A la base il faut savoir qu’on n’est pas tous égaux face aux rêves. Certains se souviennent de leurs rêves en moyenne 5 fois par semaine, on les appelle les « grands rêveurs ». Les autres ne s’en souviennent qu’une ou deux fois par mois, et en toute logique on les appelle les « petits rêveurs ». Mais tout n’est pas joué, vous pouvez encore améliorer la mémorisation de vos rêves, youpi.

1. Se réveiller plusieurs fois dans la nuit

Pas forcément facile à contrôler mais selon une étude qui a été menée au centre de recherche en neurosciences de Lyon, les grands rêveurs dont on vous parlait en introduction ont tendance à se réveiller plusieurs fois dans la nuit ce qui leur permet de mémoriser les informations qui viennent tout juste d’être traitées (alors qu’un cerveau endormi en sera incapable, le bouffon).

2. Se réveiller rapidement

Ah oui on a oublié de préciser mais s’il est certes conseillé de se réveiller en douceur il faut parvenir à se réveiller vite. Pas évident d’avoir un contrôle dessus je vous le concède. Pour que le rêve soit bien retenu, il faut que tu sortes des limbes en un claquement de doigt. Pour provoquer cet état de surprise tu peux par exemple changer l’heure de ton réveil, le mettre quelques minutes plus tôt ou plus tard, tu pourras alors surprendre ton cerveau. Toutefois, si tu y parviens, il faut savoir qu’on se souvient mieux de ses rêves quand on se réveille naturellement.

3. ... mais ne pas se lever tout de suite

Encore une fois, il faut prendre le temps de prendre le temps. Bon alors c’est facile à dire, bien sûr quand on a des trucs à faire on a plus souvent tendance à se lever direct après s’être réveillé. Mais idéalement, c’est mieux de préserver la savoureuse brume de ton réveil.

4. Avoir toujours un carnet sur ta table de nuit pour prendre en note ton rêve

C’est l’astuce la plus connue mais en attendant personne le fait. Alors ça demande un peu de rigueur c’est vrai, mais plus tu prends l’habitude de le faire, plus ton cerveau aura le réflexe de garder en mémoire les rêves que tu fais. C’est toute une gymnastique à mettre en place.

5. Ne pas s'endormir trop vite

D’après les études qui ont été menées, les personnes qui s’endorment en deux secondes comme des souches sont moins promptes à se souvenir de leurs rêves. Pour que ton cerveau soit au taquet il faut lui laisser le temps d’errer tranquillement et que l’endormissement soit progressif et que tu te mettes en état d’hypnagogie, c’est à dire quand tu ne sais pas si tu es vraiment éveillé.

6. Se remettre dans la même position que celle dans laquelle on s'est endormi

Il semblerait en effet que cette technique aide le cerveau à se remémorer les rêves. En reproduisant cette position, c’est un peu comme si tu fermais la boucle de la nuit et donc de tes rêves. En fait plus tu ritualises ton sommeil plus tu parviens à avoir un contrôle dessus et donc à favoriser tes rêves et qui sait peut-être même faire des rêves conscients. Le kif ultime.

7. Repenser à ta journée au moment de te coucher

En travaillant ta mémoire au moment de t’endormir tu vas enclencher le processus de mémorisation de ton cerveau. Tu peux même écrire ta journée, de préférence de manière antéchronologique : en partant du moment le plus récent à celui le plus éloigné dans le temps).

8. Ne pas te coucher pas à 4h du mat' ivre mort.e

Oui bon ça tombe sous le sens mais dans le doute je précise quoi. Pour se souvenir de ses rêves il faut avoir un sommeil de qualité. Une donnée peu compatible avec huit pintes.