La combustion spontanée ce n’est pas quand tu t’immoles parce que tu as été contrarié.e par un truc. Ce n’est pas non plus que tu as été frappé.e par un démon très vilain. En revanche c’est ultra chelou. En gros, la combustion spontanée c’est quand ton corps prend feu tout seul comme ça sans briquet sans rien. Ça n’arrive pas tous les quatre matins, il s’agit plutôt de témoignages très rares dans l’histoire et donc pas facile à vérifier même si la communauté scientifique s’accorde à dire qu’il est techniquement impossible de prendre feu spontanément, voici quelques infos fascinantes sur ce phénomène qui n’a probablement jamais réellement existé.

1. Dans tous les cas recensés, la victime était encore en vie ou très récemment décédée

D’où le caractère tout bonnement insolite de ce phénomène étrange. Genre t’es là tranquillou billou et pif paf pouf tu prends feu. Alors bien sûr ça surprend, et puis ça fout un sacré bordel. Mais bon en même temps c’est plutôt stylé comme mort, certes ça fait mal mais au moins on aura quelque chose à se raconter à ton enterrement.

Source photo : Giphy

2. Il semblerait que les victimes étaient le plus souvent alcooliques et proche d'une source de feu

Oui parce qu’en fait on a beau parler de combustion spontanée avec tout le tralala de croyances débiles autour de ce phénomène surprenant mais il y a bien sûr une explication rationnelle. Notamment le fait qu’une personne imbibée d’alcool en mode vénèr qui se trouverait proche d’un feu de cheminée aurait plus de chance de prendre feu. Même si c’est peu probable c’est au moins plus crédible.

3. On commence à parler pour la première fois de "combustion spontanée" au XVIIIe siècle pour désigner les personnes dont le corps prenait feu tout seul

Les témoignages de l’époque n’étaient pas ultra vérifiables faut dire. Et puis il était plus logique de croire à un truc démoniaque ou de sorcellerie plutôt que de faire le lien entre le feu à côté de la personne dont le corps prend feu. On était pas très malins.

4. On recense environ 200 cas en trois siècles

On est encore loin de l’épidémie de combustions spontanées, pas besoin de vaccin encore je pense.

5. C'est depuis le XXe siècle qu'on capte que les victimes recensées étaient proches d'une source de feu

Flexion + réflexion + connexion neuronale = conclusion x (bon sens + logique)²

Source photo : Giphy

6. La combustion peut être entraînée par l'absorption des vêtements de la graisse humaine ce qui en fait une bougie humaine

Et bien sûr dans ce cas, la victime est déjà morte d’un autre truc (genre AVC, infarctus ou mort de tristesse parce qu’il vivait seul depuis si longtemps) et son corps graisseux a juste plus de risque de prendre feu s’il est à côté d’une forte source de chaleur.

7. Les victimes de combustion spontanées étaient vraisemblablement des personnes à mobilité réduite ou des personnes obèses

En gros ils galéraient grave à accéder à un seau d’eau ou à prendre une douche pépouze.

8. Les pieds et les mains étant les parties du corps les moins grasses, elles sont généralement intactes après une combustion spontanée

Ouf, ça fait plaisir ! Au cas où tu avais peur d’avoir une sale gueule quand on trouvera ton corps.

9. On a déjà vu des cas de personnes qui faisaient des combustions spontanées et qui revenaient à la normale en claquant des doigts, du coup c'est pratique de les utiliser pour faire chauffer le barbeuk

Si seulement c’était vrai.

10. En vrai la combustion spontanée ressemble surtout à une légende urbaine

Au cas où vous en doutiez.

Source photo : Giphy

J’ai fait une combustion spontanée en écrivant ce top.

Source : Listverse, Le Monde, Wikipédia