Anubis par-ci, Osiris par-là, les momies, les… Mais y’a pas que l’Egypte, dans la vie ! Le reste de l’Afrique aussi a eu une vie avant la colonisation, et ses civilisations successives sont assez intéressantes à étudier, même si les sources ne sont pas abondantes. Quand on pense que certains retraités considèrent que l’Afrique n’est pas assez rentrée dans l’Histoire, hein.

1. Carthage

Dates : -814 – -146

Fondée par des colons phéniciens, Carthage devient une plaque tournante très puissante commercialement au IV° siècle avant Jésus-Christ. L’organisation politique et sociale y était semblable à ce qui se pratiquait à Rome. Avec une puissance économique sans précédent, basée sur une diversification à la fois agricole, maritime et sur la qualité de la manufacture locale, la ville s’impose comme un sérieux concurrent pour Rome qui décide, sous le commandement de Scipion l’Africain, de la brûler, une fois Hannibal et ses éléphants défaits.


Crédits photo (creative commons) : Ludmiła Pilecka

2. Le Royaume zoulou

Dates : 1820 – 1879

C’est à Chacka Zoulou que l’on doit la création du royaume zoulou, au XIX° siècle, à la suite de conquêtes de territoires annexes de l’Afrique australe. Chaka Zoulou est le premier à réaliser le risque que représentent les Blancs en Afrique et décide de s’organiser pour se défendre contre eux. Ses successeurs (qui ont buté la moitié de leurs concurrents), mettent sur pied des entraînements militaires très complexes en vue d’affronter les Boers d’Afrique du Sud. Ceux-ci cherchent au contraire dans un premier temps à signer des traités de paix, mais se font massacrer en 1838 par les Zoulous après avoir accepté une invitation façon red wedding. La réponse ne se fait pas attendre puisque, la même année, dans une bataille régulière, les Zoulous se font décimer.


Crédits photo (creative commons) : Public domain

3. Le Pays de Pount

Dates : XXV° siècle avant Jésus-Christ

La première référence au Pays de Pount dans les écrits égyptiens date du XXV° siècle avant Jésus-Christ. Situé (probablement) sur le territoire actuel de la Somalie ou du Soudan, le Pays est très mal connu des historiens, qui débatent à la fois de son positionnement exact et de son influence véritable sur les civilisations alentour, notamment égyptienne. Certains textes décrivent ses habitants vivant dans des huttes suspendues au-dessus des rivières et prêtent des attributs magiques à ses habitants. On n’en sait pas grand-chose, en fait.


Crédits photo (creative commons) : Schnobby

4. L'Empire des Songhaï

Dates : 1464 – 1591

Sous domination de l’Empire du Mali entre le XII° siècle et 1464, l’Etat songhaï réunissait des Berbères ayant fui les conquêtes arabes d’Afrique du Nord et les Songhaï. L’empereur Sarakollé Mohammed Touré prend à partir de 1492 la décision d’islamiser le royaume. Le carrefour de culture et l’héritage de l’Empire du Malin permettent au Royaume de bénéficier d’une très grande influence sur le plan culturel et économique : les livres et l’enseignement attirent les scientifiques de tous horizons, tandis que les grandes ressources minières et le commerce transsaharien assurent son développement économique. De plus, le Songhaï est un centre commercial névralgique pour tous les échanges entre le Nord et le Sud de l’Afrique.


Crédits photo (creative commons) : Ruud Zwart

5. Le Royaume de Koush

Dates : -2500 – -1600

Sorte de réplique de l’Egypte ancienne, le Royaume de Koush s’établissait sur le territoire actuel du Soudan, au Sud de l’Egypte. Son organisation générale rappelait celle des Egyptiens : pyramides, momies et très forte influence commerciale. La plupart des écrits qui attestent de son existence émanent d’Egypte ancienne, ce qui fait que le Royaume est décrit comme un territoire belliqueux. Il semble que les femmes y jouaient un rôle prépondérant et que la richesse du Royaume se soit bâtie sur l’utilisation du fer. Le Royaume finit par être envahi par les Egyptiens au XVI° siècle avant notre ère.


Crédits photo (creative commons) : Fabrizio Demartis

6. La culture Nok

Dates : -1000 – -300

Découverte sur le tard en 1928 par l’excavation surprises de sculptures, la culture Nok était située sur le plateau du Nigéria. Elle est surtout célèbre pour ses sculptures en terre cuite qui représentent le plus souvent des humains dotés de coiffures et d’atours extrêmement élaborés. On sait peu de choses de cette civilisation, sinon qu’elle bénéficiait d’un système social et judiciaire très en avance pour son temps, avec notamment un système de cours de justice complexe qui rappelle l’organisation occidentale moderne de la justice.

