Le sperme c’est très utile pour faire des bébés mais aussi pour faire plein d’autres trucs bizarres. Le problème, c’est qu’on aurait apparemment deux fois moins de spermatozoïdes qu’il y a 40 ans. Si ça continue on va devenir totalement stériles et on pourra plus faire de gosses et ça sera la fin de l’espèce humaine (ou alors on fera des manipulations scientifiques bizarres.) Alors il vaut mieux appliquer certains conseils pour garder un sperme de beau gosse.

1. Arrêter la clope

C’est prouvé, le tabac avec toutes ses substances cra-cra est très mauvais pour les spermatozoïdes. Puis il est mauvais pour un peu tout le corps, donc songer à arrêter n’est peut-être pas une mauvaise idée. Allez celle-là c’est la dernière.

Source photo : Giphy

2. Perdre du poids

Enfin si t’es déjà mince fais pas le con, le truc c’est surtout de pas être en trop gros surpoids, parce qu’on a vu dans des études que les hommes obèses avaient une moins grande concentration de spermatozoïdes dans leur sperme. Donc gros bidou = pas de bébés = pas besoin de se lever en plein milieu de la nuit à cause d’un petit être qui pleure beaucoup trop fort. Finalement c’est pas si mal d’être gros.

3. Essayer de ne pas être stressé

« Plus facile à dire qu’à faire hein. » Bah oui mais c’est comme ça le stress est mauvais pour la fertilité. Ça passera peut-être en se faisant des bonnes verveines devant un petit Inspecteur Barnaby.

Source photo : Giphy

4. Demander à sa mère de ne pas fumer quand on est en train de grandir dans son ventre

C’est un peu dur à faire c’est vrai, mais ce qui est pire que de fumer soi-même, c’est d’avoir une maman qui a fumé pendant sa grossesse. Ça détériore totalement le sperme du futur adulte, et en plus c’est pour la vie. Au revoir les petits gamètes mâles, vous étiez tout kikis avec votre petit flagelle.

5. Manger naturel

On se rend compte maintenant que les emballages de bouffe industrielle contiennent souvent des perturbateurs endocriniens qui sont mauvais pour la santé, et aussi pour le sperme. Pour les éviter, le mieux c’est de faire soi-même sa popotte, et de la jouer naturel, tant qu’à faire.

Source photo : Giphy

6. Choisir des sous-vêtements pas trop serrés

Les testicules sont à l’extérieur du corps pour une raison : elles doivent être au frais, idéalement à deux degrés de moins que la température du reste du corps. Mais en mettant des boxers trop serrés tu les tiens bien au chaud. Trop au chaud. Arrête ça tout de suite, tes petits soldats sont en train de crever les uns après les autres. C’est un massacre.

7. Ne pas mettre son téléphone portable dans sa poche de pantalon

Au delà du fait qu’on sache pas trop si les ondes des téléphones peuvent nous bousiller la santé (mais on se doute que oui), le téléphone augmente la chaleur dans notre calbut’, et ça on a déjà dit que c’était pas bon pas bon. Du tout du tout.

Source photo : Giphy

8. Eviter de faire trop de vélo

Là aussi la chaleur joue un rôle, parce que les frictions du paquet contre la selle peuvent faire chauffer le tout. Mais attention, ça vaut surtout si on fait beaucoup de vélo, genre 300 km par semaine. Est-ce que tu fais 300 km de vélo par semaine toi ? Je ne crois pas non. Si oui, achète une bonne selle.

9. Manger les bons aliments

Les légumes verts, les fruits, les noix (mdr, kom d couille), les poissons gras, les légumineuses, les fruits de mer, les viandes… Bref au final le truc c’est d’avoir une alimentation équilibrée. Mais faut surtout pas virer les graisses parce qu’on a besoin d’elles pour produire de la testostérone.

10. Ne pas mettre ses couilles dans un moule à croque-monsieurs

Ça paraît logique mais c’est toujours bon de le rappeler.

Source photo : Giphy

Et pour qu’il ait bon goût, les fruits sont conseillés.