Il y a un an quand on a appris ce qui était arrivé chez Charlie Hebdo, on s'est tu. Parce qu'on n'y croyait pas. Et après, on s'est tu encore un peu plus parce qu'on ne savait plus quoi dire. On ne sait pas vraiment si la France a profondément changé depuis les attentats du 7 janvier, puis de la manif du 11 où on s'était juré que rien ne serait plus pareil. Mais il y a quand même 2-3 trucs, enfin 20, qu'on a remarqué.

  1. On achète Charlie Hebdo, mais on ne lit pas vraiment
    Pas beaucoup plus du moins.
  2. On a appris encore un peu plus à se méfier des promesses qu'on fait sous le coup de l'émotion
    Et pourtant on avait déjà connu ça plus jeune, à la fin de la colo, on avait dit qu'on n’oublierait personne...
  3. On est "je suis" plein de trucs
    "Je suis Bataclan", "Je suis terrasse", "Je suis Beaujolais"...

  4. En cas de problème, on se réunit directement Place de la République
    On ne sait pas si la République est unie, mais elle est à nouveau au centre de Paris.
  5. On est de plus en sceptique sur l'unité nationale...
    Pas qu'on y ait trop trop cru, mais quand même là...
  6. ...Et on vote de plus en plus Front National
    Logique. Pour bien s'unir, autant se déchirer.
  7. On a beaucoup moins le droit de manifester
    Alors qu'on a été jusqu'à 4 millions dans la rue.
  8. Même les anglais chantent la marseillaise
    C'est là que tu comprends que le problème est grave non ?
  9. On relit Cabu, Charb et Wolinski avec un pincement au coeur et un flash back brutal qui nous fait dire "putain c'est vrai"...
    On en fait des choses un peu trop tard dans une vie hein ?
  10. On a appris à aimer les flics
    On dit même "la police". Jusqu'à au premier PV du moins.
  11. On perd plein de Michel
    La malédiction qui se déplace ?
  12. On sait que redouter janvier n'empêche plus de devoir se méfier de novembre
    Ca devient compliqué le calendrier...
  13. On craint encore plus les vendredi 13
    Et pourtant on n'a jamais été superstitieux.
  14. On entend plus trop parler de Dieudo
    Dingue non ?
  15. On a une réplique toute faite à chaque occasion : "c'est pas très Charlie ça"
    On n'est pas bien sûr de ce que ça veut dire, mais on le dit
  16. Et du coup on utilise la jauge à Charlie de @PatWheeler
    http://twitter.com/patwheel/status/622041110182014978
  17. On fait des blagues un peu lourdes sur Jeannette Bougrab
    Qui devient la fiancée d'un peu tout le monde.
  18. On voit certains coins de Paris un peu différemment
    Bizarrement, le 11eme, ça ne sonne plus pareil.
  19. On ne sait plus écrire wolinsky Wolinski
    C'était pourtant y'a pas si longtemps les mecs...

  20. On aime encore plus Paris
    Même le métro. Même les taxis. Même les serveurs.

Putain 1 an.