Une récente et très sérieuse étude aurait prouvé qu’il y a bien des explications scientifiques derrières ces petits morceaux du quotidien qu’on écoute pour avoir la banane. Selon le neuroscientifique Jacob Jolij, ces feel good songs sont calculées à partir de certains critères : le tempo (minimum 150 battements par minute), l’utilisation d’une tonalité majeure, et bien sûr le contenu positif des paroles. Je suis au regret de vous dire que Radiohead et Barbara ne figurent pas dans ce top.

1. Don't Stop Me Now - Queen

Un rythme endiablé avec des harmonies pianistiques à s’en déboiter le popotin et Freddie Mercury qui te crie à gorge déployée dans les oreilles qu’il faut pas l’arrêter parce qu’il passe le meilleur moment de sa vie, donc par extension toi aussi. Don’t Stop me Now c’est et ce sera toujours la potion magique à une soirée qui s’essouffle et je dis ça en connaissance de cause, toutes mes soirées sont nazes.

2. Dancing Queen - ABBA

Là non plus aucune surprise, Dancing Queen est la reine de tes soirées gin to, paillettes, et collants troués mais pourquoi au juste ? Pour sa magnifique production accrocheuse et euphorique, pour son message qui prône une jeunesse dorée et insouciante face à la noirceur du monde ? Frida Lyngstad (la brune) aurait confié à the Guardian qu’elle a éclaté en sanglots en écoutant la musique de ses acolytes et Anita : « C’est par pur bonheur que j’aurais la chance de chanter cette chanson, qui est absolument la meilleure qu’Abba ait jamais faite. » Bonheur partagé à très grosse échelle.

3. Good Vibrations - Beach Boys

Bon je crois que tout est dans le titre. Cette chanson c’est celle qui t’apporte des ondes d’UV et des vibes californiennes à domicile sans passer par la case départ et c’est aussi une jolie preuve que la pop un peu sucrée peut-être par la même occasion super créative.

4. Uptown Girl - Billie Joel

Je dis pas ça parce que Billy c’est mon préféré de tous les Billy mais j’attribue tout particulièrement à ce morceau la palme du titre qui fait le plus gigoter la tête de gauche à droite en l’espace de 3 minutes. (et là vous êtes en train de reproduire ce mouvement de tête et vous avez bien raison, je le fais aussi, on est pas bien là ?)

5. Eye of the Tiger - Survivor

Devenu l’hymne d’une génération battante et qui n’a peur de rien, Eye of the Tiger sera toujours là pour toi dans les moments les plus durs pour te rappeler que toi t’as aussi t’as un félin qui sommeille en toi et ne demande qu’à rugir. Ah et ça donne aussi un peu envie de mettre un slip à rayures rouges et de frapper des gens avec des gros gants.

6. I’m a Believer - The Monkees

« Et puis j’ai vu son visage, maintenant j’y crois, plus l’ombre d’un doute dans mon esprit, je suis amoureux et j’y crois, je ne pourrais jamais la quitter même si j’essayais » c’est quand même hyper porteur d’espoir surtout avec comme toile de fond un petit « toudoum toum toum toum toum toum » bien californien comme on aime.

7. Girls Just Wanna Have Fun - Cyndi Lauper

Une fois n’est pas coutume, il suffirait de jeter un coup d’oeil aux paroles pour comprendre à quoi on à affaire ; une nana rebelle qui s’en fout de tout et veut juste s’éclater. Mais la force de ce morceau c’est surtout cette instru so eighties qui a défini un genre et une génération pop, sourire, bleu électrique et tonus 24/7.

8. Livin’ on a Prayer - Bon Jovi

Je ne vous cache pas que c’est un peu la surprise rock de ce classement mais pour avoir vécu à Dublin, et avoir eu quelques échos d’amis gallois, il faut avouer que cette ritournelle, que dis-je, symphonie a marqué la culture anglo-saxonne pour toujours et c’est vrai que ça donne bien envie d’envoyer valdinguer des guitares et faire un câlin à son voisin.

9. I Will Survive - Gloria Gaynor

I Will Survive est un peu au foot ce que Eye of the Tiger est à la boxe, mais en plus patriote et fédérateur, genre de ouf. Quoi qu’il en soit, 40 ans après, ce morceau est toujours une petite bombe de good vibes et pour encore un bon bout de temps.

10. Walking on Sunshine - Katrina & The Waves

C’est un peu la chanson que tout le monde connaît sans avoir jamais trop su comment on l’a connue. Preuve supplémentaire s’il en fallait une qu’il n’y a pas mieux que les années 1980 pour avoir la patate.

J’ai écrit à Jacob Jolij pour que « allez les bleuuuus, on est tous ensembleuuuuh » figure dans la liste de 2020.