Même si tu n’as pas pris un seul kilo pendant ta grossesse, ton ventre a quand même fortement gonflé. C’est normal hein, y’a un bébé à l’intérieur (CQFD). Du coup, passé un certain stade, généralement à partir du 8ème mois, il devient de plus en plus compliqué de faire des choses simples, sans passer pour une vielle baleine échouée. Mais c’est pas grave, au bout d’un moment il va finir par sortir de là, et tu vas pouvoir retrouver une vie normale, promis.

1. T’épiler la shneck

Que celle qui a réussi à voir sa shneck pour pouvoir s’épiler à 9 mois de grossesse balance ses astuces, parce que perso j’ai tout essayé. Comment voulez-vous réussir à vous plier en deux, avec cet énorme ventre au milieu ? Le mieux étant de laisser tout ça en jachère, jusqu’à ce que vous ayez expulsé le rôti.

2. Te lever sans rouler sur toi-même

A la fin de la grossesse, on est plus proche de la tortue coincée sur le dos que de la future mère. Avez-vous déjà vu une femme enceinte de 8-9 mois essayé de se lever de son lit ? J’ai personnellement appelé ça la « technique de la roulade ».

3. Lacer tes chaussures

Difficile d’attacher ses chaussures ou encore pire de les lacer, quand tu as un ventre qui contient un bébé de plusieurs kilos au milieu. Si tu es enceinte en été, tu as bien de la chance, la tong est ton amie. Mais si tu accouches en janvier, bonne chance pour mettre tes bottes en cuir.

4. Marcher normalement

Tu passes ta grossesse à te vanter de réussir parfaitement à marcher normalement, te moquant des futures mères qui marchent en canard, comme si un énorme manche à balai était resté coincé dans l’endroit le plus sombre de leur anatomie. Et puis un jour, ton bébé décide de commencer à descendre dans ton utérus, et là, tu comprends.

5. Monter un étage sans être essoufflée

Déjà que tu dois porter ton propre corps qui a pris quelques kilos, tu dois aussi te coltiner ton bébé in utero, avec son liquide amniotique et son énorme placenta. Et tout ça vers la fin, ça pèse lourd! Tu as donc l’impression d’avoir fumé un paquet de clopes entier avant de monter un tout petit étage, à deux doigts de chercher de la Ventoline pour te calmer.

6. Regarder Babyboom sans pleurer

Avant ta grossesse, l’émission Babyboom te faisait limite flipper. Voir toutes ces mères expulser leur môme en hurlant était à deux doigts de te dégouter. Sauf que maintenant, à chaque cri de nouveau-né tu éclates en sanglots, en te disant que bientôt ça sera toi à leur place. Merci les hormones.

7. Dormir confortablement

Il te semble loin le temps où tu dormais d’une traite, bien calée dans tes oreillers, imperturbable. A 8 mois de grossesse, t’as mal au dos, aux seins, ton ventre te gêne, ton futur bébé décide de se taper des roulades à 5h du mat, et toi, tu ne dors plus ou alors très mal.

8. Passer une heure sans faire pipi

Plus ton bébé grossit, plus il appuie sur ta vessie. Et te voilà entrain de te lever tous les quarts d’heure pour aller pisser trois minuscules gouttes avant d’aller te rassoir, pour recommencer très peu de temps après. Le cycle infernal de la vessie de merde.

9. Regarder tes pieds quand tu es debout

A moins que tu ne chausses du 52, il est clairement très difficile de voir ses pieds en étant debout, à 8 ou 9 mois de grossesse, tant ton ventre te semble énorme. Ce n’est pas juste une impression, il est clairement énorme. Tu es donc incapable de dire quelles chaussures tu portes aujourd’hui, puisque tu ne vois rien.

10. Tenter des positions du Kamasutra

Tu peux continuer à faire des parties de jambes en l’air jusqu’à la fin de ta grossesse (sauf contre avis médical hein). Mais ne t’imagines pas que tu vas pouvoir tenter la position du marteau-piqueur, parce que même un simple missionnaire devient très compliqué à faire. Vive la levrette !

11. Marcher sans cogner ton ventre

Plus ton ventre grossit, moins tu arrives à te situer dans l’espace. Tu ne réalises pas forcément l’ampleur de ton volume, et tu peux très fréquemment te cogner le ventre en passant dans un couloir, ou bien faire tomber des objets qui seraient posés sur une table, juste parce que tu ne les vois pas.

Et toi, c’est quoi les trucs que tu as du abandonner à la fin de ta grossesse ? Spoiler: oui on sait, chaque femme et chaque grossesse est différente, pas besoin de crier au scandale parce qu’il y a des généralités écrites. Buvez une camomille. Bisous.