Appelez-la comme vous voulez, La Joyeuse (El Bahja), la bien-gardée (El Mahussa), la blanche (El Beida), ou simplement Al-Jaza ir, mais si vous avez l’occasion de faire un saut en Algérie, prenez quelques jours pour vous imprégner de l’énergie de cette ville unique.

1. Se balader dans la Casbah

La « Citadelle » d’Alger abrite le quartier historique de la ville inscrit au Patrimoine mondiale de l’UNESCO. Ici, pas de concert de klaxons, la Casbah se visite à pied au fil des ruelles qui serpentent entre maisons, medersas (écoles) et mausolées. Un véritable labyrinthe d’histoires jalonné de plaques commémoratives, dont on sort étourdi et essoufflé, parce qu’il faut bien l’avouer, ça grimpe sec. Et s’il vous en reste encore un peu (du souffle), poussez jusqu’au Palais Khedaoudj el Amia, le Musée National des Arts et Traditions Populaires offre une vue unique sur Alger.

2. Faire un saut à La Grande Poste

Si un jour vous vous paumez dans Alger, la Grande Poste est une façon de se repérer car elle est visible d’à peu près partout, que vous veniez de la côte ou du centre ville. Construite par les Français vers 1910, cette Poste et son style neo-mauresque est réputée pour être une des plus impressionnantes au monde. Reconvertie en Musée de la Poste et des Technologies de l’Information, on vous conseille chaudement d’y faire un saut. L’intérieur est encore plus impressionnant que l’extérieur.

3. Flâner au Jardin d'Essai du Hamma

Beaucoup l’appellent le poumon vert de la Capitale, d’autres, une véritable jungle en plein cœur d’Alger. Il paraîtrait même que plusieurs scènes du premier film de Tarzan y furent tournées en 1927. En vrai, le Jardin d’Essai du Hamma est exceptionnel. Avec ses 3000 espèces végétales, il serait un des plus importants jardins d’acclimatation au monde. Il vous permettra au passage de vous pauser quelques heures, à l’abri de la frénésie urbaine.

4. Piquer une tête du côté de l'île Aguéli

La plage la plus connue autour d’Alger est sans doute celle des Canadiennes dans la commune d’Aïn Taya, mais c’est aussi malheureusement une des plus polluées. Si vous voulez vous baquer, le mieux c’est de faire comme les Algérois et filer du côté de l’île de Agueli également connue sous le nom de Bountah à 3 kilomètres au large des côtes. Plein de bateaux se feront un plaisir de vous y « conduire » pour y barboter quelques heures.

6. Grimper jusqu’à la Basilique d’Alger

Également appelée Notre Dame d’Afrique, la Basilique d’Alger est située dans le quartier de Z’Ghara, sur la commune de Bologhine. Bâtie sur une falaise à plus de 120 mètres au dessus de la mer, la sœur jumelle de l’église Notre-Dame de la Garde à Marseille offre une vue exceptionnelle sur la cote ouest d’Alger. Elle est aussi un symbole du brassage des cultures, que ce soit par son architecture byzantine à l’extérieur, hispano-mauresque à l’intérieur, que par son message de paix comme celui inscrit en français, en arabe et en berbère, derrière l’autel : « Notre Dame d’Afrique priez pour nous et pour les Musulmans.»

there was a fiire in the sky. #monument #basilique #notredamedafrique #sunset #history #architecture #blogger

A post shared by Karim Chahiani (@karimchahiani) on

7. Chiner et refaire son stock de CD et de DVD pirates

Que vous soyez amateur de vinyles, de brocante, de vieux bouquins poussiéreux, d’affiches vintages, ou de films ou de cd piratés, Alger est la Mecque des bonnes affaires… et des moins bonnes. A vous de bien négocier pour éviter les mauvaises surprises.

8. Jouer les curieux au Musée National des Beaux-arts

Un peu à l’écart de la ville, dans le prolongement du Jardin d’Essai du quartier du Hamma qu’il domine, ce bâtiment est le plus grand musée d’art du Maghreb et d’Afrique. Il réunit plus de 8000 œuvres, entre peintures, sculptures et objets de collection, le tout dans un lieu à l’architecture art-déco. Et pendant que vous y serez, faites un tour sur une des deux terrasses qui offrent une vue époustouflante sur la baie algéroise, et repartez par le téléphérique qui vous mènera au Mémorial des Martyrs.

#creativecontentbuilders

A post shared by Feriel ? (@feriel_mki) on

9. Visiter la grotte de Cervantés (le créateur de Don Quichotte)

Avant de devenir le premier romancier moderne au début des années 1600 avec son livre « L’Ingénieux Hidalgo Don Quichotte de la Manche », Miguel de Cervantés vécut une vie tumultueuse de soldats et fut notamment fait prisonnier à Alger par les Barbaresques (des pirates d’Afrique du Nord). En 1577, il parvint à s’échapper et se planqua avec 13 autres compagnons dans une grotte située sur une colline du quartier du Hamma. Longtemps délaissé par les autorités, il semblerait que des efforts aient été consentis ces dernières années pour mettre en valeur ce lieu chargé d’histoire.

10. Refaire le monde en terrasse

Voir défiler les heures et le monde confortablement installé en terrasse est aussi le sport national dans la capitale algérienne. Vous pouvez opter pour la version populaire, ou préférer goûter à des expériences plus privilégiées comme celle offerte par la terrasse du Milk Bar, un des plus célèbres cafés d’Alger, situé à la place l’Emir Abdelkader au centre ville. A moins que vous ne préfériez jouer les intellos à la terrasse de l’institution Tantonville située au square Port Said proche du théâtre Mahieddine Bachtarzi.

Et s’il vous reste du temps et un peu de force dans les jambes, vous pouvez également visiter La villa Abd El Tif, Le palais des raïs, Le musée du Bardo et La mosquée Ketchaoua.

Source : alger-city.com