Les bébés, c’est ultra pratique parce que ça ne parle pas. Donc on peut tout dire à leur propos sans qu’ils ne mouftent. En revanche les jeunes parents, eux, ont tout pour stresser quand on voit le nombre d’injonctions qu’on leur balance dans le pif. Le problème c’est qu’on dit souvent un truc puis l’inverse quelques années plus tard. Alors, est-ce qu’il ne serait pas mieux de la jouer plus relax en fermant ses écoutilles à cette avalanche de recommandations pas toujours justifiées ?

SPOILER ALERT : on n’est pas médecin, on ne vous dit pas de ne pas écouter votre médecin, on ne vous dit pas de ne pas écouter les conseils de vos potes ou de votre famille, on vous vous propose juste de moins vous taper de stress parce que le stress c’est caca boudin.

1. Il ne faut pas coucher le bébé sur le dos

Conseil ultra répandu dans les années 70 résultat d’un groupes de pédiatres américains qui d’après une étude auraient constater que les nourrissons allongée sur le dos pouvaient s’étouffer dans leur vomi. D’autres études plus récentes semblent montrer que cette position entraînerait des déformations crâniennes (le fameux syndrome de la « tête plate » ou plagiocéphalie). On propose même des casques à porter toute la journée pour éviter le problème (coucou l’arnaque). Bref en fait il n’y a pas vraiment de bonne position vraiment justifiée, et de toute façon un nourrisson peut se retourner comme il veut à partir de 4 mois.

Source photo : Giphy

2. Il ne faut pas coucher le bébé sur le ventre

Et voilà. Après avoir fait flipper tous les parents du monde mondial en les incitant à coucher leur bébé sur le ventre, on apprend dans les années 90 qu’en fait tout ça c’était de la connerie et qu’il vaut mieux les coucher sur le dos, qu’un nourrisson couché sur le ventre pourrait s’étouffer dans les draps ou dans ses régurgitations (même argument que pour la position précédente, comme quoi on peut vraiment dire tout et son contraire).

En fait, ces conseils contradictoires résultent d’un gros malentendu. On a d’abord cru que coucher les bébés sur le ventre était lié à la mortalité infantile dans les années 30. Or avec le recul il semblerait que cette hausse de la mortalité infantile ait été due paradoxalement aux progrès de la médecine qui ont permis de faire accoucher des nourrissons dans un sale état et qui donc avaient donc plus de risques de mourir au berceau.

3. Il ne faut pas dormir sur le dos quand on est enceinte

Encore un conseil à prendre avec des pincettes. Certes il est déconseillé de garder cette position au delà des deux premiers trimestres de grossesse, mais cette position ne représente en aucun cas un danger pour le bébé. Et certains articles y vont franco en expliquant que la position pourrait carrément entraîner la mort du nourrisson. Du coup, le journal Les Jours a enquêté et constaté que la source était pas mal interprétée et que le résultat faisait flipper inutilement un paquet de femmes enceintes.

Source photo : Giphy

4. Il faut peser le bébé avant et après la tétée

Bon OK aujourd’hui ça vous parle peut être moins, mais sachez que dans les années 70, c’était quasiment une obligation pour les jeunes parents afin de s’assurer que le mouflet était correctement nourri. Aujourd’hui cette pesée peut éventuellement être effectuée une fois à l’hôpital pour connaître la quantité de lait absorbé par l’enfant, mais après on déconseille même les parents de se fier à cette information puisque la quantité de lait n’est pas la même tout au long de la journée et le lait maternel varie d’une femme à l’autre, certains laits sont plus nutritifs et nécessitent donc une moindre quantité tout comme l’inverse.

5. Il faut allaiter

AH l’allaitement. Vaste question polémique. Certains médecins disent que les bébés allaités seraient plus intelligents, en meilleur santé, et voteraient à gauche (non personne dit ça mais c’est ma croyance personnelle), mais en vrai la seule bonne réponse c’est de faire comme on le sent et comme on veut !

6. Il ne faut pas allaiter

Et voilà. AU cas où la première option ne te convient pas, sache que d’autres médecins dénoncent un mythe infondé autour du lait maternel. Alors que faire ? Que choisir ? Comment se pas être une mauvaise mère ? Mon humble conseil c’est de faire comme tu sens puisque de toute façon tu entendras des conseils contradictoires sur le sujet. Donc si ça te fait mal d’allaiter, n’allaite pas, si tu tiens à allaiter, allaite.

7. Il faut un youpala pour que le bébé apprenne à marcher

Le youpala tu sais c’est un trotteur pour bébé qui devrait l’aider à apprendre à marcher. Il fut un temps où il était vivement conseillé d’en coller un dans les pattes de ton môme. Sauf qu’en fait maintenant de nombreux psychomotriciens déconseillent vivement ce déambulateur pour bébé. Déjà parce qu’il est dangereux et peut entraîner des chutes dans les escaliers mais surtout ce jouet ne permettrait pas aux enfants de découvrir la marche par eux-mêmes et de découvrir leur propre équilibre.

8. Il ne faut surtout pas laisser qui que ce soit embrasser ou toucher ton bébé

Un paquet d’articles au titre ultra alarmant expliquent ainsi qu’il ne faut surtout pas laisser un nouveau-né se faire tripoter par qui que ce soit. Tout ça parce qu’une fois, un bébé, quelque part dans le monde a contracté un herpès après qu’une personne l’ait embrassé. Alors certes, je ne vous dis pas de laisser n’importe qui lécher le visage de votre enfant, mais il faut relativiser un peu. Et puis de toute façon il finira pas lécher les semelles de tes pompes donc bon…

Source photo : Giphy

Et si on laissait les parents tranquille sinon ?

Source :

Les Jours, Peurs sur le berceau