Affreux, sales et méchants : voilà la représentation populaire des paysans au Moyen-âge, cohortes de soiffards bouffant du pain noir avec des caries, vivant dans d’immondes cahutes perdues dans de tous petits villages où l’on entasse les morts. Et bah c’est faux, les mecs. Faux faux faux. Le Moyen-âge est une expression inventée par les types de la Renaissance pour faire croire qu’il ne s’était rien passé entre l’Antiquité et leur arrivée, mais en fait, il s’est passé plein de choses.

1. On n'a rien inventé pendant 1000 ans

Contrairement aux idées reçus, le Moyen-âge a été marqué par de nombreuses inventions sur les plans technologique, législatif et culturel. La mécanisation massive a permis la fabrication de moulins à eau qui visaient à fabriquer de la farine, du papier ou à tordre le fer. Les fondements de la sidérurgie moderne datent également du Moyen-âge.

Source photo : Giphy

2. Les gens vivaient cloisonnés chez eux

Ouais, ouais, on le voit le petit paysan moyenâgeux qui connaît rien à rien à part les 6 kilomètres qui entourent son four à pain. En réalité, la période a été marquée par d’intenses échanges culturels. Les fouilles archéologiques ont ainsi permis de retrouver dans certaines tombes européennes des boucles de ceinture issue d’Asie du Sud-Est ou d’Asie centrale. Les échanges commerciaux avec le monde arabo-musulman et les lieux de rencontre culturelle et religieuse étaient nombreux.

Source photo : Giphy

3. Les châteaux forts servaient à se défendre

Vu comment chaque attaque de château se terminait par une victoire de l’assiégeant sur l’assiégé, si les châteaux avaient vraiment servi à se défendre, on en aurait revu l’architecture. En réalité, le château, s’il servait bien de maison aux élites, ne défendait personne, mais permettait en revanche de montrer c’est qui qui domine en jouant à qui à la plus grosse tour.

Source photo : Giphy

4. Les seigneurs vivaient peinards dans de grands châteaux et les paysans dans des taudis

Les fouilles archéologiques montrent le peu de différences existant entre les habitats des élites et ceux des paysans. C’était juste un peu plus grand, quoi. Pour différencier les types d’habitat, les chercheurs font comme les clodos : ils fouillent les poubelles. C’est sûr que les paysans ne bouffaient pas du gibier et du veau à tous les repas. C’est sûr.

Source photo : Giphy

5. Les paysans bouffaient de la merde

Peut-être pas à tous les repas, mais on retrouve quand même de la volaille, du poisson, de la viande rouge, dans les poubelles des paysans. Ils ne passaient donc pas leur vie à manger du pain noir en priant Dieu pour la récolte.

Source photo : Giphy

6. L'hygiène était vraiment très faible

L’étude des dépouilles du Moyen-âge montre en réalité que les médiévaux souffraient moins de caries que les contemporains. La mortalité infantile importante et les pathologies médicales graves ne sont pas des phénomènes propres au Moyen-âge, mais continuent jusqu’à la fin du XVIII° siècle. Par ailleurs, des écrits de l’époque montrent que le lien très clair entre hygiène et bonne santé était déjà établi pour toutes les populations médiévales.

7. Tout le monde habitait à la campagne

C’est au Moyen-âge que se construit le modèle de la ville moderne. Il n’en reste plus de traces, car les villes étaient construites en bois et en terre. Le schéma urbain est « polynucléaire », c’est-à-dire qu’il s’organise en petits ensembles développés autour de mini-pôles que sont les églises, les nécropoles ou les châteaux. A la fin du Moyen-âge, les différents ensembles réfléchiront à s’unir clairement pour améliorer la vie collective. D’ailleurs, le mot « ville » date de la fin du XIII° siècle.

Source photo : Giphy

Par contre, les gens disaient bien « oyez ». Allez salut les gueux !

Source : Le Monde.


Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :