20 ans. 20 ans qu’on attendait ça et ça y est, on va enfin pouvoir acheter un nouveau maillot de l’Equipe de France avec une deuxième étoile au dessus du coq. Une deuxième étoile parce que les Bleus ont été grands, fougueux, solides, joyeux, fulgurants, magnifiques, envoûtants. Alors on profite de ce jour de fête pour vous dire 2-3 trucs les mecs.

1. "Merci"

D’abord parce qu’on est poli. Et aussi parce qu’on sait bien que même si vibrer autant pour du foot c’est surement pas complètement rationnel, c’est le premier mot qui nous passe par la tête. Parce qu’on a senti des trucs dans nos veines et dans celles de nos voisins de bureau/café/métro/stade qu’on ne ressent pas tous les jours.Alors merci.

Source photo : Giphy

2. "Ce match contre l'Argentine mes cocos..."

On va être honnête après le 1er tour on a eu comme un doute. On avait envie d’y croire, mais par peur de se réjouir trop vite et d’être déçu, on s’est dit qu’il valait mieux ne rien attendre. On a joué prudent, comme vous. Et puis, on a mis la raison de côté pendant 90 minutes contre les Argentins pour se laisser porter par l’émotion. Par les courses de Kylian, par la frappe de Benjamin, par la présence de N’Golo. Et on a eu envie de vous revoir jouer dès le lendemain

3. "C'était un putain d'anniversaire de 20 ans"

Il y a 20 ans, un 12 juillet, on se disait qu’on s’en rappellerait encore dans 20 ans. Et si tous ceux qui se disaient ça ne sont plus tous là aujourd’hui pour le voir, on se demandait bien comment on allait fêter ça dignement. Vous avez répondu à la question en ne sombrant pas dans la nostalgie et on nous rappelant au contraire que le bon vieux temps, c’est maintenant.Vous êtes déjà une formidable fabrique à souvenirs. Alors merci pour ça aussi.

4. "N'golo, tu es notre MVP"

Il faut toujours un grand parmi les grands, même quand celui là est le plus petit. Et N’golo, le plus grand, celui qui rend tout le monde meilleur, celui qui fait dire « si lui le fait, je dois le faire aussi« , celui qui déçoit jamais, celui qui régule, celui qu’on ne voit pas alors qu’il rayonne, c’est toi. Si tu rentres de Russie en courant, fais nous signe, on viendra t’apporter de l’eau sur le bord de la route. C’est même pas impossible qu’on fasse un bout de chemin avec toi.

Source photo : Giphy

5. "Félicitez la Dèche pour nous"

Ce serait trop facile évidemment de résumer votre parcours à « la chatte à Deschamps », celle qui ne met par sur votre chemin des équipes trop compliquées dès le premier tour, celle qui blesse Cavani avant l’Uruguay… Ce serait surtout oublier le travail fourni par le sélectionneur depuis plus de 80 matchs, l’image restaurée de votre équipe, l’éclosion des plus jeunes joueurs. Donc si on entendra surtout des « Kylian » et des « Grizou » sur votre passage, glissez-lui dans l’oreille pour nous un petit « la victoire est en toi », ça lui rappellera des souvenirs.

6. "N'écoutez pas les Belges et les autres rageux"

Alors oui on vous a déjà vu plus flamboyants, comme contre la Suisse il y a 4 ans au Brésil. Mais quelques jours plus tard, vous étiez dans l’avion de retour. Alors ne comptez pas sur nous pour vous opposer « pragmatisme » et « romantisme », façon Thibault Courtois. On a plein de chouettes matchs qui viendront sur lesquels on vous demandera plus de une-deux, plus de jeu léché, plus de lucarnes… Mais on apprend toujours plus vite avec une deuxième étoile sur le maillot non ?

7. "Kylian, Epouse-moi"

On retranscrit ici grossièrement la pensée de 99% des gens de l’équipe Topito. On sait que ça ne sera pas possible pour tout le monde, que tu ne pourras pas cette fois faire que des heureux, mais il fallait que ça sorte quand même. Attention, on prend les choses au sérieux, on n’avait demandé personne en mariage depuis Payet en 2016. Je te file donc un numéro où tu pourras joindre plein de gens de l’équipe pour faire ton choix 09 72 53 96 82. Appelle plutôt aux heures de bureau.

Source photo : Giphy

8. "Filez (une partie) vos primes à des assoces"

On n’est personne pour vous demander de le faire. Mais on se dit que ce que compte faire Kylian M’bappé, à savoir filer ses primes de tournoi (pas loin de 400 000 euros) à l’association dont il est le parrain (l’association Premiers de cordée, qui propose des initiations sportives pour les enfants hospitalisés), ce serait un chouette message à envoyer aux français au moment où on va parler « d’être ensemble », de « société unie »… Vous êtes souvent engagé auprès d’associations sans le faire savoir, cette fois là, dites-le. On ne vous demande pas l’exemplarité, juste d’avoir conscience du poids de vos actes. Vous avez emmené les français dans la rue, ils vous suivront peut-être sur le reste.

9. Ne chantez pas "I will survive", s'il vous plait

Sinon on risque d’en prendre pour 20 ans de plus. Et autant on dit souvent que 20 ans ça passe vite, autant 20 ans de « la-lalalala-lalalalalalala-lala-lala-lalalalalalala », c’est long, c’est très long. Alors va pour l’afro-trap.

Source photo : Giphy

10. "Passez bouffer une pizza à la maison"

On refera la coupe du monde ensemble. Vous nous raconterez des anecdotes de groupe, ce qui s’est dit à la mi-temps de la finale, et nous on ponctuera tout ça de petits « non !… », « c’est pas vrai… » On va être bien. On ira peut-être même taper un petit foot, je mettrai mon nouveau maillot.

11. "Merci (encore oui)"

On l’a déjà dit, on le sait. Mais on dit ce qu’on veut. Et ce merci est à la hauteur du sourire qui nous accompagnait sur le chemin du retour à la maison après les matchs de cette coupe du monde. On peut vous le dire, on a même un peu pleuré parce que vous nous avez surpris, parfois bluffé. On vous dirait bien qu’on vous aime, mais on a peur que ça fasse un peu mélo. Tant pis, on vous aime tiens.

Bonnes vacances les mecs. On se revoit vite.