Quand on a des rapports sexuels, il arrive qu’on s’encanaille avec des positions pour le moins complexes. On ne va pas s’éterniser sur les multiples positions qui changent un peu de la routine (même si entre nous, niquer en missionnaire dans un lit aux draps propres, c’est ce qu’il y a de mieux on ne va pas se mentir), toutefois on vous livre nos conseils les plus avisés sur le niquage debout. Une position plaisante mais fatigante.

1. Avoir le cul plutôt musclé au préalable

Faire un beau porté nécessite quelques compétences musculaires. En effet, il faut quand même porter un corps humain de taille adulte (enfin on espère pour toi) ce qui représente quelques kilos, d’autant plus que cette masse corporelle doit être secouée comme un pommier de façon à ce qu’on en fasse tomber quelques orgasmes. L’effort est donc présent.

Source photo : Giphy

2. Faire quelques séances de squat quotidiennement pendant plusieurs mois voire plusieurs années pour te préparer au mieux

Relativement au point précédent, ces séances de sport devrait te permettre d’obtenir un cul en béton armé. Ta meilleure arme pour supporter un poids compris entre 45 et 89 kilos.

3. Avoir un mur pas trop loin pour prendre appui en cas d'affaiblissement

C’est bien joli de vouloir niquer debout, mais si c’est ta première fois et que tu n’as pas encore appréhendé le mouvement, le poids et la mobilité spatiale qui t’es offerte, vous risquez de vous cassez la gueule rapidement. Un mur à proximité vous permettra de prendre appui. Certes c’est un peu tricher mais au moins tu ne te feras pas un lumbago.

4. ...ou un coin de table si c'est trop galère (on vous jugera pas)

Oui bon là c’est sûr on commence à s’éloigner du concept mais bon c’est pour ouvrir les portes d’accès à cette position ultra sélect réservée aux gens forts et musclés. Pour les autres gros lards que nous sommes, la table sera une amie bienvenue qui soutiendra le cul du partenaire sexuel porté et devrait atténuer les souffrance du partenaire sexuel porteur.

5. Pensez aux préliminaires avant

Niquer de but en blanc comme ça c’est sympa mais ça arrive surtout dans les films. Dans la vraie vie, le niquage demande un peu de préparation histoire d’enduire les parois de bonheur avant d’y encastrer sa batte de baseball (ou son stylo Bic). Bref arrêtons là les métaphores douteuses, et ne nous privons pas de quelques attentions bien senties histoire qu’au moment du positionnement pénétrationnel les régions soient bien préparées.

6. Avoir un bon équilibre

Un bon équilibre physique, mais aussi un bon équilibre mental. En effet cette position est très difficile à pratiquer quand on est amputée d’une jambe ou cul-de-jatte (sauf si on est le partenaire porté dans ce cas au contraire c’est considéré comme un avantage).

Source photo : Giphy

7. Il faut que celui qui porte ne soit pas le seul à faire des efforts

Bah ouais dites-donc faut bosser un peu aussi. Certes celui qui porte, fait l’action de porter et de secouer donc il doit avoir des bras pas trop mou et des mollets vigoureux. Toutefois, le partenaire porté ne doit pas se limiter à embrasser l’autre de ses jambes, il faut entreprendre un mouvement de flexion afin d’accompagner le va-et-vient comme il se doigte. OUPS. Comme il se doit j’veux dire.

8. Ne pas oublier d'enlever ses vêtements

Un oubli qui arrive bien souvent dans le feu de l’action, sauf que si on a gardé ses vêtements et que les deux partenaires sont par exemple en jeans, ça risque de poser un problème d’ordre physique.

9. Eviter de le faire au bord d'un précipice de type falaise ou grue

Nous ne pensons jamais aux dangers que peuvent entraîner une vie sexuelle trop débridée.

10. Le raconter fièrement à ton entourage

Même si en fait c’était franchement nul mais que tu veux juste te la péter tranquillou alors que tu as des bleus, des crampes et une côte pétée. On ne se donne pas autant de mal pour le garder pour soi ensuite, ça n’a aucun sens.

Source photo : Giphy

Toi aussi partage avec nous tes expériences de sexe debout, sans pour autant nous envoyer des photos merci.