sick
Source photo : Ferris Bueuler's Day Off

Une étude récente a prouvé ce qu'on soupçonnait depuis longtemps : les médicaments contre le rhume vendus sans ordonnance, c'est de la merde (bon, on dit ça avec nos mots, mais l'idée, c'est ça). Donc non, votre sirop épais et sucré et vos gélules seront au mieux inutiles et parfois même nocifs. Parce que l'industrie pharmaceutique ne vous aime pas autant que votre mamie. Et votre grand-mère, elle n'essaie pas de vous enfumer avec un nom de molécule compliquée, elle a ses recettes qui se transmettent de bouche à oreille de grand-mère. Petite sélection :

  1. Le lavage de nez
    Vous trouvez que votre bébé en fait des caisses quand vous lui balancez du sérum physiologique dans la narine en lui maintenant la bouche fermée? Essayez cette méthode barbare sur vous-même, vous verrez que ce n'est pas une partie de rigolade (mais ça marche).
  2. Le lavage de nez, mais au bicarbonate de soude
    Une vraie méthode de grand-mère, ça implique bien souvent du bicarbonate de soude. Faites bouillir de l'eau, une fois hors du feu, ajoutez une demi-cuillère à café de ce produit magique et autant de sel, mettez vous ça dans les naseaux à raison de 3 gouttes toutes les 6h, voilà, vous pouvez affronter l'hiver sans problème.
  3. Le bouillon de poulet
    On ne sait pas trop comment Dame nature s'y est pris, mais il semblerait bien que le bouillon de poulet ait des vertus anti-inflammatoires, qu'il renforce les défenses immunitaires et, miracle supplémentaire, qu'il accélère l'écoulement du mucus. Un bouillon, quelques mouchoirs à remplir, et on n'en parle plus.
  4. L'oignon coupé en deux
    Attention, on enre dans le domaine du magique : prenez un oignon, coupez-le en deux, et posez-le sur votre table de chevet et votre respiration en sera grandement améliorée. Bon, par contre, ça sentira l'oignon dans votre piaule, mais bon, il faut combattre le mal par le mal. A priori, l'oignon conserve ses vertus d'antioxydant, d'anti-inflammatoire et d'antiseptique une fois cuit, donc vous pouvez aussi enfaire des soupes, ça marche aussi.
  5. Le grog
    On y arrive, on sait bien que vous avez ouvert cette page uniquement pour trouver une bonne raison de vous enfiler du rhum. Ajoutez-y du miel, du jus de citron, de la cannelle (ou des clous de girofle), versez le tout dans de l'eau très chaude et essayez de l'avaler avant que la mixture ait le temps de refroidir, vous serez normalement invincible après une bolée.
  6. Les inhalations
    Rien de tel que de la vapeur qui sent fort pour faire le ménage dans ses conduits respiratoires : une casserole d'eau chaude avec du gros sel, quelques gouttes d'essence d'eucalyptus ou quelques branches de thym, une serviette sur la tête et on se fait plaisir. Si vous avez en plus des soucis de sinus, misez plutôt sur l’huile essentielle de marjolaine par celle de menthe poivrée. Si vous avez une toux sèche, ce sera du cyprès. Pensez à retirez vos lunettes ou vos lentilles, fermez les yeux et laissez venir bonheur.
  7. Les infusions (c'est la base)
    Une grand-mère digne de ce nom mise toujours sur l'infusion. Ici, on choisira la sauge (3 feuilles dans une tasse de lait avec un peu de miel), on laisse 10 minutes, on enlève les feuilles, on avale et on file au lit. Si vous n'aimez pas le lait, faites bouillir de l'eau et choisissez la feuille de sureau (2 cuillères à café) ou les racines de gingembre en poudre (1 cuillère à soupe), et on est bien.
  8. Le camphre (ou le Baume du Tigre)
    Le camphre, ça sert à plein de trucs, notamment pour tuer les mites. Donc, n'en abusez pas. On en retrouve dans le baume du tigre, cette pommade magique chinoise. On s'en colle UN PETIT PEU sous les narines, comme si on allait faire une autopsie, et on se prépare à une bonne soirée télé, parce que le camphre atténue tout désir sexuel (déjà qu'avec votre rhume vous n'étiez pas bien vivace...). Et ça, votre grand-mère ne vous l'avait pas dit.
  9. L'ail
    Comme pour l'oignon, il semblerait que l'ail libère de quoi mettre un peu d'ordre dans votre système respiratoire. En se promenait sur Internet, on découvre un étrange militantisme en faveur de l'allicine. La recette est donc sensiblement la même : une ou deux gousses d'ail réduites en petits morceaux dans une soucoupe, un peu de thym, du vinaigre histoire que ça diffuse bien, et vous posez ça sur la table basse ou sur votre table de chevet. Vous allez peut-être vous prémunir contre le rhume, mais sûrement aussi contre les vampires et surtout contre les potes qui s'incrustent.
  10. La patience (et l'eau)
    C'est en tout cas ce qui ressort des études récentes sur les médicaments prétendument antirhume : la goutte au nez et la toux sèche, c'est chiant, mais ça passe. En attendant, buvez de l'eau, beaucoup, pour fluidifier le mucus, et on en rira dans 2 semaines.
  11. (bonus) Arrêtez Internet
    Une étude a montré que l'usage intensif d'internet était corrélé avec la probabilité de chopper un rhume. C'est un peu tiré par les cheveux, mais trop d'internet => manque de sommeil => alimentation scandaleuse => défenses immunitaires affaiblies => goutte au nez. Et vous qui étiez en train de rechercher des remèdes de grand-mère en ligne... on ne vous félicite pas. Allez, fermez vite cette fenêtre et allez vous coucher !

Et vous, vous avez une recette magique à nous proposer ?

Source : Santé Magazine, grands-meres.net, metronews

Et sinon, t'as 2 minutes (allez 3) ? Alors découvre notre dernière vidéo !