Ça y est, vous avez trouvé le mec ou le femme parfaite avec qui vous avez envie de vous reproduire, et vous commencez à vous poser 3 milliards de questions sur les statistiques autour de la conception. Pas de panique, si ça doit se faire, ça se fera. Et heureusement, on est en 2018, y’a plein de possibilités pour que ça fonctionne. Et si ça ne marche pas, y’a d’autres solutions aussi. Pas de pression !

1. L’âge moyen des femmes qui tombent enceinte en France est de 28,5 ans

Mais ça dépend aussi des régions. A Paris par exemple, les femmes tombent enceinte vers 30 ans, rapport à l’avancement de la carrière sûrement. En tout cas, plus on avance dans les années, plus les femmes décident d’avoir un enfant tard.

2. Les femmes ont 84% de chances de tomber enceinte après un an sans contraception

C’est assez rare celles qui tombent enceinte du premier coup, ou avec juste un oubli de pilule ou une capote qui craque. Chaque corps est différent ! Donc si tu mets du temps à tomber enceinte, ne panique pas au bout de 2 mois.

3. L’âge le plus fertile des femmes est à 20 ans

Après cet âge, ça diminue un peu, surtout à partir de 30 ans. Après 35 ans, ça chute encore plus. Mais ça ne veut pas dire qu’il est impossible d’avoir un enfant après 35 ans, juste que ça prendra peut-être un peu plus de temps.

4. Après 45 ans, c’est chaud

A 45 ans, avoir un enfant est vraiment très rare. De plus, les femmes qui tombent enceinte à cet âge sont aussi beaucoup plus exposées au risque de fausses couches, de malformation du foetus, ou d’accouchement compliqués. Mais encore une fois, ça ne sont que des statistiques et chacun fait ce qu’il veut.

5. Les hommes sont plus fertiles entre 30 et 34 ans

Après, comme pour les femmes, c’est plus chaud. On entend toujours dire qu’un homme peut procréer jusqu’au bout de sa vie: c’est pas forcément vrai. Avoir des spermatozoïdes ne veut pas dire qu’ils sont forcément vaillants jusqu’à 70 ans.

6. Une FIV a 20 à 24% de succès par cycle

La FIV (Fécondation In Vitro), est un moyen d’aider à la conception, mais de façon médicalisée. Cette technique permet à de nombreux couples qui n’arrivent pas à concevoir, d’avoir un bébé. Les 3/4 des grossesses donnent lieu à une naissance, ce qui est assez rassurant.

7. 22% des grossesses faites par FIV donnent des jumeaux

Puisque plusieurs embryons sont implantés dans l’utérus à chaque FIV (2 pour une femme de 35 ans, et 3 pour une femme de 40 ans), certains embryons ne bougent pas, restent où ils sont, et donnent des jumeaux (ou des triplés).

8. Dans le monde, 80 millions de couples sont concernés par l’infertilité

Ça fait quand même un paquet. Ça peut avoir un côté rassurant de se dire qu’on est pas seuls, même si c’est vraiment pas facile à vivre. Heureusement, entre les FIV, la PMA, la GPA et l’adoption, avoir un enfant est toujours envisageable.

9. 200 000 enfants sont nés grâce à la FIV

C’est plutôt cool de se dire que ça marche à ce point, et surtout que ce chiffre ne fait qu’augmenter d’années en années, grâce aux prouesses de la science. Vive la médecine !

10. Les jeunes mamans de 40 sont de plus en plus nombreuses

Elles n’étaient que 8000 en 1978, et étaient 28 000 en 2007. Les mentalités changent, le désir d’enfant n’est plus au centre de la vie des femmes, et la grossesse est un réel choix, pas une obligation sociale. YOUPI !

Source: http://www.fertilite-info.fr