Le caca est un art, certains diront même une religion. Nous ne pouvons qu’adhérer à ces propos. Mais le passage aux cabinets est parfois un moment angoissant. On ne sait pas comment s’y prendre, on doute de soi… Nous allons donc vous expliquer comment faire confiance aux énergies de votre corps pour que la défécation devienne un vrai moment de plaisir et de bien-être.

1. Bien choisir sa position

Depuis des années, les toilettes nous induisent en erreur. Notre position assise n’est pas la plus adaptée à la défécation, elle bloque le canal rectal. Privilégiez une position accroupie. Pour cela, mettez un petit escabeau pour surélever légèrement vos pieds. Vous êtes désormais prêt à commencer l’expérience mystique.

Source photo : Giphy

2. La fibre est ta nouvelle meilleure amie

La fibre, que l’on retrouve dans les fruits et légumes, permet de ramollir les crottes et de faciliter le transit. Elle aide donc à bien faire popo. En revanche, une trop grosse quantité de fibres vous donnera une bonne diarrhée. C’est le prix à payer pour une vidange complète.

3. Bien s'hydrater

Les selles sont comme notre peau, elles ont besoin d’hydratation. Comme il est déconseillé de se masser les étrons avec de la nivea avant d’aller au petit coin, privilégiez les voies naturelles et buvez de l’eau. Le petit plus : c’est une petite aide contre les vilaines constipations.

Source photo : Giphy

4. Pratiquer une activité physique

Faire un peu de sport permet de stimuler les muscles des intestins, ce qui est un petit plus non négligeable pour faciliter les démoulages. Votre sphincter va ainsi pouvoir s’ouvrir au monde. De notre côté, on fait un sport de sieste, on ne sait pas si ça stimule les muscles mais ça fait du bien.

5. Prendre son temps

Eh oui, aller aux toilettes pour une petite crotte en vitesse n’est pas vraiment ce qu’il y a de mieux. Quand on est pressé, on stresse et les muscles sont tendus. D’ailleurs, le stress est un facteur de troubles digestifs. Voilà pourquoi il faut essayer de se détendre : Madame étron a besoin de temps pour glisser correctement.

Source photo : Giphy

6. Ne pas trop pousser et laisser glisser

Il semblerait que nous appuyons trop sur nos intestins pour déféquer. Changer de position devrait déjà vous aider à pousser moins. En effet, le caca n’a normalement pas besoin que l’on pousse trop. Pour qu’il sorte, il faut se laisser faire.

7. Penser à des choses agréables

« Détente » et « bien-être » sont les maîtres mots de votre passage aux toilettes. Rien de mieux pour se mettre d’aplomb que de faire le plein d’énergies positives. Pensez licornes, mer, plages, cocotiers ! Soyez la chenille dans son cocon qui s’apprête à devenir papillon !

8. Ne pas oublier de sentir le fruit de vos efforts en partant

Aller aux toilettes est un accomplissement de soi. Les odeurs changent en fonction des humeurs, du temps qu’il fait. Respirez l’air à pleins poumons, jugez votre travail ! C’est ainsi que vous arriverez pleinement au bout de votre expérience.

Source photo : Giphy

Malgré tout, il ne s’agit que de conseils. Chaque expérience est différente, imprévisible. Elle dépend des moments et des individus. C’est ce qui en fait la beauté. Ne cherchez pas à faire ce que les autres font, l’important, c’est d’être soi-même.

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :