6151250051_e788157404_b
Crédits photo (creative commons) : JD Hancock

Star Wars et son univers impitoyable. Ses cohortes de fanatiques, ses légions de produits dérivés et ses nuées de références dans la culture populaire, en font de facto l’Iliade des temps modernes. Rien ne plait plus aux fans que de disserter durant de longues heures sur l’incohérence et les détails insignifiants de l'univers de la saga. Pourtant ils ne semblent pas s'attarder sur les plus évidents. Voici 10 points qui montrent que Star Wars, c'est parfois totalement n'importe quoi.

  1. Une âme de sociopathe habite-t-elle Leia ?
    Déjà elle est orpheline de mère, et se fait torturer par son propre père. Puis, elle assiste à la destruction complète de sa planète, par l’Étoile de la Mort. Et enfin, elle est réduite au rang d’esclave sexuelle par Jabba la grosse limace lubrique (on n'imagine pas ce qui se passe dans les scènes coupées ). Mais la belle ne laisse rien transparaître, elle encaisse tout cela avec flegme et bonhommie. Le retour du refoulé risque d’être violent. Cette coupe de cheveux n'est que le début d'une longue vie de psychopathe en puissance.
  2. Obi-Wan Kenobi n’exerce-t-il pas de manière très personnelle la Force ?
    Yoda a beau en faire des tonnes sur les codes qui régissent l’Orde Jedi. Obi Wan lui n’en fait qu’à sa tête. Non seulement il ment de manière éhontée à Luke (comme sur le fait qu’il a découpé son paternel en morceaux ou sur l’origine de son sabre laser), mais en plus il se laisse aller à la colère la plus sourde pour venir à bout de Darth Maul. Pour ne rien gâter, c'est un gros gros sadique. On parle du type qui au lieu d’achever magnanimement son meilleur ami, fait le choix de le laisser cul-de-jatte, rôtir, et suffoquer au bord d’un volcan de lave. Bien joué, maintenant il va revenir foutre la merde dans la galaxie pendant 20 piges et il finira par te buter. T'es un vainqueur mec.
  3. Mais bon sang qui a délivré le diplôme de Maître Jedi à Qui-Gon Jinn ?!
    L’initiateur d’Obi-Wan Kenobi perd la face (et la vie) en moins d’un film- même un nain du seigneur des anneaux fait mieux. Mais ce n’est pas tout. Si l’on regarde son pédigrée d’un peu plus près, il n’est rien de moins que le responsable de la découverte de Darth Vader, de la chute de la République et de la destruction de l’Ordre Jedi. Bref, c'est un gros gros tocard. D'ailleurs, on ne le voit même pas en hologramme à la fin avec le reste de la fine équipe.
  4. Qui peut décemment croire que Luke met une raclée à Darth Vader ?
    Récapitulons. À ma gauche, un jeune et candide fermier, ressemblant à un mix de Dave et Patrick Juvet. Ses seuls potes sont des droïdes bicurieux et il passe deux épisodes et demi à se faire sauver la vie (par Lando, par Solo, par Kenobi…). Rajoutons que sa formation s’est faite en accéléré par un prof en fin de carrière (900 piges le Yoda quand même). À ma droite, un seigneur Sith, régulièrement élu plus grand méchant de l’histoire du cinéma, numéro deux de la galaxie, qui dézingue sans scrupules femmes, enfants et Jedi depuis sa tendre adolescence. Pire qu'un scénario de coupe de France. Simplement impossible.
  5. Sans l’intervention de Han Solo, Luke allait-il se taper sa sœur ?
    On sait que ce denier ne cache pas son attirance physique pour la princesse, lorsqu’il la voit pour la première fois dans l’épisode IV. Et cette dernière le lui rend bien, en l’embrassant goulument, un peu plus tard dans la saga. On sent le malaise monter dans l’assistance. Point intéressant, Leia avouera au jeune Skywalker avoir « toujours su » leur lien de parenté. Ce qui confirme la thèse de la psychopathe. La fille avoue sciemment qu'elle savait qu'elle embrassait son frère, dans le genre timbrée ... Heureusement pour la galaxie que Han le beau gosse était l. Pas sûr que les héritiers consanguins se soient débrouillés comme des chefs avec des sabres lasers dans les pattes.