Les scientifiques ignorent totalement les raisons de la disparition de cette culture, tout à coup, autour de l’an 300 avant Jésus Christ.


Crédits photo (creative commons) : Public domain

7. L'Empire du Mali

Dates : XIII° – XVI° siècle

Fondé au XIII° siècle après une guerre contre petits royaumes, l’Empire du Mali est un territoire multiculturel qui regroupe, dans la paix, des populations issues de différentes ethnies. Sur le plan religieux, il n’imposait pas de religion officielle, mais avait cette particularité de faire régner un empereur musulman sur une population majoritairement animiste. Sinon, c’est au niveau administratif que l’Empire du Malin impressionne, avec une vraie subdivision des provinces sous la houlettes de gouverneurs et un conseil de sages assimilable à un gouvernement pour prendre des décisions au niveau impérial. A son apogée territorial, l’empereur Kankou Moussa réalise un pèlerinage à La Mecque dont il revient avec de nombreux scientifiques. Il fonde également des écoles à Tombouctou où des élèves issus de tout le territoire peuvent venir étudier.


Crédits photo (creative commons) : CC BY-SA 2.5-2.0-1.0

8. L'Empire du Ghana

Dates : III° siècle – XIII° siècle

Au VIII° siècle, l’Empire du Ghana bénéficie de l’occupation du Maghreb par les Arabes pour se positionner comme un important carrefour commercial. Les Arabo-Berbères qui sont entrés sur son territoire favorisent ce développement. Mais, sous la dynastie des Cissé Tounkara, les Arabo-Berbères sont chassés pour favoriser l’unité des Soninkés, les populations locales. Les ressources du territoire en or reviennent dès lors entièrement à sa population qui s’enrichit extrêmement rapidement. Peu à peu, certains territoires acquièrent leur indépendance et le Royaume se trouve démantelé, sa capitale se trouvant finalement intégrée à l’Empire du Mali en 1240.

L’Empire du Ghana était un régime tolérant sur le plan religieux, l’animisme étant considérée comme la religion officielle (les populations adoraient le serpent Bida), mais l’islam se voyant toléré. Parmi les trucs marrants, on compte ce rituel visant à distinguer les coupables des innocents : les accusés étaient amenés à boire de l’eau croupie ; s’ils la vomissaient, c’est qu’ils étaient innocents. Sinon…


Crédits photo (creative commons) : Luxo

9. Le Royaume du Bénin

Dates : XIII° siècle – 1900

A son âge d’or, vers la fin du XV° siècle, le Royaume du Bénin s’étendait sur toute la zone Sud du Nigéria. Le chef Oba Ewuare entame une série de conquêtes pour former un empire. Autrefois, le titre d’Oba, correspondant au leader, était redistribué à la mort du chef ; désormais, il sera héréditaire. Au XV° siècle, les navigateurs portugais débarquent sur les côtes du Royaume et passent avec ses dirigeants des accords commerciaux et diplomatiques. Des ambassadeurs sont désignés et le Royaume échange ses épices, son ivoire et ses matières premières contre des objets manufacturés, dont des armes, venus d’Europe. La puissance militaire du royaume est évaluée à 100.000 hommes.

L’arrivée des Anglais, avec qui le Royaume du Bénin entame des échanges commerciaux, change la donne. Au XIX° siècle, les Britanniques imposent des négociations musclées à l’Oba et restreignent les productions du royaume à l’huile de palme. Puis ils envahissent militairement les terres béninoises et incorporent son territoire aux colonies britanniques.


Crédits photo (creative commons) : D. O. Dapper

10. Le royaume d'Aksoum

Dates : -100 – 900.

Situé au Nord de l’Ethiopie, le Royaume d’Aksoum a bénéficié pendant près de 1000 ans de sa situation au carrefour de la Méditerranée et de la route des Indes pour développer une puissance commerciale sans précédent et asseoir sa domination sur la mer rouge. Les marchands romains mouillaient au royaume pour réaliser du commerce avec les Indes, et l’intégralité des matières premières issues d’Afrique (ivoire, encens, or) transitaient par ses ports. A partir du IIème siècle, le Royaume s’est doté d’une monnaie propre ; à son apogée, il s’étendait sur 1,25 million de kilomètres carrés, du Nord de l’Ethiopie jusqu’à l’Arabie du Sud et le Yémen et était considéré comme l’une des 4 grandes puissances mondiales, avec la Chine, l’Empire romain et la Perse.


Crédits photo (creative commons) : Giustino

Passion civilisations.

Source : Listverse


Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :