Jusqu’à l’âge de 4 ans, un enfant n’est pas capable de distinguer ses rêves de la réalité. A partir de un an, il est fréquent que les enfants fassent des cauchemars, et les rassurer n’est pas la seule chose à faire.

1. Laisser une veilleuse allumée

En plus des cauchemars, la peur du noir n’arrange rien. Il ne faut pas hésiter à laisser une petite lumière allumée, ou bien la porte de sa chambre entrouverte, pour le rassurer avant qu’il ne s’endorme, et pour qu’en cas de réveil nocturne, il ne se retrouve pas dans le noir complet.

2. Un vaporisateur anti-monstres

Les enfants font souvent des cauchemars incluant des monstres horribles planqués sous leur lit ou dans leur placard. Avec un vaporisateur d’eau dont la fonction magique est d’éloigner les monstres, votre enfant devrait dormir un peu plus tranquille.

3. Un grigri sous l’oreiller

Que ce soit une petite poupée de chiffon ou un mouchoir magique, un grigri anti-cauchemars sous l’oreiller peut vraiment aider votre enfant à avoir un sommeil plus serein.

4. Lui faire raconter ses cauchemars

Immédiatement ou le lendemain s’il s’en souvient, il ne faut pas hésiter à lui faire raconter ses cauchemars, pour qu’il puisse exprimer ses angoisses. Vous pouvez également imaginer une suite au cauchemar qu’il vient de vous raconter, en y donnant une tournure positive ou drôle.

5. Ne pas se moquer de lui

Ne surtout jamais lui dire qu’il est ridicule, et que ses peurs ne sont que dérisoires. S’il fait des cauchemars, c’est qu’il évacue une angoisse qui est bien réelle, elle. Il faut toujours être à l’écoute et ne jamais se moquer de lui.

6. Lui faire faire des dessins

Lui faire dessiner les monstres qu’il a vu aide à rendre les cauchemars réellement imaginaires. Il comprendra que ce qu’il dessine ne peut pas lui faire du mal, et surtout n’existe pas.

7. Eviter les histoires effrayantes

Oui bon forcément, si vous lui lisez des Chair de Poule avant de dormir ou que vous lui montrez L’Exorciste, y’a moyen qu’il ait du mal à dormir et qu’il se réveille en hurlant. Faut pas tendre la perche aussi, hein.

8. Favoriser les moments calmes avant le coucher

Des histoires douces et calmes, un peu de musique, des lumières tamisées… Tout ce qui peut favoriser un endormissement calme aidera les cauchemars à ne pas apparaître pendant la nuit.

9. Un peu de camomille

La camomille a des vertus apaisantes, c’est bien connu. Quelques gouttes dans un diffuseur d’huiles essentielles peut aider votre enfant à passer une nuit plus sereine, et surtout moins agitée.

10. Si ça persiste trop, il ne faut pas hésiter à consulter

En cas de cauchemars trop fréquents et si ça nuit au sommeil de votre enfant, il ne faut pas hésitez à aller consulter un spécialiste, qui pourra aider votre gamin à retrouver des nuits calmes et reposantes.

Et vous, vous faites quoi pour lutter contre les cauchemars de vos enfants ? Il parait que le whisky dans le biberon, c’est interdit.