  6. Qui peut bien se faire berner par les grosses ficelles de l’Empereur ?
    Certainement aucun être sain d’esprit ou doté d’un QI à deux chiffres. Mis à part cette grande saucisse de Vader faut vraiment être une prune pour tomber du Côté obscur, trahir ses potes et passer son temps avec un vieux débris sénile au cerveau malade. Mis à part répéter avec autorité à Luke « C’est ta destinée, jeune Skywalker ! » l’ami Palpatine/Darth Sidious n’esquisse jamais l’ombre d’un argument. Avec Anakin au moins il lui avait fait miroiter l’apprentissage de la création la vie (mais oui on y croit). Bon 20 ans après on dirait bien qu’il lui a fait à l’envers. Bonne poire ce dernier ne semble pas en tenir compte le moins du monde. Déjà qu’il lui avait promis de sauver Padmé…
  7. Fichtre comment Vader peut-il ne pas savoir que Luke et Leia sont ses enfants ?
    C'est quand même pas une flèche sur le coup. On veut bien que la moitié de son cerveau ait été grillé, mais quand même. Il faut que son maître adoré lui mette la puce à l'oreille pour qu'il comprenne enfin que ce gosse qui porte son nom, vient de la même planète et vit a deux pas de celui qui a tenté de le buter, soit le sien. Puis d'un coup d'un seul, parce que Papy Sith l'a dit, il peut sentir la présence de son rejeton à travers toute la galaxie, et même communiquer avec lui grâce à la télépathie. Idem pour Leia, qui elle l'avait sentie dès le départ (encore heureux qu'elle a pas essayé de se le taper celui-là) et ce sans entraînement préalable...
  8. Quid de la destruction de l’Étoile de la Mort ?
    La véracité scientifique n’a jamais été le souci principal du père Georges (du feu, du bruit et de l’oxygène partout dans la voie lactée, etc.). Pas de chance un astrophysicien passablement désœuvré, le Docteur Curtis Saxton, en rajoute une couche. Il a analysé les conséquences de l’implosion de cette base militaire « plus grosse que la lune ». Ses conclusions sont sans appel. Les débris de l’explosion entraineraient la disparition complète de la planète Endor située à quelques encablures. Gâchant quelque peu la petite sauterie organisée par les rebelles à la fin de l’épisode VI pour célébrer la chute de l’Empire. Point positif, une telle catastrophe entraînerait des dommages collatéraux tels que la disparition de la race des Ewoks.
  9. Yoda et Obi-Wan ne pardonnent-ils pas un peu vite à Anakin ses débordements passés ?
    Une fois nos trois gaillards réduits à l’état de fantômes, ces derniers se retrouvent tranquillement au coin du feu. Et ce ne sont pas deux décennies de luttes fratricides qui vont venir gâcher la fin de l’hexalogie. L'ambiance feu de camp, genre guitare et chamallow ça aide toujours à la camaraderie."Bon c'est vrai qu'il a découpé des gamins, et tenté de buter pas mal de monde, dont ses gosses, mais bon il est cool Ana, tu me passes les chams' Obi ??
  10. Toutes les putains d'incohérences entre les deux sagas
    On va pas les lister, elles sont innombrables. La plus évidente : comment peut-on passer des personnages si charismatiques de la première trilogie aux vulgaires pantins de la seconde. Pour toutes les autres, on soupçonne fortement George de les avoir laissées sciemment, pour embêter les nerds qui lui ont rendu la vie dure au fil dans ans. Comme ça, ils auront enfin quelques choses à dire sur leurs forums de boutonneux.