Allez, c’est bientôt la fin. Si tu dis, innocemment, que tu as passé le plus chiant de la grossesse, et que le pire est derrière toi, détrompe-toi: c’est l’inverse. Le dernier trimestre de grossesse est celui qui te fera repenser très sérieusement à vouloir faire d’autres enfants par la suite.

1. Ton ventre fait des vagues régulièrement

Avant, tu le sentais bouger, ceux qui posaient la main sur ton ventre le sentaient aussi, mais maintenant tout le monde peut le voir. Tu as vraiment l’impression d’avoir un alien dans ton bide, et quand il se décide à bouger, tu peux clairement voir ton ventre se déformer, et tu peux faire un high five à ton gamin in utero.

2. Tu peux avoir des fausses contractions

Appelées les contractions de Braxton Hicks, elles sont une sorte de répétition générale pour ton utérus, avant l’accouchement. Elles ne sont pas particulièrement douloureuses, mais elles sont surprenantes. Toutes les femmes enceintes ne les ressentent pas, ça dépend des cas.

3. Tu es en permanence dans les starting blocks

Le dernier mois de grossesse, tu es au taquet. Ta valise de maternité est prête, tu connais le chemin le plus court pour aller aux urgences en cas de début d’accouchement, et toute ta famille et tes amis t’envoient des textos tous les jours pour savoir où ça en est.

4. C’est le moment de faire des réserves de sommeil

Vu que tu portes un baleineau, tu es crevée en permanence. C’est le moment d’en profiter pour dormir autant que tu le peux, parce qu’après l’accouchement, ça ne risque pas d’être la même chose. Profite de ton congé maternité pour te mettre à jour dans tes séries Netflix, au chaud sous la couette, sans bouger le moindre petit orteil.

5. Ta notion du temps est perturbée

Pourtant, tu étais persuadée qu’un mois, ça comptait 30, voir 31 jours. Mais ce dernier mois donne l’impression de durer 100 jours. Tu attends les signes de l’accouchement, allant du moindre pet à une petite contraction innocente, et tu trépignes, parce que tu en as marre d’attendre. Vivement qu’il sorte.

6. Tu vas avoir l’impression de fumer 3 paquets de clopes par jour

Tant tu pourras être essoufflée au moindre effort. Rien que de mettre tes chaussures est compliqué, et monter un petit étage te parait insurmontable. C’est normal, ton bébé prend tellement de place dans ton corps qu’il pousse tous tes organes, tes os, tes ligaments, et qu’il te semble de plus en plus dur de respirer normalement.

7. Tu commences sérieusement à stresser

Tu le sais, tu ne peux plus faire machine arrière, il va bien falloir que tu le sortes de là. Et pour ça, il va falloir accoucher. Flippant, hein ? Tu penses évidemment à toutes les possibilités, accouchement par voie basse ou par césarienne, péridurale, épisiotomie… Tous ces mots te font sérieusement paniquer.

8. Les papilles gustatives de ton bébé sont au taquet

Lui, de son côté, il continue à grandir, pépouze, bien au chaud. Il goûte à tout ce que tu manges, et il a déjà ses petites préférences. Tu as déjà remarqué, que lorsque tu manges un aliment sucré, genre du chocolat, il bouge beaucoup plus ? C’est parce qu’il kiff, comme tout le monde.

9. Il rêve

Grâce aux échographies en 4D, les médecins ont pu remarquer des phases de sommeil paradoxal chez les bébés in utero, avec des mouvements rapides sous les paupières, indiquant que le foetus rêve. Mais la grande question est: de quoi rêve-t-il ?

10. Normalement, il a la tête en bas

Si c’est pas un futur casse-couilles, il a déjà positionné sa tête vers la sortie. Si par contre, il a décidé de te les briser avant même de naitre, il peut rester en siège, et en avoir rien à foutre. Si c’est le cas, il y a plein de techniques pour l’aider à se retourner, pas de panique.

Ça y est, te voilà parée ! Mais bon, tout ça, tous ces tracas, te paraitront complètement insignifiants une fois que tu l’auras dans les bras, c’est promis.