Et voilà, cette saison 10 de Top Chef s'achève, il est temps de connaître le grand gagnant ! On vous dit à l'année prochaine !

Top partenaire [?]

IT’S THE FINAAAAAL COUNTDOOOOOWN TOUDOUDOUUUUUUUUU TOUDOUTOUDOU

 

Et voilà les copains, on y est ! LA FINALE. La grande finale de Top Chef après des semaines de concours, de cuisine, de Bretagne, de Japon, de Merouane, de gifs, de larmes, de sang, de foin et de chefs. Ça se joue entre deux gaillards, Samuel et Guillaume (il est breton). Comme d’hab, ils seront aidés pour la dernière épreuve par tous les anciens candidats. Mais allez, pas le temps de niaiser c’est parti !

1. Le lieu de la finale est pas dégueulasse

Excusez nous, on parle carrément d’un Hotel royal, à Evian.

Source ? Stéphane Rotenberg.

2. Plouf plouf

C’est le moment de la constitution des équipes et on est bien contents de tous les revoir, pour une fois.

Samuel : Florian – Damien – Merouane – Marie Victorine

Guillaume (qui est breton) : Baptiste (car il est breton) – Alexia (car elle est bretonne) – Maël (car il est breton) – Camille (car elle a été une fois en Bretagne)

Étonnamment, c’est la jeune Camille qui est choisie en dernier. Courage Camille.

3. Merouane est en forme

Deux minutes d’épreuve et ça envoie déjà des vannes dans tout les sens. On espère que Samuel a pris du Doliprane.

4. On a faim

Mix asiatique-européen pour Samuel avec des références aux cuisines asiatiques et belges, notamment. On aime beaucoup le dessert en référence à Magritte (car on adore « La Joconde »).

Pour Guillaume (qui est breton), beaucoup plus classique. Fidèle à lui même. Qui est breton.

5. On a un nouveau slogan

Samuel qui fait cuire les champignons : « Deux plaquettes de beurre, on n’a pas peur« .

Hé bien, nous allons appliquer cette formule magique à chaque plat désormais. Merci Samuel.

6. Qu'on a eu le raviolgate

Samuel veut absolument que ses ravioles soient en forme de triangle, alors que ça va prendre trois plombes. Hors, comme dirait Merouane : « le client il veut que ça soit bon, il s’en fout que ça soit en forme de triangle, de parallélépipèdes ou de Tour Eiffel. »

On valide. Quoique un ravioli en forme de Tour Eiffel …

7. Etchebest est taquin

Non mais regardez ce regard archi inquiétant.

 

SÉCURITÉ.

8. Que Stéphane a fait un petit speech

Il est toujours bon de rappeler qu’on évite au maximum le gâchis dans Top Chef et que les restes des aliments non préparés vont directement à la Croix Rouge à chaque épreuve. Soit 7 tonnes de nourriture fournies à l’association.

9. A TABLE

Les entrées sont servies, place à la dégustation.

  • Samuel : ça pique un peu, la présentation est pas folle mais ça marche bien et ça fait son petit effet.
  • Guillaume (qui est breton) : « un peu simplet » (le plat) mais efficace.

Les plats

  • Samuel : Les goûts sont là, la prise de risque paye.
  • Guillaume (qui est breton) : Malgré une cuisson galère, le plat est bon mais la sauce est fade.

Les desserts

  • Samuel : Un dessert absolument incroyable visuellement, trompe l’œil parfait et belle référence. Et en plus, c’est bon.
  • Guillaume (qui est breton) : Visuellement pas incroyable, mais encore une fois, ça marche bien.

Deux menus aboutis, ça promet d’être serré !

10. THE WINNER IS ...

Ce fût serré. Très. Tout les jurys ont voté l’égalité entre les deux chefs. Et pareil côté clients avec une victoire à seulement 53% des votes.

Mais c’est finalement Samuel qui l’emporte. Une victoire méritée, pour une fois la prise de risque en finale a fonctionné. Bravo aux deux candidats, c’était du haut niveau.

11. Les mamies c'est les meilleurs

C’EST PAS VRAI, ON N’A PAS PLEURÉ.

12. Bonus : le gif de la saison est ...

Élu à l’unanimité par un jury composé de moi même : la définition du tiramisu. Haut la main. Bravo.

Et voilà, c’est fini. Une belle finale, et un beau vainqueur ! Merci à vous de nous avoir suivi encore cette année, on espère vous revoir la saison prochaine pour encore plus de cromesquis !

Bisous les Topchefos.