Souvent, si on est en coloc, c’est qu’on n’a pas beaucoup d’argent. Souvent, quand on n’a pas beaucoup d’argent, on a un tout petit appartement, et cet appartement laisse passer tous les sons, notamment les gémissements de son coloc ou sa coloc en train de se la donner grave. Beurk. Voilà comment échapper à ces fâcheux bruits primitifs.

1. Protégez vos chastes oreilles

Bien évidemment, premier réflexe : tenter de couvrir le son des ébats. Se mettre un oreiller sur la tête devrait amoindrir le bruit, mais ce n’est certainement pas suffisant. Alors, écoutez de la musique ou regardez un bon film avec un gros casque audio. Ne portez surtout pas votre choix sur un Chaplin ou un Buster Keaton, préférez un bon vieux Scream où ça crie toutes les 7 minutes.

2. Quittez les lieux du crime

Vous pouvez aller vous faire une petite toile dans le quartier. Si ça n’est toujours pas terminé à votre retour, retournez au ciné. Si on est malheureusement en plein milieu de la nuit, pas grave, vous pouvez sortir le chien. Si vous n’avez pas de chien, sortez votre plante, raquette de tennis, bière, n’importe quoi, mais sortez.

3. Passez l’aspi

Mais alors, prenez bien votre temps et passez le partout, dans tous les coins et recoins, n’hésitez pas à aller là où vous n’êtes jamais allée, bougez les meubles, sous le lit, sous la bibliothèque, sur les murs, sur le plafond etc.

4. Faites l’amour de votre côté

Même si ça paraît mal parti parce que vous êtes seul(e).

5. Laissez-vous aller

Pourquoi pas vous tripoter un peu, tant qu’à faire. Oui, d’accord, c’est pas très classe, mais ils avaient qu’à pas commencer aussi.

6. Prenez une douche

Voire deux, voire trois, voire douze. Le bruit de l’eau couvrira un peu les dégâts. Et en plus, là aussi on peut se masturber. Chouette.

7. Incrustez-vous

Toquez à la porte et demandez si vous pouvez participer. Ce sera sûrement moins gênant que de tout écouter dans votre coin.

8. Donnez des coups dans le mur

Avec un balai, en mode Mister Heckles. Ça devrait leur couper légèrement la chique..

9. Faites une lessive

Cycle long. Très très long. Et restez la tête collée à la machine.

10. Enfoncez-vous des mini-carottes dans les oreilles

Oui, alors vous allez nous dire « et pourquoi pas des boules quies, tout simplement? » On peut aussi. C’est juste que les mini-carottes, c’est rigolo.

11. Cachez toutes les capotes

C’est pas très sympa, c’est sûr,  mais au moins vous n’entendrez pas votre coloc faire l’amour. Puisqu’il sera dans l’incapacité de faire l’amour.

12. Changez de coloc

Y en a marre, à la fin, de vivre avec quelqu’un qui se croit dans un porno un soir sur deux et qui ne fait pas attention à votre tranquillité. Du coup, ciao, changez de coloc, c’est plus simple. Privilégiez tout de même un coloc moyen physiquement, un « mouais, un « bof », comme ça, c’est moins de risques qu’il ramène une conquête à l’appart.

13. Endormez-vous

C’est quand même la meilleure des solutions. Comment avez-vous pu ne pas y penser?

Si vous connaissez d’autres manières de survivre à ce genre d’événement, faites le nous avoir, ça aidera beaucoup de pauvres gens.