Parce qu’on a tendance à avoir une vision souvent un peu lissée de l’histoire qu’on étudie à l’école, voici un petit rappel sur le dark side des « saintes figures » souvent abordées dans le programme scolaire. Et elles mériteraient qu’on s’y reprenne à deux fois avant d’engloutir leurs exploits.

1. Napoléon, qui a rétabli l‘esclavage

Et ouais vous la connaissez la loi du 20 mai 1802 ? Elle rétablit l’esclavage aboli pourtant depuis 1794. Et sur sa lancée il se fait élire « consul à vie » par le sénat, de toute façon s’ils sont pas d’accord il les dézingue. Nan vraiment un chic type ce Napo.

2. Robespierre, la terreur

Même si cette théorie semble être de plus en plus contestée, à ce jour c’est quand même lui qui aurait instauré « la terreur » en 1793 avec un joli festival de décapitations qui s’est terminée sur celle de cet instigateur prétendu. On vous jette pas la pierre Robespierre mais bon…

Source photo : Giphy

3. Vercingétorix, le gars pas sympathix

Pour garder la tête haute devant César, les derniers gaulois sont retranchés dans la place forte d’Alésia mais piégés par les romains disposés autour. Et Vercingét’ s’est dit que ce serait pas mal de faire sortir les femmes et les enfants pour les sacrifier et les vendre aux romains plutôt que de se rendre. Le problème c’est que les romains n’en veulent pas. Du coup ces pauvres âmes s’en retournent vers Vercingétorix qui les laisse crever à la porte.

Source photo : Giphy

4. Jaurès, pacifiste... et colon

Symbole socialiste et pacifiste. Jaurès a quand même défendu le colonialisme au prétexte d’éduquer (sans violence) les populations indigènes. Bah oui quand même il faut les aider ces simples gens. Oui on nous dira « à l’époque… » Mais à l’époque, il y avait aussi des gens qui ne disaient pas ça.

5. Rousseau, le paradoxal

Le type, il a quand même abandonné ses gosses et écrit Emile ou l’éducation. Ok il était dégoûté parce que Voltaire n’arrêtait pas de se moquer de lui en place publique mais quand même question paternité, il n’a pas franchement assuré.

Source photo : Giphy

6. Socrate, un peu pédophile ?

Bon les mœurs n’étaient pas les mêmes, coucher avec des enfants (ou de très jeunes ados) à l’époque c’était aussi normal que de faire une partie de scrabble le dimanche après-midi avec sa grand-tante. Mais bon le fait est que les gens qu’il mettait dans son lit étaient un poil trop jeunes à notre goût.

7. Marco Polo, le mytho

Parce que la rumeur raconte qu’il n’aurait jamais foutu un pied en Chine et juste rapporté ce qu’on lui avait dit en prison, méga mytho le type c’est en tout cas ce que raconte le livre Marco Polo est-il allé en Chine ? de Frances Wood.

Source photo : Giphy

8. J.F. Kennedy, le roi du zizi

Outre l’amourette avec madame Monroe, le président américain était connu pour sa sexualité outrancière. De nombreux témoignages rapportent que le président sautait sur tout ce qui lui passait sous la main, y compris Mimi Alford, une stagiaire de 19 ans qui est revenue sur son dépucelage dans un livre. Le pouvoir et le sexe ? Déjà ? Non.

Source photo : Giphy

9. Harry Truman, c'est de la bombe bébé

Dans la série des présidents américains pas kawaï, on peut remercier Harry Truman pour sa super bonne idée « Hey ! si on se mettait à la bombe atomique pour gagner la guerre et qu’on butait trois générations de japonais ? ». Sacré Harry.

10. Gandhi, pas si respectable

Si le bonhomme était un ambassadeur de la paix reconnu, ça ne l’empêchait pas de faire dormir des jeunes adolescentes à poil dans son lit soi-disant pour se forcer à résister à la tentation de croquer cette chair fraîche. Le livre de Phil Mason Les testicules de Jeanne d’Arc et autres surprises de l’histoire nous raconte également que sa première grève de la faim était pour s’opposer à la reconnaissance d’un statut électoral pour les intouchables (les plus pauvres des pauvres). Une enflure le Gandhi ?

Source photo : Giphy

On aurait pu évidemment en citer plein d’autres, notamment Christophe Colomb qui mériterait un top à lui tout seul…Heureusement, avec un peu de chance dans quelques décennies on aura plein de nouvelles figures controversées à rajouter à ce tableau de chasse, youpi.