Qui dit rentrée dit photo de classe, et un peu obligation de l’acheter sous peine de passer pour un monstre sans cœur. Quitte à la prendre, on aimerait avoir le droit de demander quelques trucs parce que franchement il y a des mystères que je ne m’explique toujours pas.

1. "Est-ce que vous pouvez la refaire ?"

C’est pas du tout son bon profil, là, regardez-moi ça, même moi qui l’aime d’un amour de mère je trouve qu’il a une face de pet.

2. "Pourquoi il est au fond, le mien ?"

La taille, la taille, elle a bon dos la taille, mais quand on voit les boudins que vous mettez au premier rang on se dit que c’est mieux que vous bossiez à l’éducation nationale qu’à la télé.

3. "Vous me referez ça avec un autre décor, derrière."

Écoutez, il y a pas besoin de s’appeler Doisneau pour comprendre que tout le monde ressemble au petit Grégory sur un fond merdique comme ça.

4. "Vous pourriez me donner les coordonnées du papa du petit brun canon, à gauche ?"

Comme ça, pour faire connaissance. L’aider à élargir un peu le cercle de ses amies, voilà tout.

5. "Pourriez-vous ajouter l'amie imaginaire de ma fille ?"

Elle ne comprend pas qu’elle n’apparaisse pas, ça va encore me coûter des séances de pédopsy.

6. "Si on organisait un concours pour élire le plus beau et le plus moche des enfants ?"

Ça changerait un peu de la tombola non ? Je vais en toucher un mot à l’APEL.

7. "Ça me coûterait combien pour une petite retouche ?"

Juste corriger la dentition et hâler un peu son teint, puis éventuellement virer le petit moche juste à côté.

8. "Vous avez mis tous les roux dans la même classe ?"

Ou alors c’est pure coïncidence ? Parce que quand on sait qu’ils sont que 2% dans le monde, on pourrait presque croire qu’ils sont tous ici.

9. "L'année prochaine, vous pourriez imposer un dress code ?"

Parce que si on se fait chier à inculquer le bon goût à nos enfants, c’est pas pour les retrouver coincés entre un tee-shirt La reine des neiges et des baskets qui clignotent.

10. "Vous leur avez demandé de crier "croûte" au lieu de "Ouistiti", non ?"

Ou alors c’est leur tête normale quand ils sourient ?

On fait les malins, mais en vrai on sait que vous allez juste demander, comme tout le monde : « Est-il possible de l’avoir en double ? Cela ferait tellement plaisir à sa mamie de l’avoir aussi. » Fayots, va.