d7ccec36-21bb-4d69-8c8a-7c46a842e8cc
Source photo : New Girl

Vivre en colocation, c'est souvent à triple tranchant. Soit tu tombes sur un(e) coloc moisi et ça se passe mal, soit tu tombes sur un(e) coloc génial et ça passe OKLM, soit tu tombes sur un(e) coloc Belge et là il faut savoir certains trucs afin que vivre le parfait moment.

  1. Tu deviens un cokoteur
    Quand on entend le mot "cokoteur" on pense à quelqu'un qui fout de l'eau de toilette à mort et qui daube alors que nenni, chez le Belge, le cokoteur est tout simplement le colocataire. Donc calme-toi et lâche cette poêle.
  2. Il y a des mots que tu ne comprends pas
    On peut citer un exemple avec l'expression "mais blindé gros", qui pour toi n'a aucun sens mais qui signifie en quelque sorte "graaaaave". Oui, ces gens sont étranges.
    Colin-Farrell-WTF
    Source photo : gif-tinder
  3. Tu vas t'affoner certains soirs
    On te parle de guindailles où t'iras faire des affonds pour te mettre une guinze et que tu finiras mort-plein. Tu ne comprends toujours mais on est sûr que tu as compris l'idée. Avec 3 grammes, tout le monde est bilingue.
  4. C'est Molenbéééééééék et pas Molenbèk
    On vous l'a déjà dit mais ça ne rentre toujours pas donc on le répète. En plus on peut trouver plein de choses à Molenbeek.

  5. Il se peut que ton coloc belge ne sache pas sortir le soir
    Cela ne signifie pas qu'il est débile et qu'il ne sache pas ouvrir une porte mais plutôt qu'il ne peut pas sortir pour diverses raisons.
  6. Il te faut toujours de la compote dans le frigo
    Ne plus avoir de mayo pour les frites n'est pas si grave si tu as de la compote. Donc pense à en acheter des packs de 24 voir de 48, vaut mieux prévoir large. Tu risques aussi d'apprendre à vivre avec poulet-compote-frites du dimanche.
    o8mqSpLnzaomc
    Source photo : giphy
  7. Tu te fais des amis avec des noms bizarres
    Ainsi tu te retrouves avec des Verhofstad, Steenweghen, Vanderpoorten, Van den Bosshe, et Reynders. Oui ce sont des noms à dormir debout. Tu peux d'ores et déjà t’entraîner à les prononcer devant le miroir.
  8. J'ai cassé la tirette de mon plumier et j'ai explosé ma latte. Qué vie de brin !
    Si tu es dubitatif devant cette phrase c'est tout fait normal. On devine juste qu'il a dû se passer un truc pas cool avec le lit de ton coloc belge et c'est déjà bien.
    phpPIG7C8
    Source photo : buzzly
  9. Tu apprends des anciennes expressions françaises
    Tu risques d'entendre le "bon allez à tantôt" que tu n'as pas entendu depuis le 19e siècle. Et nous on trouve que les Belges ont bien raison d'utiliser cette expression oubliée en France. Par contre, le temps de répondre "à tout à l'heure", ton pote sera déjà parti.

Mais qu'importe vos différences, l'important est de se comprendre avec le cœur. Belge + Français = amour pour la vie avec des cœurs et des bisous partout.

Ce chouette top nous a été envoyé par un utilisateur de Topito. Si toi aussi tu veux être publié, tu peux tenter ta chance par ici

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :