La plupart des voyageurs qui se rendent au prou ne restent pas à Lima. Trop polluée, éternellement placée sous une pellicule de brume, moche, la capitale péruvienne a mauvaise réputation. Mais pour qui connaît un peu, il y a plein de trucs à y faire, à Lima. Suffisamment en tous les cas pour justifier un séjour de trois ou quatre jours, à condition de ne pas se fier à ce qu’il y a dans les guides.

1. Se promener dans Barranco

Derrière Miraflorès (le quartier touristique moche), il y a Barranco avec ses promontoires sur la mer, ses petites places arborées et une vraie qualité de vie. La feria de produits artisanaux est charmante, et on verra des maisons coloniales préservées un peu partout dans les rues. C’est aussi ici que l’on trouve les restaurants les plus calmes et les plus charmants, dont la Canta Rana, qui propose de la gastronomie péruvienne façon bistrot. Et c’est aussi à Barranco que la vie nocturne est la plus animée. Bref, c’est incontournable.

2. Voir Magdaléna del Mar et Pueblo Libre

Deux quartiers typiques de classe moyenne. Les touristes n’y vont pas, alors que c’est encore le meilleur moyen d’avoir un aperçu de ce qu’est la vie d’un liménien. On y verra des petites maisons pas forcément magnifiques, des petits artisans, des marchés où l’on pourra se prendre un jus de fruit pour rien ou déjeuner sur une paillasse… Pueblo libre est plus grand que Magdaléna qui offre pour sa part une entrée sur la mer. On peut visiter les deux en un après-midi. Et se la péter grave parce qu’on est sorti des sentiers battus.

3. Devenir dingue à Polvos Azules

Dans le quartier mal famé de la Victoria, un supermarché entièrement dédié à la contrefaçon. On s’amusera de voir que le lieu est surveillé par des policiers. Fausses marques, fausses raquettes de tennis, mais surtout faux DVD. On pourra trouver à peu près n’importe quel film de n’importe quel pays et de n’importe quelle époque dans l’une des dizaines d’échoppes de vente de DVD gravés. De quoi se faire une très belle vidéothèque pour pas cher du tout, ou découvrir de nouveaux classiques. En plus, polvos azules signifie « les poussières bleues », ce qui ne manque pas de poésie.

4. Ecouter de la musique à la Noche, à Barranco

Bar boîte sympa où se produisait jusque récemment la Sarita, le groupe de rock le plus connu du pays, on y croise plein de jeunes qui s’envoient des bières et des cocktails dans une ambiance rock. Très sympa pour faire un peu la fête et voir la jeunesse (étudiante) liménienne.

5. Aller manger un ceviche à Chorrillos

Plus loin que Barranco se trouve le quartier de Chorrillos, qui donne sur la mer. Au bout, on peut, sur le port de pêche, manger un ceviche au milieu des pélicans qui voient s’il n’y a pas quelque chose à gratter. Très sympa.

6. Se promener dans le Parque de las Leyendas

Le plus grand parc de Lima abrite un zoo, des petites mares et des jolies céramiques. Très sympa pour passer un aprem, à condition quand même de bien aimer les animaux enfermés.

7. Tester Bembos, le MacDo local

Il y en a notamment un sur l’Ovalo de Miraflores. Spéciale dédicace au burger à l’avocat. C’est assez marrant et on n’en trouve pas tant que ça en dehors de Lima.

8. Se rendre aux plages du Sud, à 2 heures de Lima

On peut se baigner à 2 heures de Lima. Depuis le terminal de bus, il suffit de prendre un départ pour les plages de Lurin ou Punta Hermosa, situées à une quarantaine de kilomètres. On mettra quand même un petit moment à y arriver en raison des embouteillages, mais c’est une occasion en or de se baigner dans l’Atlantique et les plages sont à proximité de petits restos où l’on peut manger des fruits de mer.

9. Visiter le centre historique : plaza de armas et cathédrale

Autrefois, le centre de Lima était habité par les riches et bien conservés. Un sentier lumineux et des attentats plus tard, il a été relativement déserté et est à l’abandon. Pour autant, l’ultra-centre touristique a été entretenu et ça vaut le coup de s’y promener pour voir la place principale de la ville, le palais du gouvernement, la cathédrale, ainsi que les places San Martin et Bolivar.

10. Boire un pisco sour au Queirolo, à Pueblo Libre

C’est l’un des trois cafés les plus vieux de Lima. Ambiance bois et vieux littérateurs, l’endroit est devenu un peu touristique, mais c’est toujours sympa d’y boire un café ou un piscou sour – un vrai, avec de l’oeuf, pas comme font les Chiliens.

11. Baguenauder dans le Musée du Cerveau

Mais il faut avoir le cœur bien accroché.

Ça me manque.

Pour bien te marrer, même en voyage, c'est Topito Voyage qu'il te faut.