Initiée en plein coeur des 60's, l'idée d'écrire un album qui soit plus qu'un recueil de morceaux a depuis fait pas mal d'émules. La playlist de la semaine vous emmène faire un tour sur ces albums qui veulent raconter une histoire. Alors c'est vrai que souvent c'est le bordel et qu'on ne pige pas tout mais c'est là le charme bien particulier des concept-album qui diluent leur trame dans leurs morceaux et vous obligent à prendre votre temps, à oublier la culture du single et à vous replonger vraiment dans un album, du début à la fin, en lisant les paroles pour être sûr de ne rien rater.

  1. The Dark Side of the Moon - Pink Floyd
    Sorti en 1973 en plein "boom" des concept-album, The Dark Side of the Moon reste l'album-étalon, ce qui lui fera date, tout en tirant son épingle du jeu. En effet, ici pas d'histoire filée mais un focus sur différentes thématiques cohérentes comme la vie, la mort, la maladie. Les Anglais sont aussi derrière Wish You Were Here, Animals ou The Wall, d'autres concept-albums cultes.
  2. Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band - The Beatles
    Non seulement le 8ème album studio des Beatles sorti en 1967 est considéré par beaucoup comme leur plus grand chef-d'oeuvre mais il fait aussi figure de concept-album incontournable, bien que le fil conducteur initial se soit un peu dilué au fur et à mesure de l'écriture et de l'enregistrement. Sgt Pepper demeure néanmoins un précurseur dans l'histoire des albums à histoires en dessinant les contours d'un groupe fictionnel, le Lonely Hearts Club Band.

  3. The Lamb Lies Down on Broadway - Genesis
    Bien avant Duke, Genesis s'était déjà essayé au concept-album et de la plus belle des manières : Peter Gabriel est aux manettes de ce double album sorti en 1974 (son dernier avec Genesis) et qui suit les aventures cauchemardesques de Rael, un jeune type à la recherche de son frangin John (qui ne serait apparemment qu'un morceau manquant de lui-même).

  4. The Rise and Fall of Ziggy Stardust And the Spiders from Mars - David Bowie
    Alors qu'il ne reste à l'humanité que 5 ans à vivre, une entité Alien s'incarne en une rockstar futuriste, Ziggy Stardust pour venir répandre un message d'espoir et de paix sur la planète. Un personnage tellement fort qu'il vivra sur scène pendant près de 180 dates avant d'être tué en live par Bowie sur Rock'n'Roll Suicide.
    https://www.youtube.com/watch?v=WLZNBbxJ2xo
  5. L'Homme à tête de chou - Serge Gainsbourg
    En 1976, Gainsbourg sort son concept-album le plus abouti. Il faut dire qu'il n'en est pas à son coup d'essai (L'Histoire de Melody Nelson, Vu de l'extérieur, Rock Around the Bunker) mais l'Homme à la tête de chou surnage vraiment, tant par l'écriture de cette sombre histoire d'amour que par la production parfaite. Un album qui influencera bien plus que la seule scène française.

  6. Mechanical Animals - Marilyn Manson
    Mechanical Animals s'inscrit dans la trilogie parfaite de Manson, idéalement placé entre Antichrist Superstar (1996) et Holy Wood (2000). Sur Mechanical Animals, Manson endosse plusieurs rôles dont le très "ZiggyStardustien" Omega, un alien androgyne forcé à devenir une rock star terrienne et qui signe la moitié des morceaux. L'autre moitié est signée par Alpha, une incarnation plus proche de Manson lui-même. Il révèlera plus tard que la trilogie doit être lue comme une biographie inversée et que si chaque album raconte une histoire unique, il existe un arc reliant les 3 en un seul grand concept.

  7. Thick as a Brick - Jethro Tull
    Quand on colla l'étiquette de "concept album" à Aqualung, le précédent album de Jethro Tull, ça ne plut pas du tout à son frontman Ian Anderson qui décida de leur montrer ce que c'était qu'un vrai album concept. Ainsi naquit Thick as a Brick, la (fausse) adaptation musicale des poèmes d'un (faux) poète surdoué de 8 ans. Anderson ne s'attendait sûrement pas à ce que ce morceau unique de 40 minutes devienne une référence du rock progressif.

  8. Pet Sounds The Beach Boys
    Précurseur parmi les précurseurs, cet album des Beach Boys de 1966 a influencé une bonne partie des albums concept et notamment le Sergent Pepper des Beatles. Pas vraiment un concept en soi bien qu'un fil conducteur coure tout au long des 13 pistes (le passage de l'enfance à l'âge adulte, les difficultés de l'amour) mais un incontournable de par son aura.

  9. The Amory Wars - Coheed and Cambria
    Là on ne se fout pas de vous puisque toute la discographie de Coheed and Cambria raconte un long récit de science-fiction appelé The Amory Wars. L'histoire habite à tel point le chanteur guitariste Claudio Chansez qu'il en a fait un comic-book et qu'un nouveau chapitre musical devrait arriver durant l'été 2015.

  10. Tommy - The Who
    Tommy ou comment le rock opera est sorti du grenier pour conquérir les charts, faisant de Who le groupe culte qu'il est aujourd'hui. L'histoire est complètement barrée et suit un pauvre bonhomme sourd aveugle et muet qui retrouve ses sens et devient champion de flipper puis prophète.

Bien sûr il y en a un paquet d'autres, The Mars Volta, Tool, Muse, Green Day, Marillion, King Crimson, tous se sont essayés aux concept-albums. Alors la question est la suivante : quel absent mériterait selon vous sa place dans ce top ?

Source : Wired, SongFacts

Source photo : PureSoliloquy