À chaque fois que vous invitez quelqu’un à dormir chez vous, c’est pareil: il s’éclipse pendant la nuit et vous le retrouvez, le lendemain, en position fœtale sur le canapé. Mais retenez vos larmes : voici quelques conseils pour arrêter de ronfler à moindres frais.

1. Musclez votre langue

Avec quelques exercices quotidiens de raffermissement des muscles de la bouche et de la langue, vous pouvez déjà diminuer considérablement lesdits ronflements. Et à défaut de les arrêter complètement, vous aurez au moins une langue hyper tonique, c’est important.

Crédits photo : Giphy

2. Faites un régime

L’excès de poids est la cause principale du ronflement. Et oui, malheureusement, la graisse accumulée de toutes ces raclettes vient se loger dans le cou, entraînant un rétrécissement des voies respiratoires. Astuce : pensez à ramener vos branches de céleri la prochaine fois qu’on vous invite à déjeuner.

3. Évitez les chats

Et la moquette, les tapis, les fauteuils en tissu ou les rideaux un peu trop duveteux qui peuvent être allergènes. Tout ce qui est cosy et aide à passer l’hiver en gros. C’est un choix de vie.

Crédits photo : Telegraph

4. Mettez une balle de tennis derrière votre dos

Une technique moyennement agréable mais efficace, qui vous empêchera de vous mettre sur le dos et donc, de ronfler. Il existe même des pyjamas pourvus d’une petite poche à velcro prévue à cet effet. Alors certes, c’est la fin de votre libido et de vos cycles de sommeil mais au moins votre partenaire de dodo dormira sur ses deux oreilles.

5. Ne buvez pas d'alcool

Du moins, n’en buvez pas avant de dormir. Et comme on suppute que vous n’êtes pas du genre à descendre un Chablis à 15h en semaine, il est fort probable que vous n’ayez plus vraiment l’occasion de trinquer. Après, vous pouvez toujours tout miser sur l’équation : 18 verres + la personne qui partage votre lit = sommeil profond DONC personne pour vous entendre ronfler. CQFD

Crédits photo : Melty


6. Jouez du basson

En effet, la pratique de certains instruments à vent permet elle aussi de renforcer le tonus musculaire de la langue. Reste à savoir si votre entourage préfère vous entendre souffler dans un didgeridoo que ronfler…

7. Demandez à vos proches de siffler

Et par « proches », on entend : « toutes les personnes qui partagent votre lit ». Et par « siffler », on entend : « se réveiller toutes les quinze minutes pour recommencer parce que l’efficacité de cette technique reste très limitée dans le temps », auquel cas la méthode du coup de coude complémentaire dans les côtes est aussi autorisée.

8. Arrêtez de fumer

Parce qu’en plus de diminuer votre espérance de vie et de vous exposer à tout un tas de cochonneries, la cigarette augmente vos chances de vous transformer en locomotive à vapeur, une fois la nuit tombée. Alors on fait preuve d’un peu de bonne volonté et on jette ce paquet de clopes. Merci.

Crédits photo : Giphy

9. Essayez les huiles essentielles

Elles ne font pas l’unanimité en matière d’efficacité mais les extraits de plantes permettraient de faciliter la respiration en décongestionnant le nez et en lubrifiant les voies respiratoires. Et puis honnêtement, même si ça ne marche pas sur vous, vous perdez quoi à vous endormir dans les effluves de lavande, de citron ou de menthe poivrée ?

10. Bougez

Faire de l’exercice ou tout simplement vous balader permettra, là encore, de tonifier vos muscles tout en synchronisant votre horloge interne. Résultat : votre sommeil s’améliore, vous ronflez moins, les oiseaux chantent, le soleil brille, le monde s’ouvre à une ère nouvelle de paix et de prospérité.

Bonne nuit les petits !

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :