La chanson, c’est un concept assez libérateur où certains passent par le vibrato pour crier leur haine et d’autres écrivent des chansons d’amour aux yeux du monde comme ils écriraient dans leur journal intime (coucou Taylor Swift). Et puis il y a ces stars du show-biz en gueguerre avec le concurrent du moment qui ont trouvé plus malin de se clasher en chanson. L’un dans dans l’autre, nous public, on en raffole.

1. Taylor Swift VS Katy Perry : Bad Blood / Swish Swish

Leur gueguerre remonte à 2013 et depuis, ça n’arrête pas mais pour faire simple : un danseur de la bande à Taytay l’a quittée pour rejoindre Katy Perry sur sa tournée. Taylor y voit là une véritable trahison et écrit Bad Blood, où elle parle d’une ancienne amie qui l’a profondément blessée à base de « Avais-tu besoin de faire ça, je pensais pouvoir te faire confiance, avais-tu besoin d’anéantir ce qui brillait et qui maintenant est rouillé » et tutti quanti. Katy Perry répond avec Swish Swish, un morceau franchement pensé pour faire penser à « Swift » à coup de « Ton jeu est dépassé, tu devrais prendre ta retraite (…) marrant que mon nom continue à sortir de ta bouche ». C’est moche, mais grisant.

2. Kanye West VS Taylor Swift : Famous / Look What You Made Me Do

En 2009, Taylor a été humiliée en public lors des MTV VMA’s quand Kanye West avait interrompu son discours, et clamait haut et fort que Beyoncé méritait le prix plutôt qu’elle. Depuis, c’est le DRAME. Kanye a balancé dans Famous : « Je sens que moi et Taylor on a encore une chance de faire l’amour / Pourquoi ? J’ai rendu cette garce célèbre » ce à quoi elle répond « Je n’aime pas le rôle que tu m’as fait jouer, l’imbécile. Je ne t’aime pas ». Regarde ce que tu m’as fait faire. » dans la chanson Look What You Made Me Do.

3. Mariah Carey VS Eminem : Bagpipes from Baghdad / Obsessed

En 2009, Eminem rappait « Mariah, qu’est ce qu’il s’est passé, pourquoi on a cassé ? » longtemps après une petite histoire d’amour qu’apparemment tout le monde avait oublié. Mariah, fidèle à elle-même, rétorque : « Tu délires, mon garçon, tu perds la tête. Pourquoi est-ce que tu es obsédé par moi ? ». En toute simplicité.

4. Antoine VS Johnny Hallyday : Les Élucubrations / Cheveux Longs, Idées Courtes

Nous sommes dans les années 1960 : Antoine tacle son aîné à base de « mettre des avions dans les couloirs du métro, et Johnny Hallyday en cage à Médrano » dans la chanson « Les Élucubrations » où il compare donc Jojo à un animal de cirque. Johnny contre-attaque : « Si les mots suffisaient pour tout réaliser, assis sur son derrière avec les bras croisés, je sais que dans une cage je serai enfermé , mais c’est une autre histoire que de m’y faire entrer. » On ne connaissait pas ce Johnny là mais on adore.

5. Booba VS Rohff : Wesh Morray / Wesh Zoulette

Après une série de tacles inter-Twitter, Booba pique Rohff dans « Wesh Morray », morceau dans lequel il s’en prend indirectement à Rohff, qui l’a notamment accusé de mentir sur ses origines sociales, puisqu’il vient de Boulogne-Billancourt. Rohff réplique avec « Wesh Zoulette », on ne peut pas faire plus clair.

6. Taylor Swift VS John Mayer : Dear John / Paper Doll

Bah alors Taylor, un certain goût pour le drama on dirait ? Cette fois-ci, notre ex-country girl reproche à John d’avoir été un peu dur avec elle, « trop jeune pour qu’on se foute de sa gueule ». Peu de temps après, Mayer réplique avec « Paper Doll », une musique qui se moque allègrement de la naïveté de son ex-petite amie en chantant « Tu es comme vingt-deux filles en une et aucune d’elles ne sait pour quoi elle s’enfuit, était-ce tout simplement trop loin pour tomber? ». La sphère internet a vite compris qu’il parlait de Taylor, rapport au chiffre « 22 », clin d’oeil au morceau de Taylor Swift.

7. Justin Timberlake VS Britney Spears : Cry Me a river / Everytime

Dernier mais pas des moindres. Ces tacles là sont plutôt tragik & romantik mais nullement passés inaperçus : on parle quand même de Britbrit et J-T, deux icônes d’une génération. Justin ne comprend pas pourquoi il s’est fait cocu par Brit dans « Cry Me a River » (avec une nenette qui ressemble fortement à Britney dans le clip), ce à quoi Britney lui demandera pardon dans une jolie mais dramatique berceuse « Everytime » : « J’ai peut-être tout gâché, je t’en prie pardonne-moi, ma faiblesse a causé ta douleur, et cette chanson c’est mon pardon ». Awwww.

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?