Hello hello les copains ! Il n’est pas toujours facile de nos jours de nous exprimer correctement sur la toile. Les mots nous manquent et on ne sait pas forcément comment bien faire porter notre voix. C’est pourquoi je vous propose aujourd’hui un petit tuto d’ordre pratique et DIY pour apprendre à rédiger un commentaire homophobe bien senti. A vos cahiers !

1. Commencer toutes les phrases par "gros pd"

Voilà, on ne va pas tortiller la cuillère à soupe autour du pot. L’avantage quand on est homophobe c’est qu’on peut y aller franco, pas besoin d’arrondir les angles pour noyer le poisson. La sincérité et la franchise sont l’apanage de l’homophobe, des valeurs qui se perdent de nos jours.

2. Annoncer la couleur avec un pseudonyme qui envoie du lourd

Virilité75 ou Santémaispasdépd ou Ptitefrappevnr ou encore Christine_Boutin. C’est pratique ça permet à tes interlocuteurs d’en savoir plus sur ta personnalité et tes valeurs.

3. Trouver des hashtags percutants qui sauront rassembler une communauté de p'tits loulous trop chouettes à tes revendications

Si jamais ton commentaire n’était pas assez clair, le hashtag viendra accentuer le message que tu souhaites porter fièrement #fierdepasetretapette. Encore une fois, le tout c’est de bien se faire comprendre surtout dans un monde où les amalgames sont trop courants…

4. Globalement, être très énervé

Parce qu’on n’est pas homophobe tout en étant calme et serein sinon ça sert à rien. Il te faut donc exploiter l’usage excessif de points d’exclamation et de lettres capitales. A noter : un bon homophobe trouvera toujours une excuse pour placer un commentaire homophobe, même sous un article qui n’a aucun rapport avec le sujet. La fonte des glaces ? Les feux dans le sud de la France ? Le prix du carburant ? Cé la fot aux pd !!!

Source photo : Giphy

5. Mettre en avant "ta belle paire"

Même si tu ne trouves pas que ton appareil génital soit suffisamment esthétique, n’oublie pas qu’il faut en être fier quitte à dire à tout le monde que les tiennes sont vachement plus grosses que les autres et que ça justifie ta puissance virile.

6. Valoriser l'éducation que tu as reçu qui t'a permis de rester dans le droit chemin et d'être la belle personne que tu es aujourd'hui

Tes parents peuvent être fiers de toi. Parce que de ton temps si tu avais eu des vues sur d’autres personnes du même sexe, crois-moi bien que tes parents ne t’auraient pas laissé faire et pour ça tu les remercies jour après jour de t’avoir bien fait comprendre que c’était pas à toi de choisir ta sexualité. Logique.

7. Ne pas hésiter à signaler ton état gastrique

Comme par exemple, « Les gays ça me fait vomir ». Si cet état persiste, n’hésite pas à consulter un médecin ou un gastro-entérologue parce qu’il est possible que ce soit une maladie plus grave qui n’a absolument rien à voir avec le fait que tu es homophobe.

8. Agrémenter ton commentaire de racisme et de sexisme

Parce qu’on n’est pas totalement homophobe sans être aussi un peu raciste et très sexiste, c’est l’intersectionalité à l’envers mon frère. Le cumul des intolérances !

9. Ne pas hésiter à remettre sur le tapis la théorie du genre

Qui je le rappelle, apprend aux enfants en maternelle à se masturber tout nus en public avec des légumes dans les fesses !!!!! SI VOUS ME CROIVEZ PAS C QUE VOUS AVEZ PA VU LA PETITION SUR FESSEBOUK §§§§§

Source photo : Giphy

10. Et puis rappeller aussi que quand même si tout le monde devient gay y'aura plus d'enfants et l'humanité s'éteindra

Et tout ça à cause de la théorie du genre qu’on apprend aux tits enfants et au mariage homosexuel qui détruit l’ordre établi depuis la nuit des temps de ton esprit étriqué.

11. Dénoncer l'apologie qu'on fait des grosses tantouzes au cinéma

Parce que c’est vrai qu’ils sont vraiment partout mais alors VRAIMENT PARTOUT. Si ça c’est pas de la dictature de pensée… On était quand même mieux avec des personnages hétéros et conservateurs (qui ont d’ailleurs toooootalement déserté les scénarios des comédies françaises cela va de soi).

Source photo : Giphy

12. Invoquer la loi de la nature

Par exemple, « De toute façon si y’a pas d’homos dans la nature c’est bien qu’on a un problème ». En effet, l’homosexualité est bien LE SEUL acte typiquement humain qu’on ne retrouve pas dans le règne animal, il est tout à fait prouvé que les animaux se marient, payent leurs impôts, écrivent des encyclopédies et pratiquent la fellation (*).

(*) : ironie.

13. Rappeler que les gays vous volent vos droits

Déjà que maintenant ils ont le droit de se marier et d’adopter des enfants, il manquerait plus qu’ils puissent s’exprimer librement sur les réseaux sans qu’on les insulte anonymement. C’est dingue ça, on leur donne ça, ils prennent ça (bon vous voyez pas mais en fait je fais un signe qui montre d’abord mon avant-bras puis mon bras entier).

14. Ne JAMAIS dire que tu es homophobe

Tant que tu le dis pas, ça passe crème.

15. Faire ça anonymement

Parce que c’est quand même plus facile d’insulter sous un pseudo qu’avec son vrai nom. C’est fou on en oublierait presque que c’est puni par la loi et que l’on peut très bien être condamné, même si on fait ça courageusement derrière son écran d’ordinateur.

Source photo : Giphy

Commentaires énervés et homophobes dans 3, 2, 1… PARTEZ !