Bon bah ça y est, il marche, il court même, il fait de la trottinette… Bref c’est plus du tout un bébé. Et vu que tu aimerais bien lui offrir un peu plus de liberté, c’est aussi le moment de lui retirer les petites roues de son vélo pour qu’il pédale comme un grand et se gamèle avec plus au moins de dignité. Y’a quelques techniques qui peuvent l’aider, et on les a toutes testées. (non)

1. Laissez-le apprivoiser la bête

Montrez-lui où sont les freins, les pédales, à quoi servent les roues, etc. Bref faites lui un petit cours de mécanique cycliste, de un ça lui apprendra quelque chose, de deux il saura sur quoi il va poser ses fesses jusqu’à ce qu’il ait l’âge de passer son permis.

2. Testez sa réactivité

Genre balancez lui un doudou à la gueule : s’il l’attrape, c’est qu’il est vif et qu’il peut biker comme un pro. S’il se la prend dans la tronche et qu’il chiale, c’est qu’il est encore un peu mou du bulbe (et que les services sociaux vont pas tarder à débarquer)

Source photo : Giphy

3. Evitez les trottoirs et les pistes cyclables au début

Pour la simple et bonne raison que vous allez faire chier tous ceux qui passent par là, à être plantés au milieu comme des cons. Arrêtez d’être égoïste et pensez un peu aux autres, et trouvez un carré de pelouse où vous ne ferez chier personne.

4. Customisez la bestiole

Je parle du vélo hein, pas de votre enfant. Laissez votre enfant le décorer avec des autocollants, des trucs qui pètent un peu, histoire qu’il s’approprie la bête et qu’il ait envie de la chevaucher comme un animal sauvage.

Source photo : Giphy

5. Collez un casque sur sa tête

Ouais je sais, on en avait pas quand on était petit, et on est pas mort pour autant. Ouais enfin la grosse cicatrice que tu as sur le front te rappelle gentiment que t’as failli passer l’arme à gauche quand t’avais 8 ans, alors autant ne pas faire la même erreur et mettre un casque sur la tête de ton enfant.

6. Y aller étapes par étapes

Ne le foutez pas tout de suite sur un vélo dont le guidon est plus haut que sa tête, déjà parce qu’il ne pourra pas atteindre les pédales, et puis parce que c’est un peu con. Non, on commence en douceur, d’abord un vélo sans pédales, puis un vélo avec petites roues, puis on enlève les petites roues, puis on passe son permis moto et on part en road trip sur les routes de campagne. Les étapes, te dit-on.

Source photo : Giphy

7. Laissez-le tomber

Ouais, pas facile de voir son gamin se croûter en beauté, mais c’est comme ça qu’il apprend, que voulez-vous. Préparez les pansements et les bisous magiques, vous allez en avoir besoin au début, c’est comme ça, c’est la vie.

8. Lui faire croire qu’il est poursuivi par un monstre

Quoi de mieux que la peur pour déguerpir au plus vite ? Rien. Ouais c’est cruel mais on s’en fout, faut bien qu’il pédale, vous en avez marre de le pousser tous les dimanches, vous avez le dos en vrac et autre chose à foutre. Faites lui croire que c’est une question de vie ou de mort, et paf: il va pédaler.

Source photo : Giphy

9. Ne pas le faire picoler avant

Le but, c’est que ton héritier soit capable de tenir une trajectoire. On évite donc la petite bière au déjeuner, ça l’aidera pas à contrôler sa notion de l’espace. Pareil avec un verre de vin, ça calme les nerfs, mais ça aide pas à rouler droit.

10. Soyez en bonne condition physique

Ouais parce que même si votre bambin arrive à utiliser son vélo comme un grand, vous allez devoir courir à côté pendant un bon bout de temps, puis vous acheter un vélo vous-même pour l’accompagner. C’est le bon moment pour arrêter de cloper maggle.

Et vous, vous lui avez appris comment ?