On a tous eu l’impression d’avoir déjà entendu un air de musique quelque part. Le fameux « j’connais ça ?! » Et vous savez pourquoi ? Parce que la chanson, le rock’n’roll, le rap… ne sont parfois qu’escroquerie. Ou juste la preuve que les grandes idées dans la musique sont éternelles. Voici un tour d’horizon de dix bonnes arnaques reprenant un thème musical connu.

  1. Serge Gainsbourg – Lemon Incest d’après l’étude n°3 Opus 10 en Mi majeur de Frédéric Chopin : s’il fallait n’en garder qu’un dans ce top, ça serait Gainsbourg. Car il a eu l’audace de faire chanter sa fille d’une voix à peine audible. Car le thème musical est totalement réinterprété sans pour autant dénaturer l’œuvre originale. Car le sujet est provocant. Car, malgré le son de batterie des années 80, c’est beau à pleurer.
  2. NTM – That’s My People d’après le prélude en Mi Mineur, Op. 28, No. 4 de Frédéric Chopin : les groupes de rap exploitent des samples de tout genre. Pour That’s My People (1999, déjà) les Nique Ta Mère s’attaquent à la musique classique pour faire un titre qui lui aussi est devenu un classique. Merci qui ? Merci Chopin !
  3. The Verve – Bitter Sweet Symphony d’après The Last Time » des Rolling Stones : le thème principal de Bitter Sweet Symphony est issu d’une reprise de la chanson « The Last Time » (1965) des Rolling Stones par le Andrew Oldham Orchestra. Suite au procès lancé par ABKCO Records, possesseur du catalogue des Rolling Stones, The Verve a perdu la totalité des droits d’auteur de la chanson et les crédits d’écriture sont désormais attribués conjointement à Richard Ashcroft (leader du groupe), Mick Jagger et Keith Richards.
  4. MC Solaar – Le Nouveau Western d’après Bonnie and Clyde de Serge Gainsbourg : hommage de Claude MC Solaar à Serge Pervers Gainsbourg. Au-delà du sample de Bonnie And Clyde, retenons la qualité du texte et n’oublions jamais que MC Solaar fut l’un des premiers ambassadeurs du rap en France.
  5. Charlélie Couture – Ma Marseillaise à Moi, version folk de La Marseillaise : la version tranquille de Charlélie de l'hymne guerrier écrit par Claude Joseph Rouget de Lisle en 1792 pour l’armée du Rhin, à la suite de la déclaration de guerre de la France à l’Autriche n'a pas mobilisé des paras enragés. Même les militaires les plus nationalistes ont un petit cœur qui bat.
  6. Maurane - Sur un Prélude de Back : Bach était une boite à tube et ne reculait devant aucune facilité pour populariser la musique classique. Bref, Bach avait tout pour devenir le meilleur pote de Maurane et la chanteuse belge s'est copieusement servi des arpèges de piano égrainés par le compositeur pour poser sa voix.
  7. Mirwais – Disco Science d’après Cannonball des Breeders : Mirwais fut le guitariste et compositeur du groupe Taxi Girl de 1978 à 1986 (Cherchez Le Garçon), a produit trois albums pour Madonna de 2000 à 2005 et il est également l’auteur du titre Disco Science. Souvenez-vous que le sample principal utilisé provient de Cannonball des Breeders, l’excellent groupe de Kim Deal.
  8. Serge Gainsbourg – Initials BB d’après la Symphonie n° 9 dite « Du nouveau monde » de Dvorak : comme chacun le sait, Initials BB est a été créée après la rupture d’avec Bardot. Les arrangements sont d’Arthur Greenslade, un habitué de travail avec Gainsbourg, qui arrangea aussi le titre Goldfinger interprété par Shirley Bassey pour le James Bond du même nom.
  9. Serge Gainsbourg – Jane B d’après le prélude en Mi mineur, Op. 28, No. 4 de Frédéric Chopin : NTM. Gainsbourg. Même combat p’tit gars. Et c’est superbe. Il faut dire qu’il en a pompé des thèmes musicaux le mec. Mais il avait le bon goût de choisir de la qualité pour ne pas faire dans la musique « popu », lui qui savait, non sans rire, le sens du mot « faire ». Imaginez s’il avait voulu sampler La Danse des Canard…
    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=bbUUwJxpW88
  10. Thierry Mutin - Sketch of Love: reprise sans trembler la Sarabande de Haendel. Ça fait un peu mal de voir du Haendel sur Bide et Musique, mais Thierry Mutin réusit cette performance haut-la-main.
  11. Menelik - Je me souviens : "c'est comme un chanson dont les paroles semblent familières..." Ouais, la musique aussi nous dit quelque chose. Manifestement, Menelik se souviens surtout du canon en Ré Majeur pour trois violons de Johann Pachelbel
    http://youtu.be/EwyOfmlv_Ok
  12. Sweetbox - Everything's gonna be alright : Bach est décidément toujours dans les bons coups et son "Aria" méritait bien un petit beat pour être remis au goût du jour. Mais juste avec des violons et des choeurs, ça marche bien aussi.
    http://youtu.be/lNyjkRlgO5s

Et vous, vous en voyez d'autres ?

Crédits photo (creative commons) : Ivan Zuber