L’Accident Vasculaire Cérébral est un phénomène pris très au sérieux, tellement qu’il existe désormais la Journée Mondiale de l’AVC et devinez quoi, ça tombe aujourd’hui. Mais selon notre enquête, cela n’a aucune corrélation avec l’anniversaire de Robert Pirès…

Il est donc temps de rappeler quelques informations relatives à ce genre d’attaque contre laquelle il est bien difficile de se prémunir et qui peut nous surprendre à tout moment. On veut pas vous faire flipper hein, mais bon on trouve qu’il y a quelques raisons de flipper. Mais flippez pas hein. Enfin juste un peu.

1. Il touche une personne sur 600 dans les pays occidentaux chaque année

Si vous avez 599 amis sur Facebook, tout d’abord ce serait pas mal de faire un peu de ménage parce que c’est beaucoup trop. Mais surtout vous pouvez considérer que statistiquement, il y en a un de vous qui aura un de ces quatre matins bien du mal à mettre à jour ses statuts.

2. C'est la première cause de handicap physique de l'adulte

Loin devant le parapente et la pratique de la Tecktonik.

3. Seulement 25 % des gens victimes d'un AVC pourront travailler à nouveau

Une personne sur quatre, parmi celles prises en charge dans les 90 minutes suivant l’attaque, s’en sortiront indemnes. Pour les autres, une nouvelle vie commence (ou une ancienne vie s’arrête, c’est selon).

4. 5,5 millions de personnes meurent d'un AVC chaque année

Et 10 % des survivants souffrent d’un handicap nécessitant un placement en institution. D’ici 2030, la mortalité devrait passer à 7,8 millions.

5. Même en survivant à un AVC, on n'est pas forcément sorti d'affaire

Les chances de faire une rechute mortelle dans les 3 mois sont de 30 % et de 70 % à une échelle de 5 ans. A terme, on observe que 100 % des victimes d’un AVC meurent un jour, toute la communauté scientifique s’accorde sur ce point.

6. C'est la 2e cause de décès dans le monde

KEUUUUUUUUUUUAAAAAAAA ? Moi même j’ai personnellement halluciné sur ce constat.

7. On compte 4 principaux facteurs à risque

Parmi lesquels l’alcoolisme et l’âge. Mais d’autres facteurs dits « moyens » viennent s’ajouter, le diabète, le tabac, les infections, les antécédents familiaux, l’obésité, l’usage de drogues (y compris le cannabis) ou un état dépressif. Évitez donc d’avoir des cas dans votre famille et faites attention à ne pas vieillir.

8. 120 millions de neurones disparaissent par heure lors d'un AVC

Chaque minute compte pour ne pas être condamné à regarder NRJ12 toute sa vie…

9. Le traitement lié aux AVC représente 4 % des dépenses de santé dans les pays développés

On est donc tous concernés, en ces temps de crise. Alors c’est pas le moment de venir nous emmerder avec vos montures de lunettes qui sont mal remboursées.

10. Une personne sur dix ne connait pas les premiers symptômes d'un AVC

« V.I.T.E. » pour « Visage paralysé », « Inertie d’un membre », « Trouble de la parole » et « En urgence » on appelle le 15 ou le 112. Une grimace suspecte, la perte de motricité d’un bras, des difficultés d’articulation, on ne perd pas de temps à dire « Tu devrais te voir dans une glace, t’as vraiment l’air con! » et on appelle les urgences.

11. Il y a un AVC toutes les 4 minutes en France

Depuis le début de ce top, ça fait déjà un AVC. Sauf si tu lis lentement. Et sauf si c’est toi qui fais un AVC (ce qui expliquerait pourquoi tu lis aussi lentement).

12. Et selon toi, qu'est-ce qui est le mieux ?

vs

AVC

VLC

Fais ton choix en cliquant sur l'une des images

Si proches, et pourtant si différents.

Maintenant, vous savez. C.

HAHA. Vous l’avez ? C.

Bah quoi ? il faut savoir rire aussi.

Source : Ameli, OMS, INSERM