Le bac commence lundi et il va permettre de séparer le monde en deux entre ceux qui l’auront et ceux qui, ne l’ayant pas, passeront des vacances de merde. Il n’est pas impossible que, petite cigale, tu n’aies pas jugé bon de préparer l’examen en le révisant régulièrement au cours de l’année : dans ce cas, on imagine que tu es en train de paniquer. Inutile, on t’aide à réviser en speed même si tu n’as plus qu’une journée devant toi.

1. Se faire un plan d'organisation

Se jeter tête baissée dans le premier manuel venu n’a pas de sens. Il faut penser ces révisions comme un plan de bataille et réfléchir à la manière la plus intelligente de les affronter en fonction du temps contraint. Et puis pendant qu’on planifie, c’est cool, on révise pas.

2. Lire les cours avant de se coucher (ou lire et dormir plein de fois)

Le cerveau retient mieux quand l’apprentissage est la dernière chose qu’il fait avant de dormir. Du coup c’est très bien d’apprendre des leçons avant de se coucher. Bon, vu qu’il reste que deux ou trois jours avant l’examen et qu’il y a pas mal à réviser, tu peux aussi faire des micro-siestes régulièrement après avoir appris une leçon en espérant que ça marche.

3. Savoir ce que tu vises

Généralement, quand on passe un examen, on vise une bonne note, puisque c’est le but. Mais rien n’est pire qu’une copie qui imite l’excellence en étant médiocre. L’idée n’est pas d’aller taper un 20, puisque c’est presque impossible. Il faut donc rendre une copie moyenne à tous les sens du terme, une copie qui ne cherche pas à être brillante, une copie molle. C’est le meilleur moyen de s’assurer un 10.

Source photo : Giphy

4. Apprendre les grands axes

Apprendre par coeur sa leçon ne présente aucun intérêt. Il faut apprendre les cours de manière transversale, comprendre les enjeux, les tendances et être capable de les restituer. Et ensuite, pour faire illusion, apprendre un ou deux exemples précis par cours afin de pouvoir l’illustrer dans la copie : mais l’objectif est de montrer qu’on a compris, pas qu’on est un singe savant. Faire des fiches super succinctes peut aider.

5. Réviser chaque cours plusieurs fois

Mieux vaut passer 20 minutes sur une leçon et y revenir plus tard que de se faire 4 heures de suite sur un cours. Déjà parce que ça ne sert à rien, ensuite parce c’est la meilleure manière de ne pas créer de familiarité avec le contenu du cours.

6. Privilégier les gros coefficients

Si tu n’as rien de chez rien révisé, le mieux est encore de privilégier les matières à gros coefficient pour entamer ses révisions de dernière minute. Ce sont celles qui peuvent faire le plus mal si on les plante. En revanche, il est très important de réviser un peu de tout, même les petits coeffs, histoire de s’assurer un plancher à 9/10 partout et surtout éviter de paniquer après une épreuve complètement ratée.

7. Ne jamais paniquer

C’est d’ailleurs le plus important. Avoir 10 partout, ça se fait, c’est pas si difficile. Donc paniquer ne sert à rien : il est inutile de se dire et se redire qu’on n’a aucune chance d’y arriver puisque non seulement on a des chances mais qu’en plus ces pensées contreproductives nous détournent du réel objectif de la manoeuvre, à savoir réviser vite fait bien fait et partir en vacances sereinement.

8. Se faire des examens blancs

La veille de l’exam, se forcer à faire une épreuve similaire rapidement sur un sujet que l’on maîtrise relativement, histoire de se convaincre qu’on peut tout à fait y arriver et même avoir une bonne note avec un peu de chances sur le tirage.

9. Apprendre les concepts en musique

On retient généralement bien mieux les paroles des chansons que les cours de macroéconomie. Le cerveau aime quand les textes suivent des mélodies et les retient bien mieux. Il existe un site permettant notamment de réviser l’histoire sur du rap. Et c’est diablement efficace.

Source photo : Giphy

10. Prier tous les dieux de la terre

Y compris les anciens dieux polythéistes de la Grèce et l’Egypte antiques, on ne sait jamais, ça peut valoir le coup.

Quand on n’a pas de tête, on a des jambes.