brennus
source photo : cambon-fournier.blogspot

Le Top 14 que l'on connait aujourd'hui n'a rien a avoir avec celui de nos parents. Par chance notre championnat a su évoluer au rythme du rugby mondial, pour devenir ce laboratoire à stars. Cette année plus qu'une autre, on note l'excellence de ce championnat de haut niveau, preuve en est la présence de deux clubs français en finale de la coupe d'Europe. Mais la chasse au brennus c'est toute une histoire. Vous retrouverez dans ce top des habitués aux premières places aujourd'hui (Toulouse, Toulon), mais aussi des oubliés et des clubs en deçà aujourd'hui. Qui a la vitrine la plus garnie ? Lisez plutôt pour le savoir

  1. Stade Toulousain (19 titres, 7 finales perdues)

    Ce sont évidemment les Toulousains qui dominent largement ce classement. Vainqueur à 19 reprises, dont 9 sur les 20 dernières années, le club partage son règne sur les deux dernières décennies avec le Stade Français et le Biarritz Olympique. Notez que le Stade Toulousain détient également le record de victoires au niveau européen (4 victoires en H-Cup). Les Toulousains occupent aujourd’hui la 3e place du championnat et disputeront logiquement les matchs de barrages pour tenter de briguer leur 20e titre. Ils n'ont beau ne pas être en super forme, le monde du rugby sait très bien qu'ils peuvent empocher un troisième titre d'affilée.

  2. Stade Français (13 titres, 8 finales perdues)
    Le Stade Français Paris, 13 fois champion de France a bâti une grande partie de son palmarès en remportant 7 titres en dix ans entre 1893 et 1903. Victimes d’une traversée du désert longue de 90 ans après leur titre de 1908, les Parisiens vont retrouver les sommets en emportant 5 titres de champion de 1998 à 2007 et en jouant deux finales européennes. Les Franciliens connaissent une saison 2013 mitigée et pointent à la 10e place.
  3. AS Béziers (11 titres, 4 finales perdues)
    L’ Association Sportive Béziers Hérault de son nom complet, a imposé sa marque dans les années 70/80. À l’époque où la jeunesse se défoulait sur les pistes au rythme de la musique disco, les Héraultais emportaient pas moins de 10 titres en 14 ans (1971-1984). Palmarès vierge depuis cette dernière année. Actuellement, les Biterrois (si si, puisque vous le dit !) résident en Pro D2 et sont proches d’une relégation en 3e division.
  4. SU Agen (8 titres, 6 finales perdues)
    Contrairement à son prédécesseur dans le classement, le Sporting Union Agen n’a pas connu de période extrêmement prolifique, mais a su se construire un palmarès en remportant 8 titres entre 1930 et 1988 et en s’offrant une surprenante finale européenne en 1998. Pour ce qui est de la saison actuelle, le SU Agen n'a pas pu lutter dans ce championnat de monstres et se voit donc relégué en Pro D2 ou le niveau se relève d'année en année.
  5. FC Lourdes (8 titres, 3 finales perdues)
    Non non, vous ne rêvez pas. Il s’agit bien d’un club de rugby à XV dénommé « Football Club Lourdais ». Octuple vainqueur du bouclier de Brennus entre 1948 et 1968, le FC Lourdes fût le club phare en France dans les années 1950.
    Le club joue actuellement en Fédérale 1 (3e division) et semble bien loin de ses années fastes. Même si Fédérale 1 est déjà un niveau plus qu'honorable.
  6. USA Perpignan (7 titres, 9 finales perdues)
    Avec 16 finales jouées pour 7 titres remportés, l’Union Sportive Arlequins perpignanais détient, en plus d’un des noms de clubs les plus longs (Arlequins franchement), un palmarès et un historique dignes d’un club de rugby du sud-ouest de la France. Longtemps éloignés des podiums, les Pyrénéens ont revu leurs ambitions à la hausse ces dernières années, jouant 2 finales de championnat en 2009 et 2010, soldées par une victoire pour la première de ces années.
    Un petit coup de moins bien à noter cette année, mais il ne faut jamais enterrer les catalans.
  7. Stade Bordelais (7 titres, 5 finales perdues)
    Aujourd’hui appelé « Union Bordeaux Bègles » suite à la fusion du Stade Bordelais et du Club Athlétique Bordeaux-Bègles Gironde, le Stade Bordelais a fait les beaux jours du rugby français lorsque celui-ci balbutiait ses premiers mots. En effet, sur la période 1899-1911 (13 ans), les girondins ont joué pas moins de 12 finales lors desquelles ils emporteront 7 titres. Plus qu’une réussite, une domination écrasante. Cette année, les Bordelais ne brillent pas, mais devraient se maintenir de justesse dans l’élite.
  8. Racing CF (5 titres, 6 finales perdues)
    Le Racing Club de France, actuellement connu sous le nom de Racing Metro 92 après sa fusion avec l’US Metro, fût non seulement quintuple champion de France, mais ce fût également le vainqueur du premier championnat, disputé en 1892.
    Le Racing Metro 92 est installé à la 5e place du Top 14 en cours et constitue très certainement l'un des outsiders les plus terrifiants.
  9. Biarritz Olympique (5 titres, 3 finales perdues)
    Le « Biarritz Olympique Pays Basque », qui fête son centenaire cette année est détenteur de cinq titres nationaux. Ce club a surtout fait parler de lui depuis le début des années 2000, remportant à 3 reprises le championnat de France et jouant 2 finales de coupe d’Europe en l’espace de 10 ans. À noter la très bonne performance du club l’an passé en challenge Européen, qu’ils ont brillamment remporté. Les Biarrots font, depuis quelques années toujours bonne figure dans les compétitions européennes (exceptés peut être la rouste qu'ils ont pris au Leinster cette année).
  10. RC Toulon (3 titres, 6 finales perdues)
    Ce classement s’achève avec un club en forme cette année (champion d'europe en titre). Triples champions de France pour neuf finales jouées, les Varois n’ont pas toujours affiché l’état de forme et l’ambition actuelle. Les Toulonnais sont bien partis pour empocher leur 4e titre après 20 ans de disette. Mais rien n'est fait.

source : Pour les chiffres : Wikipedia