

4. Fais comme si tu ne le connaissais pas

Comme si ce n’était pas ton môme, mais celui d’un autre. Offusque toi avec les autres clients, glisse discrètement des « si c’était mon enfant, il aurait déjà reçu une bonne fessée » aux mamies scandalisée, et trace ta route dans les allées, sans te retourner.

5. Mets tes écouteurs et la musique à fond

Tu ne vois rien, tu n’entends rien, tout va bien. Ton gamin hurle ? Mais quel gamin ?

6. Ne l’emmène pas avec toi

Au moins, pas de gamin, pas de crise. CQFD. Ne me remercie pas.

7. Présente lui le boucher

Et raconte lui au préalable que s’il l’ouvre pendant les courses, le boucher s’occupera de lui façon côtelettes d’agneau. Ça devrait le calmer.

Source photo : Giphy

8. Fais du chantage affectif

Au moindre caprice, sa playstation finira par la fenêtre en rentrant chez vous (ou sur Le Bon Coin, si t’as pas envie de jeter l’argent par les fenêtres)

Liste non exhaustive bien évidemment. Il parait que la menace d’écartèlement marche très bien . T’as d’autres astuces pour survivre à l’épreuve du supermarché avec des gamins ? On est preneur, balance tout !