Faire un enfant, c’est bien, c’est cool. Sauf si tu le fais uniquement pour poster des photos de lui sur Facebook, là ça devient carrément relou. Le seul petit hic, c’est que ton petit morveux, il a besoin d’habits, de nourriture, d’une chambre, d’un landau… Et tout ce bordel, ça coûte une blinnde !

1. 75% des parents ne lâcheront pas plus de 2000 euros pour la naissance de leur enfant

Et en même temps, on les comprend. Le morveux ne fait pas plus de 4 kilos, il n’est pas plus grand qu’un sac à dos alors quelle idée d’aller dépenser des mille et des cents pour lui. La moitié des parents dépense entre 500 et 1500 euros (oui cette fourchette est large) et franchement, c’est bien plus raisonnable.

2. 27% des parents du Nord s'en foutent de prévoir leurs dépenses et pratiquent le yolo

Et ouais, dans le Nord, on vit au jour le jour. Pourtant, à l’échelle de la France, les futurs parents ont plutôt tendance à fortement anticiper l’arrivée d’un enfant (66% d’entre eux), surtout dans l’Est. Faut dire qu’ils n’ont un peu que ça à foutre…

3. Le mode de garde est la dépense la plus importante, elles se font pas chier les baby-sitters

Et bah oui, faudra raquer pour que ton mioche se fasse garder par une nounou satanique qui va probablement invoquer Lucifer pendant qu’il pionce tranquillou dans son petit landau. Et ne jouez pas les étonnés quand elle exigera que vous la raccompagnez en voiture parce que vous êtes rentrés à 4h du matin au lieu de minuit. Merci bien.

4. La moitié des parents font leurs achats de matériel de puériculture en ligne

Les gars n’ont pas peur quoi. De toute façon, ce n’est pas leur morveux qui va se plaindre parce que la marque de vêtement taille trop grand ou que les couleurs sont beaucoup plus délavées que sur la photo. Ou alors il est très très en avance… Il est peut-être même précoce…

5. 21% envisagent de racketter des membres de leur famille pour subvenir aux besoins du nouveau-né

Bon, d’accord, le terme « racketter » est un peu fort, préférons « emprunter ». Reste que c’est certainement plus simple de taper dans les réserves de Papa-Maman plutôt que de faire comme 27% des jeunes parents et de puiser dans ses propres économies… On dit ça, on dit rien.

6. 1/3 des parents n'ont aucune idée du prix de l'arrivée d'un enfant

Bah bravo les blaireaux… Ça copule comme des petits lapins mais c’est pas foutu de faire un tableau d’estimation quant aux dépenses relatives à la naissance de vos gamins. On vous félicite pas. Mais alors pas du tout.

7. 18% des parents ont déjà acheté les affaires de leur gosse à un vide-grenier

C’est-à-dire que là on est sur de l’occasion d’occasion. Vous avez bien de la chance que votre gosse ne soit pas capable de se rendre compte qu’il porte les habits d’un illustre inconnu parce que, croyez-moi, si c’était le cas, il vous en aurait mis plein la tronche. À juste titre.

8. Lorsqu'ils achètent du matos pour leur enfant, les parents font d'abord attention à la solidité de l'objet

Vient ensuite le prix (faut pas déconner non plus) et la durée de vie (parce qu’ils ont prévu de laisser leur gamin dormir dans un landau jusqu’à ses 28 ans.)

9. Actuellement, 57% des parents ont un gosse de moins de 18 ans

Ce qui signifie qu’il est soit en pleine crise d’adolescence, soit en train de se faire tej par toutes les universités de France à cause de ParcourSup, soit qu’il mouille encore son lit. Dans tous les cas, on leur souhaite bien du courage et on est content de ne pas être à leur place.

10. 42% des parents s'équipent en grande surface

Sachez que ce sont les franciliens qui fréquentent le plus les magasins spécialisés dans la petite enfance. Ce qui est logique quand tu cherches des jouets en bois sans gluten pour ton gosse et que tu le nourris au lait de soja. Beaucoup trop de clichés empreints de mépris dans une seule phrase. Mes excuses.

Bref, les morveux, ça coûte une blinde. C’est bruyant. Et c’est vraiment moche à la naissance. Mais on les aime quand même à la folie après les avoir pondus (et non pendant), et c’est ça qu’c’est beau.

Source Image : Aslysun/ Shutterstock