Ça y est, tu approches de la fin de ta grossesse, et tu commences à en avoir un peu marre de ressembler à une baleine gonflée à l’hélium. La bonne nouvelle, c’est qu’il va bien finir par arrêter de squatter ton utérus, et que tu vas bientôt pouvoir gueuler partout « libéréeeeee, délivréeeeee ». Et si t’as pas trop suivi les cours de préparation à l’accouchement, tu te poses peut-être quelques questions sur la fameuse perte des eaux. Allez, assis-toi, on va papoter.

1. Les « eaux » servent à protéger le bébé des bactéries

La perte des eaux, c’est la perte du liquide amniotique dans lequel le bébé flotte pendant 9 mois. C’est un liquide stérile qui lui permet de ne pas choper des bactéries et des infections. Plutôt pratique quand même, non ?

2. Dès que ça coule, direction la maternité

Même si tu n’as pas de contractions, du moment que la poche des eaux est rompue ou fissurée, il faut se rendre le plus rapidement possible à la maternité pour être examinée, et être certain que c’est bien du liquide amniotique qui coule, pour que le bébé ne chope pas d’infection.

3. Si il n’y a pas de début de travail après 24 à 48h, l’accouchement est déclenché

Comme la rupture de la poche des eaux n’entraîne pas forcément le début des contractions et du travail, l’accouchement peut être déclenché par le personnel médical au bout d’un certain moment, pour que l’enfant à naître ne soit pas en danger.

4. Ça peut arriver n’importe où

Dans ton lit, sur le canap’, dans la douche, au supermarché, en bagnole… Parfois, ça se rompt et pouf, y’en a partout. Bon généralement ça arrive à l’hôpital parce que tu y es admise à cause des contractions rapprochées et douloureuses, mais parfois non.

5. Et ça peut ne pas arriver du tout

C’est les joies de la nature. Parfois, la poche des eaux est tellement solide qu’elle ne rompt pas du tout, même si le travail est là, et c’est à la sage femme de la percer avec l’aide d’une grosse aiguille. Ça peut faire flipper, mais c’est totalement indolore pour toi et l’enfant.

6. Ça équivaut à un très gros verre d’eau

Généralement, il est difficile de passer à côté de la rupture de la poche des eaux, tant on a l’impression de se pisser littéralement dessus. Le liquide qui sort est volumineux, y’en partout, et si tu portes tes pompes préférées à ce moment là, tu peux leur dire adieu.

7. Ça peut aussi juste se fissurer

Ouaip, la nature est décidément bien taquine. Parfois, la poche des eaux peut simplement se fissurer, et le liquide peut donc s’échapper petit à petit, un peu comme si tu avais des fuites urinaires. Ce qui est particulièrement chiant, parce que du coup tu ne sais pas trop si la blague que tu viens d’entendre était particulièrement drôle au point de te faire faire quelques gouttes dans ta culotte, ou si ta poche est fissurée. En cas de doute, la maternité saura te dire ce qu’il en est.

8. Ça ressemble vraiment à de la flotte

C’est composé à 90% d’eau, ça n’a pas d’odeur, et généralement c’est transparent. On peut donc clairement prendre ça pour de la flotte. Bon du coup ça aide un peu à éliminer l’hypothèse de la fuite urinaire un peu trop volumineuse, parce que ça ne ressemble pas franchement à du pipi.

9. C’est pas comme dans les films

Dans les films, tu vois toujours la meuf enceinte jusqu’aux yeux perdre les eaux d’un coup, en foutre partout, et se mettre à hurler que « vite vite le bébé arrive, je vais accoucher au milieu du centre commercial », bla-bla-bla. Alors en vrai c’est pas forcément le cas, tu peux perdre les eaux et attendre 24h pour que le petit alien dans ton utérus se décide à sortir.

10. Un bébé peut naitre « coiffé »

C’est hyper rare, mais un bébé peut naître dans sa poche remplie de liquide amniotique. Dans les sociétés occidentales ça n’arrive pratiquement jamais, parce la poche des eaux est souvent rompue manuellement, si ça ne se fait pas spontanément. Mais dans d’autres pays du monde ça peut arriver, et c’est signe de bonne fortune pour l’enfant (et ça fait des photos cool).

Allez courage c’est bientôt la fin, et merci de bien vouloir passer la serpillère après toi pour éviter que quelqu’un ne glisse et se pête la gueule sur ton liquide amniotique.