fausse-facture
montage photo : topito

L'UMP vient donc d'être pris la main dans le pot de confiture avec révélation en direct à la télé. Les médias qui sortaient juste d'une élection scandale n'en demandaient pas tant : fausses factures, implications en haut lieu à l'UMP, mensonges, probables démissions... Au centre de l'affaire, des fausses factures pour couvrir la campagne de Sarkozy en 2012 (perdue en plus). Il est dommage de voir qu'on se fait encore choper à l'ancienne en 2014 pour de simples fausses factures. Topito vous récapitule les 10 étapes importantes pour faire une fausse facture qui tienne un peu debout. C'est pourtant simple :

  1. Trouver un couillon pour faire le boulot ET porter le chapeau
    Idéalement un comptable ou un directeur financier à lunettes. C'est la clef de voute du système. Il est digne de confiance et s'occupera de tout. N'hésitez pas à le récompenser ouvertement et ostensiblement d'une légion d'honneur ou autre breloque par la suite. Ce même couillon peut en effet souvent avoir des états d'âme au moment du coucher. Et les états d'âme, c'est assez contre-productif pour les fausses factures (FF), c'est connu. C'est d'ailleurs le principal défaut des porteurs d'eau, ils finissent souvent par craquer. C'est pénible, on ne peut faire confiance à personne.
    Le petit plus : répétez lui que vous savez où il habite, ça les fait toujours flipper.
  2. Regarder quand même de près ou de loin à quoi ressemble une vraie facture
    Ce serait trop con de se faire choper parce qu'on a oublié la TVA ou un truc aussi bête. Prendre exemple sur une facture EDF ou une facture mensuelle Orange peut être un bon début pour s'en servir de modèle. Penser juste à changer le logo en haut de la facture, c'est idiot mais on a vu des clans tomber pour moins que ça.
    Le petit plus : faites valider votre FF par un proche faussaire déjà condamné pour apprendre de ses erreurs.
  3. Ne pas préciser qu'il s'agit d'une fausse facture tout en haut
    C'est l'erreur bête qui peut trahir tout votre système de blanchiment d'argent. On parlera donc bien de "Facture" ou de "F n° 142 765". Il n'est évidemment pas nécessaire de répéter non plus qu'il s'agit de "vraie" facture. Il ne faudra donc JAMAIS Ô grand JAMAIS écrire le directement le terme de Fausse Facture, ou même de facture "hum hum".
    Le petit plus : entrainez-vous plusieurs avant d'en faire en vrai. Enfin en faux.
  4. Choisir une raison qui fasse un minimum vrai pour rédiger cette ou ces factures
    Une vraie-fausse convention avec 5000 invités, un meeting quelconque, un débat sur l'immigration ou sur la vidéo dans le foot, l'ouverture de la chasse, peu importe. Il faut que ça sonne vrai et que ça puisse être en relation plus ou moins proche avec votre activité : ne mentionnez pas une convention sur la résolution de la faim dans le monde si vous vendez des armes par exemple. Ca sera suspect.
    Le petit plus : soyez inventif, plus c'est gros, plus ça passe.
  5. Taper direct très fort sur les sommes en jeux
    On ne prend pas de risque pour 100 euros les mecs. 10 à 27 millions d'euros semblent être une somme conséquente, mais minimum sachant qu'on prend quand même le risque de finir en taule avec des tatouages dégueulasses et une vision de l'amour quelque peu modifiée.
    Le petit plus : ne mettez pas un chiffre rond, c'est suspect.
  6. En faire plusieurs, même plein, pour répartir les risques
    Comme "on ne met pas tous ses oeufs dans le même panier", on ne met pas toutes ses fausses factures dans le même fichier Excel. Répartissez les risques en créant une multitude de petites factures (on parle de somme hein, pas de taille de factures) qui permettront à l'éventuel agent de l'Etat qui tomberait dessus de ne rien comprendre et de s'y perdre.
    Le petit plus : mettez une vraie facture au milieu de toutes les fausses, pour déconner. On peut être faussaire et avoir de l'humour.
  7. Ne pas les rédiger pas à la main
    On n'est plus au 19e siècle les mecs ! Et on n'est pas non plus chez un cordonnier qui va vous faire sa facture à main levée avec ses ongles tout dégueu. On est des gentlemen de la chourre, des esthètes de l'arnaque, alors on achète un petit ordinateur, quitte à le surfacturer aussi. Ca fait plus sérieux.
    Le petit plus : trouvez un logiciel adapté. Et non, Notepad, c'est pas suffisant.
  8. L'imprimer sur du vrai papier
    Ca parait idiot mais une fausse facture doit apparaître comme la plus vraie possible. C'est même la base. Pas question donc d'imprimer ces factures sur du papier brouillon déjà rédigé de l'autre côté. Ensuite, si vous avez un stagiaire comptabilité à votre disposition, dîtes lui d'être bien attentif au moindre détail et de bien ranger cette facture avec les vraies dans le classeur "client", le rouge.
    Le petit plus : imprimez un modèle A4 classique, pas la peine d'en faire des posters, même si vous en êtes particulièrement fier.
  9. Ne jamais évoquer l'existence de ces fausses factures autrement qu'à l'oral, même avec des potes
    Donc pas de mails ou de notes sur un ticket de carte bleue. Et pas non plus de grande discussion au téléphone, même portable, pour savoir si on met bien 20 000 ou si ça fait trop dans la case quantité pour les petits fours sur une des factures. Parce qu'un téléphone, ça se met sur écoute. La fausse facture (FF) se chuchote, elle se susurre, c'est un de ses charmes.
    Le petit plus : remplacez les mots "fausse facture" par "ce que tu sais" dans toutes vos phrases, c'est énigmatique et presque poétique.
  10. Nier avec force si on vous chope
    "Quoi ? Moi ? Ah ben c'est la meilleure celle là... ". C'est le moment de tout remettre sur le dos du couillon du point numéro 1. Il suffira ensuite de trouver un autre couillon et vous pourrez recommencer à volonté. C'est l'avantage du monde un peu fermé des fausses factures : c'est un petit univers à part où tout le monde se connaît, on peut rebondir assez facilement.
    Le petit plus : au besoin, versez une petite larme à la télé. Le jury susceptible de vous condamner a un coeur, ne l'oubliez pas.

Normalement avec tout ça, vous êtes tranquille...