Crédits photo (creative commons) : Seth W.

Il y a des trucs qu'on remet au lendemain parce qu'on a la flemme, et d'autres qu'on remet au lendemain du lendemain, parce qu'on se dit qu'il existe une faible probabilité qu'entretemps, une apocalypse nucléaire rende superflu cet effort. La visite chez le dentiste fait partie de cette deuxième catégorie. Et on peut vous comprendre tant il est délicat d'être digne et brillant dans cette position faussement confortable. Non, vous n'aurez pas ce trait d'humour ravageur ni ce sourire assuré quand vous aurez des doigts gantés de latex dans la bouche et que vous entendez vrombir des instruments d'un autre âge sans oser les regarder. Laissez vous aller, vous aurez l'air cool après.

  1. Le filet de bave
    Celui qui refuse obstinément de se désolidariser de votre lèvre inférieure et de la faïence du crachoir. Vous n'aurez jamais la classe chez le dentiste, jamais.
  2. Votre regard quand il vous dit "je vais peut-être vous faire un peu mal"
    Ça fait dix bonnes minutes que vous êtes crispé, accroché à votre accoudoir, les fesses serrées, et il a attendu tout ce temps pour vous dire que votre calvaire va commencer maintenant ? "Peut-être". C'est même pas sûr. C'est trop demandé, un agenda précis ? "Détendez-vous, je vous ferai mal dans 10 minutes, c'est sûr."
  3. Quand vous devez faire une radio
    Par mesure de sûreté, le praticien est tenu de quitter la pièce le temps de faire une radio. En revanche, vous, vous serez bien gentil de ne pas bouger, l'index dans la bouche, au milieu de toutes ces radiations. En pareille situation, vous êtes content d'être seul, parce que vous avez l'air con. Et vous le savez.
  4. Votre propension à négocier
    Vous allez tenter le coup, à tout hasard, et demander à votre dentiste si, vraiment, il faut vous l'enlever cette dent de sagesse. On vous demandera de ne pas faire l'enfant, que vous êtes ridicule, et que non, il ne prendra pas votre argent pour reconsidérer sa position.
  5. Votre soumission permanente à des contraintes inacceptables
    Votre dentiste vous a fait patienter 25 minutes dans une salle d'attente sinistre avec des vieux "Paris-Match". Vous allez lui dire qu'il abuse ? Qu'il se croit tout permis ? Non, quand il vous accueillera, roulette à la main, vous allez lui dire que de toute façon, vous aviez pris votre journée, et qu'au moins dans son cabinet, il fait meilleur que dehors. Vous êtes une merde. Mais les dentistes font partie des intouchables, on ne peut pas vous blâmer.
  6. Vous avez VRAIMENT pris votre journée
    Vous n'aviez pas le cœur à aller au boulot avant et entendre des trucs aussi effrayants que "tu vas chez le dentiste ? Aie... tu crois qu'il va te dévitaliser la mâchoire ? J'ai un ami qui s'est évanoui de douleur comme ça...". Et aller bosser après, la lèvre ankylosée, le filet de bave prompt à jaillir et avec la trace de l'appui-tête dans les cheveux, hors de question.
  7. Vous avez regardé sur Internet où ça en était ces histoires de recherche d'un substitut à la roulette
    Quitte à déplacer votre rendez-vous de quelques années si ça avait des chances d'aboutir. Mais non, les dentistes utilisent encore un outil de forage pour faire le ménage dans vos dents. Le dentiste est très conservateur.
  8. Vous avez dit "OUI" un peu fort quand il vous a demandé si vous vouliez une anesthésie
    Et puis vous vous êtes souvenu qu'une anesthésie, c'était une piqûre, au fond du palais, ou dans la gencive. Du coup, vous avez demandé si il existait une anesthésie pour ne rien sentir quand on doit être anesthésié. Et il ne vous a pas répondu, il a juste secoué la tête, l'air dépité.
  9. Vous avez réussi à compresser vos vertèbres de 15 cm dans le fauteuil
    Comme si votre dentiste allait se dire "Ah... je ne peux plus utiliser la roulette, il est trop bas...". Toutes les trois minutes, votre dentiste vous a demandé de vous comporter en adulte et de vous redresser, et que non, ça n'est pas naturel d'avoir la tête rentrée comme ça dans les épaules.
  10. Vous avez raconté n'importe quoi quand votre dentiste s'est étonné de ne pas vous avoir vu en 4 ans
    Vous n'avez pas fait de visite de contrôle parce vous aviez des problèmes de mutuelle, que vous faisiez de l'humanitaire en Somalie, que vous faisiez des "auto-contrôles" devant votre glace et que de toute façon, vous avez mâché le moins possible depuis 4 ans. N'importe quoi. Vous êtes un pleutre, et pis c'est tout.

Et vous, vous avez un comportement honorable chez le dentiste ?