L’Italie n’en finit plus de se poser comme l’un des aimants à touristes les plus efficaces d’Europe (et du monde). Une situation qui profite à l’économie mais qui ne va pas sans entraîner quelques soucis également (comme en Espagne). Un bon touriste est donc un touriste informé et préparé. Surtout en cas de road trip, qui est l’une des meilleures options pour découvrir la véritable Italie…

1. Bien choisir comment y aller

Vu que l’Italie est un pays mitoyen de la France, on a l’embarras du choix. En voiture (surtout si on vit dans le Sud-Est), en train ou en avion. Et pourquoi pas en bateau ? Pour la plupart d’entre nous, c’est l’aspect économique qui facilitera ce genre de décision. Il faut savoir qu’on trouve aujourd’hui des vols vraiment pas chers au départ de Paris et de quelques autres grandes villes.

2. Opter pour le moyen de locomotion le plus approprié

Une fois en Italie, on a le choix. Si on se tourne vers la voiture, il faut savoir que le gas-oil y est un peu plus cher qu’en France (1,4€ le litre en septembre 2017, contre à peu près 1,2€ chez nous). La bagnole qui apporte une bonne liberté de mouvement, contrairement au train, qui est par contre moins cher qu’en France. Il y a aussi la marche mais bon… Une bonne solution consiste à se poser dans une ville et à louer une voiture ou un scooter pour aller visiter les environs. L’Italie se prête bien à ce genre d’expérience. Pour visiter la Toscane par exemple, il n’y a pas mieux.

Source photo : Giphy

3. Partir à la mi-saison

Sauf bien sûr si vous aimez les températures caniculaires (fréquentes en été, surtout au sud) ou le froid polaire (en montagne, l’hiver en particulier). On trouve des coins plus tempérés, y compris en été, mais le mieux est encore de partir le printemps ou l’automne. En plus, il y a moins de monde !

4. Connaître les règles de conduite

Les Italiens n’ont pas spécialement bonne réputation sur la route. Leur conduite peut paraître un peu « musclée » pour quelqu’un qui n’est pas habitué. Sinon ça roule (uh uh) ! On met bien ses feux de croisement sur l’autoroute, on roule à 130 km/h quand il fait beau, on reste calme et sobre… Les règles sont théoriquement à peu près les mêmes que chez nous.

Source photo : Giphy

5. Se faire une bonne feuille de route

Une bonne préparation ! Voilà la clef d’un road trip réussi. Si on se pointe en Italie sans aucune préparation, en comptant sur l’humeur du moment, on passe à côté de plein de trucs sympas. Surtout dans un pays qui a tant à offrir. Il convient donc de bien se renseigner. Vous aimez la bouffe ? Direction Modène (pour les amateurs de voitures également). Vous êtes un férus d’Histoire ? Vous avez l’embarras du choix. Le tout est de savoir où on met les pieds afin d’optimiser au mieux son budget et son temps. Certains coins, comme le Vatican par exemple, appellent vraiment à une réservation à l’avance, avec option coupe-file, pour ne pas perdre 5 h à patienter dans les queues.

6. Apprendre deux ou trois mots de vocabulaire

Voire 5 ou 50. C’est pas mal de comprendre un minimum ce qu’on nous raconte et c’est tout aussi bien de pouvoir répondre. Les gens apprécient généralement l’effort et comme ça, on réduit les risques de se paumer ou de se faire arnaquer.

Source photo : Giphy

7. Sortir des sentiers battus

L’Italie compte quelques-uns des endroits les plus touristiques du globe. Et s’il est bien sûr compréhensible de vouloir admirer les monuments les plus connus, surtout si c’est la première fois qu’on visite le pays, il faut aussi se poser la question suivante : est-ce qu’un tour dans un petit village oublié des guides touristiques n’est pas préférable à un bain de foule à la Fontaine de Trevi ?

Source photo : Giphy

8. Attention aux horaires d'ouverture des magasins

En Italie, les magasins ferment majoritairement vers 12h/13h pour rouvrir vers 15h/16h. C’est bon à savoir !

9. Faites une petite diète avant de partir

L’Italie a beaucoup à offrir. Culturellement bien sûr et humainement également. Mais la bouffe constitue peut-être le point le plus intéressant. Quand on fait un road trip en Italie, il faut donc en profiter pour se bâfrer et pour goûter à tout (en s’apercevant au passage que l’Italie, ce ne sont pas seulement les pizzas et les pâtes). Sans penser aux calories et à ce genre de trucs qui gâchent un peu le plaisir de la dégustation. Chaque région a ses spécialités et il serait dommage de passer à côté. Prévoir aussi un budget restos donc…

10. Un bon cappuccino ? Oui mais seulement le matin !

Les Italiens ne boivent pas leur cappuccino après manger, à midi ou le soir mais uniquement le matin. Boisson assez grasse et nourrissante, le cappuccino n’est pas consommé comme chez nous où il n’a d’ailleurs pas vraiment le même goût. Une bonne occasion de rappeler qu’il est de bon ton de respecter les coutumes. C’est plus dépaysant et les Italiens, comme tout le monde, apprécieront la marque de respect.

À vous la Dolce Vita !

Pour bien te marrer, même en voyage, c'est Topito Voyage qu'il te faut.

Hey, on vient de sortir notre premier jeu de société ! Commande-le dès maintenant.

Tu cherches des idées pour Noël ? On a déniché les cadeaux les plus cool :