Qui, enfant, n’a jamais eu peur du monstre caché sous le lit ou des ombres qui ressemblaient beaucoup trop à des bêtes féroces ? Alors oui, maintenant vous êtes des adultes et vous n’avez plus la frousse (quoi que), mais c’est au tour de vos enfants de flipper sévère. Heureusement qu’il y a quelques techniques pour les rassurer.

1. Ne pas être dans le noir complet

Même si la peur du noir va s’estomper avec le temps et en grandissant, il faut en attendant le rassurer en laissant une petite veilleuse, un rideau ouvert ou bien la lumière dans le couloir. Je ne dis pas de mettre une boule à facettes façon Macumba, mais un petit filet de lumière, ça ne fait pas de mal.

2. Lui lire une histoire qui ne fait pas peur avant de dormir

Ouais, un Chair de Poule et les Stephen King, on évite avant le dodo de la nuit. Une histoire avec des animaux gentils, des fées, et tous les trucs un peu mielleux sont beaucoup plus recommandés si tu ne veux pas que ton enfant t’appelle toutes les 5 minutes en disant qu’il y a un monsieur qui le regarde depuis son placard (bonjour le flippe).

3. Ne pas l’envoyer bouler

Oui, c’est pas super facile de passer une soirée tranquille devant un film quand ton gamin te demande de venir dans sa chambre toutes les cinq minutes. Mais faut prendre sur soi, le rassurer le plus possible, lui dire qu’on est à côté, et que non, personne n’a jamais vu une ombre manger un enfant.

4. Le prendre au sérieux

Se moquer de lui parce qu’il vous dit qu’il a peur du noir, c’est pas la meilleur des solutions. A part lui faire penser qu’il est l’enfant le plus peureux du monde et avoir un bon manque de confiance en lui par la suite, ça n’a strictement aucun interêt. Il ne faut pas l’empêcher de confier ses craintes, et au contraire l’écouter avec sérieux.

5. Lui dire qu’il est un super héros

Le meilleur remède contre la peur du noir reste la confiance en soi. Si vous lui dites qu’il est bien plus fort qu’un vulgaire monstre qui a tellement honte de se montrer en plein jour, ça va vite booster son estime de lui. Les loups, c’est que des petites teubs, alors que votre gosse lui, c’est Terminator.

6. Lui faire voir Monstre & Co

Pour une fois qu’un dessin animé Disney peut vraiment aider des gamins.. Avec ce film, il pourra voir ce qu’il se passe dans le monde des monstres, et surtout voir qu’ils ne sont pas si méchants que ça.

7. Lui expliquer que la nuit, on est bien plus fort

Il a peur parce que la nuit, il ne voit rien ? Tant mieux, ça veut dire que les monstres ne le voit pas non plus. C’est un avantage d’être dans le noir, ça permet de se cacher, sans même devoir trouver une planque.

8. Lui raconter votre expérience

Il ne faut pas hésiter à lui raconter que vous aussi, avant, vous aviez peur du noir. Mais que tout ça a changé, parce que vous êtes devenu grand et fort, et que la même chose va se passer pour lui. Si vous, vous n’avez plus peur, il n’y a pas de raisons pour que ça ne soit pas pareil pour lui.

9. Jouer dans le noir

En pleine journée, pourquoi ne pas faire l’expérience de fermer tous les volets de la chambre, d’éteindre la lumière, et de jouer un peu ? Comme ça, il verra que dans l’obscurité, rien ne change, si ce n’est qu’on ne voit rien. Mais c’est pas grave, on peut entendre, toucher, goûter…

10. Lui demander de dessiner

Si votre enfant a trop peur des monstres dans le noir, il peut les dessiner, pour que vous puissiez voir à quoi ils ressemblent. Une fois chose faite, n’hésitez pas à rajouter des éléments drôles au dessin de votre enfant, comme une énorme moustache au monstre, une paire de chaussure à talons, ou du maquillage. Ça le rendra moins effrayant, et le rire est le meilleur des remède.

Et vous, vous avez d’autres astuces pour que le noir ne soit plus effrayant et vous permette de regarder Esprits Criminels pépouze ?