playlist 182
Crédits photo (creative commons) : E.L.A

Les chanteurs et chantrices sont comme nous, parfois ils se lèvent du mauvais pied gauche et ils sont pas contents tout rouge. Du coup, ben ils font des chansons, vu que y a que ça qu'ils savent faire et que, accesoirement, ben ça peut faire des sous. Topito a décidé pour cette nouvelle playlist, de compiler les chansons énervés, celle qui transpire tellement le "pas contentisme" qu'elles ont un effet cathartique. Top garanti 100 % sans Téléphone et Patrick Bruel.

  1. Ou c'est que j'ai mis mon flingue-Renaud
    Le "chanteur énervant" tel qui se décrivait était parfois furieusement en colère, qu'il a souvent transformée en chanson. Ici, Renaud tartine et tout le monde en prend pour son grade: la gauche, la droite, l'armée, les politiciens et même Gainsbourg (gentiment). On regrette juste qu'une fois et vieux et calme il ait tenté de donner une suite à ce classique de la chanson qui s'apprécie mieux en live, d'ailleurs on vous met la version live.
  2. A bas la hiérarchie-Stupeflip
    King-Ju a un peu fréquenté le milieu du travail et ça ne lui a pas trop plu manifestement. Si vous lui répondez qu'il enfonce de portes ouvertes il vous répondra(en hurlant) "ben même si la chanson et ben elle sert à rien, je crois que ça me fera du bien de gueuler ce refrain !" et il n’aura pas tort le bougre.
  3. Killing in the Name-Rage Against The Machine
    On pourrait arguer- à raison- que toutes les chansons des Rage sont plus où ou moins vénèrs. C'est un peu vrai. Oui, mais celle-là reste dans le haut du panier de la vénéritude. Notamment, grave au célèbre "Fuck you ! I won't do what you tell me"; slogan qu'il conviendra d'hurler jusqu'à la perte de souffle, non sans omettre d'y ajouter un "motherfucker !!" du plus bel effet, et qui sera toujours de circonstance.
  4. Hit'em'up-2 Pac
    2 Pac au sommet de son art. Le "diss track" le plus célèbre de l'histoire n'épargnera quasiment aucun des "ennemis" du chauve de Californie : Notorious Big, Puff Daddy, Mobb Deep, Junior Mafia. 2 Pac qui a connu des jours plus cool est à ce moment précis rongé par la parano et persuadé que tout le monde lui en veut, Biggie en premier. Afin de faire mal, il n'hésite pas à employer les coups bas, comme de parler de la maladie grave d'un des membres de Mobb Deep, ou du fait qu'il ait copulé avec la gonzesse de Biggie Smalls... C'est un peu triste, surtout maintenant que les deux sont morts tués par balle, mais la chanson reste une excellente chanson de rap, porté par un beat assassin.
  5. Kim-Eminem
    Marshall Mathers a difficilement encaissé sa rupture avec la mère de sa fille. Pour bien illustrer sa rage, il concocte cette chanson racontant son meurtre, romancée évidemment, même si vu l'énergie qu'il met à raconter l'histoire on peut penser qu'il ait vraiment réfléchi à passer à l'acte. On préfère qu'il en ait fait une chanson plutôt qu'une Bertrand Cantat... Pour à peu près les mêmes propos, Orelsan a eu beaucoup de soucis en France, Eminem un peu moins. On ne prend pas la liberté d'expression à la légère au pays de l'Oncle Sam.
  6. Limp Bizkit-Break Stuff
    Tout est dans le titre, il y a des jours où "putain faut pas nous faire chiieer !!!" et on veut juste péter tout ce qui nous passe sous la main (break stuff). Des paroles qu'on a tous ressentis une fois "Its just one of those days, When you don't wanna wake up, Everything is fucked, Everybody sucks". On regrette un peu cette époque ou Fred Durst ne faisait pas de duo avec Lil Wayne en rappant sur des chiottes... Si, si il fait ça dans son dernier clip, on vous mettrait bien le lien, mais on a un problème technique, ou pas.
  7. La fin de l'espèce-Klub Des Loosers
    "J'ai des rêves d'épidémie et de vaccins en petit nombre
    Vous n'êtes pas des lumières et le futur s'annonce très sombre
    Bientôt près de 7 milliards, donc faire des gosses c'est criminel
    Plastique ton intérieur pour tiroir propre sans polichinelle"

    Fuzati a bien grandi depuis l'époque de "baise les gens", mais sa misanthropie reste inchangée.Le calme avec lequel il balance ses horreurs fait froid dans le dos.

  8. Where the hood at-DMX
    "Nigga I ain't gotta check out my motherfuckin sleeves you bitch ass niggaz
    Fuck is y'all niggaz..."

    Ben dis donc, ce cher DMX n'a pas l'air dans son assiette.

  9. Antisocial-Trust
    Bon ok c'est un classique et on la connait tous, mais c'est pour ça que sa place est justifiée. Basiquement, Bernie Bonvoisin essaie de nous dire "aimez-vous les uns les autres", mais il le fait de manière un peu plus pêchue. Trente ans après ça fonctionne toujours.
  10. Vive le feu- Bérurier Noir
    Les bérus veulent faire cramer des trucs, pleins de trucs, dans la joie par contre. La colère oui, mais festive. On notera une très bonne reprise par Lofofora, qu'on vous a glissé dans la playlist.

Alors, calmés ou remontés ?