9202429296_7a4589c5f8_b
Crédits photo (creative commons) : jumpinjimmyjava

Les rêves sont un vaste sujet. Indéchiffrables pour certains, paroles du subconscient pour d'autres et révélateurs du vrai soi intérieur. Au fond, peu de personnes savent de quoi elles parlent. Alors, comme nous sommes des gens sympas, nous avons pris de le temps de fouiller dans les moindre recoins de la plus grand encyclopédie du monde, l'internet, pour que vous dormiez plus intelligent ce soir.

  1. Vous êtes paralysé pendant vos rêves
    Non, vous n'êtes pas d'un coup devenu paraplégique, ne vous en faites pas. Le phénomène s'appelle la paralysie du sommeil et se produit plus ou moins toutes les nuits. Cette paralysie est musculaire et se déroule pendant la phase de sommeil paradoxal. Rien ne fonctionne correctement à l’exception des muscles respiratoires, de la circulation sanguine et des yeux. Ça fait un peu flipper, mais sans cette paralysie, le dormeur imiterait dans le monde réel les mouvements qu’il effectue durant ses rêves, ce qui pourrait le mettre en danger ou le réveiller. Pas con, le cerveau.
  2. Vous rêvez en moyenne 100 minutes par nuit
    Evidemment, la fréquence des rêves est déterminée exclusivement par le souvenir que vous en gardez. Globalement, une personne ferait en moyenne 4 à 6 rêves par nuit pour une durée cumulée de 100 minutes. Ce qui est intéressant, c'est que plus on s'avance dans la nuit, plus la durée des rêves s'allongent. Ainsi, d'une dizaine de minutes pour le premier, on passe à une bonne trentaine vers la fin.
  3. Vous oubliez 90% de vos rêves
    Comme vous le savez, les rêves sont monnaie courante. A l'instar de la douche que vous prenez, des tartines que vous grillez, votre cerveau ne juge pas ces informations d'une importance capitale. Il préfère les effacer très rapidement, pour ne pas se retrouver encombré. Il préférera garder en mémoire tout ce qui se rapporte à vos désirs les plus profonds. Qui a parlé d'adultère sale avec la femme du voisin ? Quoi qu'il arrive, dans les cinq minutes suivant le réveil, la moitié est oubliée. On passe à 90% après 10 minutes. Cependant, il est possible de se souvenir en partie des rêves en cas de réveil pendant la phase de sommeil paradoxal. Faut avoir du pot, ou pas.
  4. Vous passez six ans de votre vie à rêver
    Six années dans un monde parallèle donc. Quand on vous disait que vous étiez ailleurs, dans la lune, on ne s'était pas forcément trompé, hein. En y réfléchissant, ça fait six ans qu'on peut mettre aux oubliettes, puisqu'on ne s'en souvient pratiquement pas.
  5. Vous ne pouvez pas rêver et ronfler en même temps
    Si la personne que vous avez à côté de vous est en train de vous pourrir la nuit, vous pouvez être certain qu'elle n'est pas en train de rêver, puisque le rêve et le ronflement sont tout simplement incompatibles. On ne sait pas scientifiquement pourquoi, mais l'internet est formel. Alors on n'y croit, sans poser de question.
  6. Certaines personnes ne rêvent pas en couleur
    12% de la population rêverait ainsi exclusivement en noir et blanc. C'est un peu con quand on sait que les couleurs auraient une importance, peut-être relative, dans l'interprétation des rêves. Leur présence indiqueraient ainsi la force des sentiments et la vitalité chez le rêveur. Lorsque les rêves se déroulent en noir et blanc, ils auraient un caractère plus intellectuel ou nostalgique. Après les films, les rêves d'auteur.
  7. Les aveugles aussi, font des rêves
    Ça paraît tout con, mais c'est le cas. Même nos amis aveugles ont des rêves, qui s'expriment néanmoins différemment. Les aveugles de naissance ne rêvent jamais d’images, jamais. Leurs songes sont exprimés par des sons, des goûts, des odeurs et autres sensations tactiles. Ceux qui sont devenus aveugles sur le tard, par contre, continuent de rêver en images, bien que les autres sens puissent être de plus en plus présents.
  8. Les bébés ne rêvent jamais
    Contrairement à l'idée reçue, les nouveaux-nés ne rêvent pas comme les enfants, qui eux y passent beaucoup plus de temps que l'adulte. Les bébés, quand ils ne font pas leur dent, consacrent la moitié de leur sommeil à enregistrer et inscrire dans leur cerveau l'ensemble des nouveautés de la journée. C'est même ce qui expliquerait les différents mimiques faciales comme le sourire, de leur sommeil.
  9. Seules les personnes que vous connaissez sont physiquement dans vos rêves
    Le rêve est évidemment une affaire d'images avant tout. Ainsi, il nous est impossible de créer un visage de toute pièce pendant notre sommeil.Seules les personnes que vous connaissez ou que vous avez déjà visualisé et donc rencontré ont un faciès pendant votre sommeil. Vous pouvez donc tout à fait rêver du poivrot qui passe sa journée en bas de chez vous, dans la rue.
  10. Les animaux rêvent aussi
    Comme chez l'homme, les animaux possèdent également une phase de sommeil paradoxal, nécessaire pour rêver donc. Cette phase, durerait 200 minutes chez le chat ou le chien, contre une centaine de minutes pour l'homme. Pour les oiseaux, elle ne serait que de quelques secondes. En même temps, avec un si petit crâne. Si leurs rêves ne sont certainement pas aussi poussés que l'humain, ils existent donc et leur permettraient de créer des souvenirs. Ceci est valable uniquement chez tous les animaux à sang chaud. Les serpents et autres reptiles eux, n'ont pas les capacités pour le faire.

Voilà, vous savez tout. Ou presque.

Source : List Verse, Bored Panda, et List25