Parfois, le casting s’impose de lui-même. Si vous voulez faire un biopic sur Brad Pitt et que vous pouvez avoir Brad Pitt pour se jouer lui-même, tout fait sens. Parfois, ce n’est pas le cas. On opte pour un acteur et les boucliers se lèvent aux cris de SPARTAAAAA, alors on ne sait plus quoi faire sinon faire une macarena sur les boucliers en espérant que ça se tassera.

1. Les nains dans la trilogie du Hobbit

Rapetisser artificiellement des gens plutôt que de prendre des vrais nains, c’est le genre de truc qui fait dire aux acteurs nains qu’on leur pique tous leurs rôles et que c’est pas juste. Ils n’ont pas tort. Surtout que Gimli, bon, il est fatigant, quand même.

2. Daniel Craig dans James Bond

« Mais il est blond ». « Mais il a pas du tout la classe ! ». « Mais il a l’air d’un gros beauf ». Les gardiens du temple n’étaient pas contents. Puis il a réussi son coup. En même temps, ce n’était pas difficile de battre Roger Moore et Pierce Brosnan.

3. Heath Ledger en Joker

« Mais pourquoi ? » « Comment tu veux qu’il fasse mieux que Nicholson ? » « Ledger c’est juste un gros tocardo ! » Et tutti quanti et oscar posthume.

4. Sofia Coppola en Mary Corleone dans Le Parrain 3

Winona Ryder avait décliné le rôle, et Coppola a décidé de la remplacer au pied levé par sa fille, Sofia. Sa performance a été moquée et le film aussi. En réalité, le film est plutôt bon et sans réaliser la performance de la décennie, Sofia s’en sort honorablement.

5. John Wayne en Gengis Khan dans Le Conquérant

Pour jouer Gengis Khan, John Wayne s’est déguisé en Mongol ridicule. Le film n’est même pas sorti tellement il était nul et la performance de John Wayne est devenue culte à ses dépens. En plus, tout le monde a chopé un cancer.

6. Depardieu en Strauss-Kahn

Dans Welcome to New-York, Depardieu joue Strauss-Kahn et fait de la peine à tout le monde. Le film en lui-même était un objet de polémique, mais le choix de Depardieu, alors en pleine tempête médiatique compte tenu de ses accointances avec la Russie et ses prises de position politiques sur la scène nationale a nourri toutes les discussions.

7. Johnny Depp en Tonto

Dans Lone Ranger, Johnny Depp joue Tonto, un Indien d’Amérique. Et, comme prévu et comme il le fait depuis les Pirates des Caraïbes, Johnny Depp minaude pendant trois plombes à l’écran. Sans compter que le choix de Depp pour jouer un Indien a suscité beaucoup d’émoi aux Etats-Unis (surtout qu’apparemment, il appuie sur tous les stéréotypes possibles).

8. Robert Pattinson en Edward Cullen

Quand Pattinson a été choisi pour jouer dans Twilight, la communauté des fans des bouquins a tout simplement pleuré. Trop tristous, les mecs. Ensuite, ils ont crié au génie, avant de se détourner de Pattinson lorsqu’il a dit qu’il trouvait les films à chier.

9. Idris Elba en Heimdall

Le choix d’Idris Elba pour jouer Heimdall dans la saga Thor a créé l’émotion chez les fans, essentiellement parce qu’Elba était noir, contrairement à Heimdall, dans les comics. Finalement, tout le monde s’est accordé à dire qu’Elba jouait bien. En plus le mec cumule puisqu’il a été victime d’une polémique similaire quand son nom a été évoqué pour prendre la relève de James Bond.

10. Tom Cruise en Lestat dans Entretien avec un vampire

L’auteur du bouquin, Anne Rice, y croyait pas trop à Tom Cruise pour jouer Lestat. Elle était sceptique sceptique. Et puis finalement, après avoir vu le film, elle était super contente.

TOUT EST BIEN QUI FINIT BIEN.

Sinon, le choix de Pierre Galouise pour jouer un passant dans Bref fait beaucoup jaser.