Après le top des 10 chansons engagées (hors France), revenons à notre cher Hexagone, lieu de révolutions, de grèves et de manifestations et donc terreau fertile pour la rébellion chantée (ou pas d'ailleurs).

  1. Jean Baptiste Clément – Le temps des cerises
    Une des plus belles chansons de la langue française. Un des plus beaux poèmes de la langue française. Hommage éternel aux communards.

  2. Serge Reggiani – Le déserteur
    La mythique chanson antimilitariste de Boris Vian, ici précédée par le Dormeur du val de Rimbaud, et magnifiée par la voix de Serge Reggiani.

  3. Renaud – Où est-ce que j'ai mis mon flingue ?
    Evidemment, on aurait pu en choisir bien d'autres, tant le (alors) titi parisien des années 70 et 80 a pu mettre sa musique au profit de toutes les revendications libertaires possibles et inimaginables, mais nulle part ailleurs n'est ici mieux résumé l'art de Renaud : « J' veux qu' mes chansons soient des caresses,/Ou bien des coups d' poings dans la gueule./A qui qu' ce soit que je m'agresse,/J' veux vous remuer dans vos fauteuils. »

  4. Léo Ferré – Ils ont voté
    La réponse du grand anar au peuple gaulliste, après que celui-ci s'était rendu redonner sa confiance au Général pour en finir avec mai 68 : "Dans une France socialiste, je mettrais ces fumiers debout/À fumer le scrutin de liste jusqu'au mégot de mon dégoût/Et puis assis sur une chaise, un ordinateur dans le gosier/Ils chanteraient La Marseillaise, avec des cartes perforées/Le jour de gloire est arrivé."

  5. NTM – Qu'est ce qu'on attend ?
    Pour ces paroles magnifiques : "Brûler les vieux/Et les vieilles, faut bien qu'un jour ils paient/Le psychopathe qui sommeil en moi se réveille/Où sont nos repères ?/Qui sont nos modèles ?/De toute une jeunesse, vous avez brûlé les ailes/Brisé les rêves, tari la sève de l'espérance.", même si papa n'avait pas tout à fait tort de répondre à l'engouement de son fils pour le groupe de St Denis : "Oui, c'est bien beau, mais c'est pas une raison de brûler mamie".

  6. Zebda – Le bruit et l'odeur
    En réponse à un Chirac (il est vrai éméché) qui avait cru bon de défendre les élans xénophobes du « bon français », en fustigeant le cumul des allocations (classique) mais aussi (donc) le bruit et l'odeur (classieux).

  7. Hugues Aufray – Les crayons de couleur
    Cette merveille de chanson antiraciste est une adaptation d'un titre américain, et pour la petite histoire, les paroles françaises sont signées Pierre Delanoé, aussi grand parolier qu'il était un grand réac.

  8. Johnny Hallyday – Cheveux longs, idées courtes
    Eh oui ! Johnny aussi s'est engagé. Enfin un engagement tout personnel... contre ceux qui voulaient le mettre en cage à Medrano.

  9. Michel Sardou – Je suis pour
    Parce qu'il ne sera pas dit ici que Topito est un site assurant la promotion du gauchisme le plus pacifique, écologique, anarchiste, nihiliste... Parce que la droite a elle aussi ses chansons engagées, et son chantre, qui comme le disait (son pourtant ami) Guy Bedos : "Sardou, il chante juste mais il pense faux".

  10. Georges Brassens – Mourir pour des idées
    L'anti-chanson engagée par excellence et donc la plus engagée : "Mourons pour des idées, d'accord, mais de mort lente".

Et vous, quelle chanson de notre patrimoine vous fait lever le poing ?