Si on connaît bien Simone Veil pour ses faits d'arme politique et notamment le projet de loi sur la dépénalisation de l'IVG, on connait moins sa (presque) homonyme Simone Weil, philosophe, écrivaine et militante politique française dont les pensées philosophiques traitent autant du beau que de la mort, de la liberté et d'autres choses passionnantes.

  1. Le mot de révolution est un mot pour lequel on tue, pour lequel on meurt, pour lequel on envoie les masses populaires à la mort, mais qui n'a aucun contenu.
    Réflexions sur les causes de la liberté et de l'oppression sociale, 1934
  2. La bonne volonté éclairée des hommes agissant en tant qu'individus est l'unique principe possible du progrès social.
    Réflexions sur les causes de la liberté et de l'oppression sociale, 1934
  3. Toutes les tragédies que l’on peut imaginer reviennent à une seule et unique tragédie : l’écoulement du temps.
    Leçons de philosophie
  4. Parmi les êtres humains, on ne reconnaît pleinement l’existence que de ceux qu’on aime.
    La pesanteur et la grâce
  5. On pense aujourd’hui à la révolution, non comme à une solution des problèmes posés par l’actualité, mais comme à un miracle dispensant de résoudre les problèmes.
    Oppression et liberté
  6. La plénitude de l'amour du prochain, c'est simplement d'être capable de lui demander : "Quel est ton tourment ?"
    Volonté et attention
  7. La religion en tant que source de consolation est un obstacle à la véritable foi, et en ce sens l'athéisme est une purification.
    Cahier II
  8. On peut, si on veut, ramener tout l'art de vivre à un bon usage du langage.
    Leçon de philosophie
  9. Il n'y a qu'une seule et même raison pour tous les hommes ; ils ne deviennent étrangers et impénétrables les uns aux autres que lorsqu'ils s'en écartent.
    Oppression et liberté
  10. Le beau est ce qu'on ne peut pas vouloir changer.
    La Pesanteur et la grâce
  11. Le temps est une image de l'éternité, mais c'est aussi un ersatz de l'éternité.
    La Pesanteur et la grâce
  12. La beauté séduit la chair pour obtenir la permission de passer jusqu'à l'âme.
    La Pesanteur et la grâce
  13. Le présent, nous y sommes attachés. L'avenir, nous le fabriquons dans notre imagination. Seul le passé, quand nous ne le refabriquons pas, est réalité pure.
    La Pesanteur et la grâce
  14. C'est un grand danger d'aimer Dieu comme un joueur aime le jeu.
    La Pesanteur et la grâce
  15. L'enfer c'est de s'apercevoir qu'on n'existe pas et de ne pas y consentir.
    La connaissance surnaturelle

(Merci @Bekouz)

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :