Crédits photo (creative commons) : Leo Reynolds

On l'a tous vécu le malaise du PQ, des tampons ou de la crème décolorante pour duvet disgracieux à la caisse du supermarché, mais sur le tapis roulant vous pouvez cacher vos articles sous d'autres, sans être obligé de les quémander de vive voix. A la pharmacie c'est autre chose. D'une part, parce qu'on y va rarement pour acheter une baguette de pain, on s'y rend surtout pour des maux dont on aimerait garder le secret, mais aussi parce qu'on a pas le choix : la santé avant tout ! Vous êtes arrivé au point où vous ne pouvez plus repousser le moment fatidique et êtes obligé de vous y déplacer pour acheter :

  1. Des préservatifs
    Et vous déchantez aussitôt d'avoir été gâté par la nature en demandant des capotes "King Size" alors que votre maîtresse de CM2 se trouve juste derrière vous.
  2. De la préparation H
    Fréquemment utilisée également pour les cernes, ce sera donc votre première justification : "Oulala je suis fatiguée en ce moment, servez-moi un tube de préparation H pour ma circulation sanguine autour de l'oeil" Ok, ça peut vous trahir d'être aussi précis mais c'est toujours mieux que de parler de vos veines anales mal en point.
  3. Des couches pour incontinence
    Feignez le coup de fil à votre grand-mère une fois que vous êtes à la caisse : "c'est quoi ta marque préférée de couches déjà, Mamie ?". Assurez-vous de bien avoir éteint votre téléphone au risque de recevoir un véritable appel de votre grand-mère en pleine ruse et de vous taper doublement la honte.
  4. Du Viagra
    Même astuce qu'en point 3/. En changeant "Mamie" par "Papi" évidemment, sinon vous ne manquerez pas d'être démasqué. Bon ok, demander du Viagra à la place de son grand-père c'est pas non plus la feinte du siècle, c'est même un peu dégueulasse.
  5. Des médicaments pour diarrhées aigues
    Le genre de diarrhées avec lesquelles il est impossible de se mouvoir sous peine de remuer votre intestin mécontent d'avoir été dérangé et prêt à se venger à tout moment. Vous comprendrez alors qu'il est pénible de se taper les 15 minutes de queue à la pharmacie sans se tortiller dans tous les sens et sans avoir des sueurs froides. Il vous reste comme seule alternative de vous munir de couches vues en point 5/. Foutu cercle vicieux.
  6. La pilule du lendemain
    Puis, à vous de rajouter en voyant le regard culpabilisateur de la pharmacienne : "non mais c'est parce que le préservatif a craqué...". Ne dites rien ça vaut mieux.
  7. Des suppositoires
    Vous arrivez à demander discrètement à la caisse ces médicaments pas sexy pour un sou mais très efficaces, mais voilà que la pharmacienne vous conseille à haute et intelligible voix : "Ne vous trompez pas sur le mode d'administration ! Et contrairement à l'idée reçue, le suppositoire doit être inséré par son extrémité plate, ne l'oubliez pas !". Merci Madame.
  8. De la crème pour mycose vaginale
    Ou toute autre mycose corporelle qui laisse deviner l'état de votre hygiène, alors que vous avez beau le répéter "ça n'a rien à voir avec ça !".
  9. Une lotion pour les poux
    Si vous êtes parent vous pourrez faire croire que vous venez pour votre enfant et encore cela peut faire douter sur la propreté de votre nain. A 18 ans, quand vous arrivez avec votre touffe de cheveu mal peignée à la caisse en demandant du Pouxit, les gens reculent bizarrement dans la file d'attente.
  10. Un spray contre la mauvaise haleine
    Vous essayez en vain de le réclamer loin du nez du pharmacien pour éviter toutes grimaces de dégoût mais vous n'y loupez pas, il se rapproche de vous pour vous entendre plus clairement et sans même que vous ayez terminé votre phrase, il comprendra votre problème et accourra vous chercher votre potion magique.

Et vous, vous voyez d'autres trucs que vous n'osez pas demander à la pharmacie ?

Top inspiré par Louccino