C'est l'été, il fait beau, il fait chaud, tu vas prendre des coups de soleil sur les pieds et, comme chaque année, tu vas enchaîner les conneries. C'est pour cette raison - et parce que nous avons un grand cœur - que nous te prodiguerons dans le Guide de l'Eté durant toute la période estivale quelques conseils pour éviter de rentrer à la maison avec un bras en moins et un enfant en plus. La bise et bon été !

Top partenaire [?]

Passer ses vacances au camping, c’est le bon choix. Y’a des tentes, une piscine, du gravier dans les allées et des sanitaires avec une odeur de gel douche chargé en ginseng et en aloe vera. Tout ce qu’il faut pour passer un moment simple, agréable et convivial. Mais tout ça dépend d’une seule condition : il faut bien choisir ton emplacement. C’est lui qui va conditionner tes vacances et faire la différence entre un séjour en enfer et la joie d’une semaine d’allégresse. Et pour ça, il faut respecter certains critères.

1. Se mettre près des mobil-homes, là où sont les vieux

Les vieux d’habitude on n’aime pas trop ça, ils parlent toujours des années 50 et dégagent une odeur bizarre. Mais au camping ils ne présentent que des avantages, parce qu’ils ne font pas de bruit et qu’ils dorment profondément la nuit. Et tu les trouveras dans les mobil-homes, ils aiment pas trop dormir dans des tentes. Tu pourras être au calme la journée et faire tout le bruit que tu veux le soir. Des vraies vacances quoi.

Source photo : Giphy

2. Ne pas se poser à côté d'arbres en fleur

En vacances, ton ennemi c’est pas la finance mais les putain d’insectes. Abeilles, moustiques, frelons, mantes religieuses géantes de films d’horreur des années 20, toutes ces bestioles dégueulasses sont attirées par les fleurs. Si tu prends le mauvais emplacement, tes repas vont ressembler à l’attaque des guêpes dans Jumanji. Et tu ne veux pas de ça. Alors éloigne-toi le plus possible de toute forme de végétation.

Source photo : Giphy

3. Eviter l'entrée du camping

C’est l’endroit où passent obligatoirement tous les campeurs, les voitures des campeurs, les gosses qui chialent et tous les autres types de connards à qui tu dois répondre « merci » quand ils te souhaitent « bon appétit » en te voyant bouffer. Ne te mets surtout pas dans ce type d’allées, elles ont été inventées pour te détruire psychologiquement. Le mieux est de se caler au fond du camping, à un endroit dont personne ne soupçonne l’existence, même pas les proprios. À toi la tranquillité.

Source photo : Giphy

4. Se tenir loin des groupes de jeunes venus faire la fête

Oui, ça fait très réac’, mais tu sais très bien que ces branleurs vont te péter les couilles en mettant leur enceinte portable à fond pendant qu’ils font des « apéros » à 2 heures du mat’. Même si toi aussi t’avais aussi envie de te coucher tard, t’as pas envie de les entendre. En plus ils sont moches.

Source photo : Giphy

5. Demander à Jean-Mich'

Jean-Mich’, c’est le papy sympa qui vient dans ce camping depuis 17 ans avec sa femme Maria. Quand il est arrivé, c’était pas du tout comme ça, y’avait pas ce sanitaire-là, la piscine était plus petite et ils avaient pas encore reçu la deuxième étoile. C’est le taulier, et il connaît tout ce qu’il faut connaître, y compris les meilleurs emplacements. Le meilleur, c’est lui qui l’a, il porte presque son nom, mais si t’es sympa avec lui il peut t’indiquer le deuxième, celui sur lequel il a passé l’été 2005 et qui était pas si mal. Jean-Mich’, il vaut mieux l’avoir comme ami que comme ennemi, c’est lui qui le dit.

Source photo : Giphy

Et n’oublie pas tes sardines.