C’est la rentrée, et tu es peut-être fraîchement arrivé à Lille pour y vivre une, deux, trois années de folie (voire plus si tu tombes amoureux de cet endroit merveilleux.) Mais si tu veux être direct dans le bain et vivre comme un vrai Lillois bien de chez nous, il y a des petits trucs à savoir et à faire. Bienvenue chez les Ch’tis.

1. Boire de la bière

Et pas celles que tu trouves partout ailleurs hein, ici tu vas suivre tes nouveaux amis et varier entre la Chouffe, la Anosteké, la Karmeliet, la Charles Quint, la Rince Cochon et toutes les autres qu’on trouve dans à peu près tous les bars du coin. Pas besoin de préciser non plus qu’à Lille c’est la pinte qui règne.

2. Repérer la rue Masséna et la rue Royale

Ainsi que la route qui va de l’une à l’autre. Bien sûr, avec le temps tu connaîtras d’autres bars que ceux qui se trouvent dans ces rues de l’alcool, mais savoir se diriger là-bas les yeux fermés (et le cerveau engourdi par l’ivresse) est un bon début. On le sait, l’abus d’alcool est dangereux pour la santé, mais on parle quand même de Lille. Repère aussi le Solférino qui te sauvera quand t’auras vidé ton paquet de clopes à force d’en avoir donné à tous tes potes.

3. Dire "petit pain"

Y’a le débat « pain au chocolat » VS « chocolatine », mais à Lille on a décidé de rester en dehors de tout ça. Si on devait choisir le couteau sous la gorge on dirait « pain au chocolat », mais en attendant on préfère demander des « petits pains » à notre boulanger préféré. Si tu dis ça, aucun risque qu’il ne te regarde de travers, il te prendra pour un autochtone (sauf si t’as un accent toulousain bizarre.)

4. Prendre un abonnement V'Lille (et dire V'Lille)

Le métro lillois est pas trop mal, mais c’est pas le meilleur plan pour aller partout. Heureusement, comme dans toutes les grandes villes, on a depuis plusieurs années les vélos en libre service, les V’Lille. Un chouette nom pour des engins rouges pas très jolis qui filent vite comme le vent.

5. Apprendre certaines expressions vitales

On te demande pas de parler ch’ti, parce qu’en vrai c’est inutile à Lille. Par contre, il y a certains trucs qu’on ne dit que dans notre région en oubliant même que c’est incompréhensible pour les autres. Ainsi, si on te sort « j’te dis quoi », ça veut dire « je te dirai ce qu’il en est », et si on te demande « tu tiens pour qui ? », ça veut dire qu’on te demande de faire un choix entre plusieurs personnes ou plusieurs équipes. Y’a encore d’autres expressions que tu découvriras par la suite, sois bien attentif.

6. Se préparer à voir des étudiants

À Lille il y a plein d’écoles et d’étudiants partout. Le savoir à l’avance t’évitera d’avoir les yeux exorbités à ton arrivée. Ils sont généralement sympas même si une fois on en a vu un con qui s’appelait Pierre mais que ses potes appelaient Pierrot parce qu’ils trouvaient ça cool.

7. Prendre autre chose que des doudounes dans sa valise

Ok, on t’a dit que t’allais te cailler les miches, mais en général en hiver il fait les mêmes températures qu’à Paris, c’est pas non plus l’Alaska (ou pire encore, l’Alsace.) Donc prends aussi une veste légère sinon tu vas passer pour un mec qui a trop regardé Bienvenue chez les Ch’tis.

8. Eviter les talons aiguilles dans le vieux-Lille

Quiconque a déjà passé du temps dans ces rues pavées a déjà vu une fille péter un de ses talons et finir avec ses chaussures à la main. Ça a du charme les pavés, mais c’est un vrai piège.

9. Dire bonjour à la caisse du supermarché

Les Lillois (et sûrement beaucoup de provinciaux en général) qui sont venus à Paris ont tous fait le même constat : les caissières ont du mal à lâcher un « bonjour » et un sourire. Si tu viens de Paris, tu as l’habitude et tu ne cherches même plus à comprendre. Mais en arrivant à Lille, prépare-toi à retrouver ce concept oublié de l’amabilité. C’est surprenant au départ mais c’est très agréable et on s’y fait.

10. Acheter ses livres au Furet du Nord

C’est notre Fnac locale (même si on a aussi la Fnac), et on aime cette petite excentricité. En plus, le coin entre la fontaine de la grand place et le Furet du Nord est un des lieux préférés des Lillois pour se donner rendez-vous, donc autant connaître le lieu.

11. Se moquer des étudiants rivaux

La Catho ? Que des bourges fillonistes. Lille 3 ? Que des babos gauchiasses. Lille 1 ? Que des scientifiques bizarres. L’Edhec ? Que des gens qui se la racontent. Bon au final tout le monde finit ensemble à boire des coups, mais c’est toujours bon de cultiver la rivalité.

12. Ne pas avoir peur de finir ses soirées au Smile

Même s’il est temporairement fermé et que c’est pas l’endroit le plus génial de l’univers, il rouvre bientôt et est parfois la seule option envisageable un lundi soir après 3 heures du mat’. Le Stairway n’est malheureusement pas toujours ouvert. Alors tant pis, on prend une grande inspiration et on se prépare à danser sur « Les lacs du Connemara ».

13. Proposer des apéros au Jardin Vauban et à Quai du Wault

Au moindre rayon de Soleil, dès qu’il fait plus de 20 degrés, ce sera à celui qui proposera en premier d’aller se poser avec des bières et des chips dans ces endroits-là. Le début de l’Avenue du Peuple Belge, en face de l’Australian, fera aussi très bien l’affaire.

 

Et vous les Lillois, vous avez d’autres conseils ?